Sélectionner une page

S’il y a un problème auquel presque tous les entrepreneurs se heurtent, c’est comment trouver une aide pour la réalisation de leur projet d’entreprise. Il est souvent difficile de gagner la confiance des bailleurs et leur faire épouser votre idée d’entreprise. De ce fait, l’obtention d’aides financières demande des efforts (beaucoup).

Mais même si vous êtes un néophyte du monde des affaires, vous pouvez facilement trouver des aides pour créer votre entreprise et faciliter son financement. Voyons ensemble comment vous y prendre.

Quels sont les types d’aides disponibles sur le marché ?

Dans le domaine de l’entrepreneuriat, une aide est une assistance financière que vous propose une structure spécialisée dans le domaine afin de vous aider à réaliser un projet d’entreprise. Elle requiert des exigences du bénéficiaire et peut provenir du secteur public comme privé. Nous vous proposons ici les avantages de quelques options ainsi que leurs inconvénients.

Les prêts à moyen et long terme

Une banque peut financer jusqu’à 70 % du fonds d’investissement dont vous avez besoin pour votre projet d’entreprise. Mais ceci dépend en grande partie de la valeur de votre mise. Ce financement existe généralement sous deux formes à savoir : le crédit-bail, et l’emprunt bancaire.

Le crédit-bail

Ce type d’aide est apparue en 1960 et c’est un mode de financement par lequel une société financière met un bien à la disposition d’une entreprise pour une durée déterminée. Celle-ci devra payer périodiquement une redevance qui est exemptée de fiscalité sur toute la durée du contrat. Ceci vous permet de décider de l’achat des biens à l’échéance de l’accord.

Par ailleurs, le crédit-bail est accessible aux agriculteurs, artisans, commerçants, professions libérales, entreprises individuelles. Quel que soit le statut juridique de votre entreprise, vous pouvez bénéficier d’un crédit-bail.

L’emprunt bancaire

C’est une somme qu’une banque vous avance pour la réalisation de votre projet d’entreprise. Ceci vous permet de concrétiser votre projet sans forcément attendre d’avoir tout l’argent nécessaire. Mais vous vous engagez ainsi à payer la dette sur une période donnée avec des intérêts dont le taux est déterminé d’avance.

Pour cela, avant l’obtention de ce financement, vous serez appelé à laisser une garantie à la banque. Il s’agit généralement de biens immobiliers que vous hypothéquez. Ainsi si vous n’arrivez pas à honorer l’amortissement, votre partenaire financier peut céder les biens mis en hypothèque afin de récupérer son investissement.

Les prêts à la création d’entreprises (PCE)

Ce sont des financements octroyés par des établissements publics qui soutiennent les innovations et la croissance des entreprises. Ils permettent de subventionner sans aucune garantie le fonds de roulement, la trésorerie initiale de votre entreprise ainsi que d’autres frais commerciaux. Cependant, ils sont destinés aux sociétés individuelles de moins de trois ans avec moins de 10 salariés à leur début. Par ailleurs, l’ensemble des PCE est fixé à 45 000 € (pas plus). Mais malgré cela, les prêts à la création d’entreprises demeurent de véritables moyens de financer la création de votre entreprise.

Les prêts d’honneur

Véritables coups de pouce financiers, les prêts d’honneur sont accordés par des structures à but non lucratif. Pour en bénéficier, vous n’avez pas besoin de laisser de garantie. Ce sont des financements auxquels vous souscrivez à titre personnel. Ils vous permettent donc d’inclure leur montant dans vos capitaux. Ceci augmente votre taux de dividende. Par ailleurs, ils sont soumis à zéro taux d’intérêt. Et vous pouvez rembourser le prêt dans un délai de 2 à 5 ans.

Les prêts d’honneur servent souvent de ponts pour accéder à un prêt bancaire. Ainsi pour 5 € de prêts d’honneur par exemple, vous pouvez avoir jusqu’à 20 et 30 € de prêt bancaire en fonction des besoins de votre entreprise.

Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d’Entreprise (NACRE)

Le NACRE est un type de financement orienté essentiellement vers le développement de nouvelles entreprises. Il est plafonné à 10 000 € et doit être couplé avec un prêt bancaire complémentaire. Comme les prêts d’honneur, le NACRE a 0 % de taux d’intérêt et vous offre donc des chances optimales de réussir votre projet d’entreprise. Car il s’agit aussi d’un accompagnement depuis la conception du dossier jusqu’à l’obtention de l’aide. Ceci pour vous aider à faire le choix de la meilleure offre financière possible. Car il ne suffit pas d’obtenir une aide financière. Il faut veiller à ne pas se lancer dans un gouffre de lourdes dettes.

Voilà quelques-unes des aides auxquelles vous pouvez recourir pour la création de votre entreprise. Mais retenez que ces financements ont tous des avantages et des inconvénients. Ils vous permettent par exemple de vite réaliser vos objectifs. Mais n’oubliez pas que vous devez rembourser plus tard. Cela peut constituer un frein au développement rapide de votre société. Car il vous faudra utiliser une grande partie de vos revenus pour rembourser le capital emprunté et les intérêts (dans le cas des aides qui l’exigent) au lieu d’investir davantage dans le développement de votre entreprise.

Malgré ces légères contraintes, ces aides financières demeurent de grands coups de pouce à la mise en place de votre société.

Si vous êtes créateur d’entreprise et que vous êtes à la recherche de financement pour démarrer votre activité, vous feriez mieux de retenir ce qui suit. Avant de bénéficier de n’importe quelle aide financière, vous devez avoir un capital propre. C’est une condition sine qua non dans le domaine de l’entrepreneuriat. Car aucun établissement n’acceptera de vous aider financièrement sur un projet pour lequel vous n’avez pas de fonds propres. Voici quelques pistes pour augmenter vos chances d’avoir des financements pour vos projets.

Comment trouver facilement des financements

La recherche de financement est une étape cruciale de la mise en place d’une entreprise. Plusieurs facteurs sont à considérer et il vaut mieux que vous les maîtrisiez afin d’augmenter vos chances d’obtenir une aide financière.

Pertinence du projet

C’est ici un point saillant de la naissance de votre entreprise. Dans votre quête de financement, il ne faut rien laisser au hasard. La clarté de votre projet vous permettra de gagner facilement l’attention des investisseurs. Ils pourront facilement vous aider sans hésiter (car convaincus de la rentabilité du projet). Vous pouvez vous faire aider d’un expert-comptable pour vous aider à établir un bon business plan. Ce plan devra contenir tous les détails liés au fonctionnement de l’entreprise. Il faut surtout préciser tous vos besoins.

Le capital propre

Très souvent, il est difficile de réunir seul tous les moyens financiers dont on a besoin pour postuler à une aide des sociétés financières (surtout quand on est jeune ou mineur). Pourtant il existe des solutions pour atteindre rapidement votre but. Il s’agit essentiellement de :

  • Le love money

Encore appelé par ironie l’argent des 3 C (copains, cousins, cinglés), le « love money » est un moyen rapide pour trouver un financement pour vos petits projets. C’est la première source de financement envisagée. Ce type de financement s’avère très efficace dans la mesure où il s’agit d’investissement fait par des proches afin de vous permettre de réaliser votre projet. Dans ce cas, vous n’aurez pas besoin d’un apport initial considérable.

Cependant un problème demeure : convaincre les proches d’investir. Vous savez certainement qu’il n’est pas souvent aisé de faire valoir ces initiatives auprès de ses proches (nul n’est prophète dans son pays).

  • Les concours d’entrepreneuriat

Les concours d’entrepreneuriat sont aussi de bons moyens pour lever des fonds afin de financer votre projet. Car ils vous permettent de tester votre projet. Ceci peut aussi vous aider à attirer des investisseurs convaincus de ce qu’ils peuvent y gagner. Ces concours vous serviront d’entraînement avant de plancher devant des investisseurs.

Avec un peu de chance, vous pouvez gagner un concours. Vous empocherez un peu d’argent dont vous pourrez vous servir pour financer votre projet sans avoir à payer de contrepartie à un investisseur. Alors, tentez votre chance lors du prochain concours d’entrepreneuriat de votre région.

  • Le crowdfunding (financement participatif)

C’est un financement participatif qui se fait via internet pour mettre les créateurs d’entreprise en relation avec les investisseurs. Ce sont généralement des particuliers qui ont foi en votre projet et sont donc prêts à y investir de petites sommes. C’est une forme de financement qui est de plus en plus populaire aujourd’hui. Il existe même des plateformes de dons où les investisseurs financent gratuitement des projets. Consacrez donc un peu de votre temps sur internet à rechercher ces plateformes.

Un grand atout du crowdfunding est que même si le projet est encore à l’étape « idée » vous pouvez obtenir un support financier. Il suffit qu’elle soit bien orientée et bien présentée. Mais un problème majeur est la longue durée de campagne à faire avant d’obtenir de l’aide. Ce temps peut vous empêcher de réaliser votre objectif au moment voulu.

  • Les subventions

Ce sont des financements provenant principalement d’organismes spécialisés ou des États. Ils sont exonérés de contrepartie et permettent donc de limiter les prises de risques. Mais ils sont destinés à des entreprises particulières selon le type de subvention. Beaucoup de créateurs d’entreprise font recours à ce type de financement. La probabilité d’obtenir de l’aide par les subventions est très faible.

Communiquez votre projet

Un moyen efficace de trouver un financement pour un projet, c’est d’en parler avec d’autres personnes. Car les investisseurs ne sont pas souvent de votre environnement immédiat. Il vous serait donc avantageux de partager votre besoin de financement. Mais avant de lancer la demande, assurez-vous de présenter un dossier clair, complet, concis et précis. Ceci met toutes les chances de votre côté. Vous pouvez vous servir des plateformes en ligne.

En attendant une réponse, prenez le temps de bien préparer d’éventuels entretiens avec des investisseurs. Car le tout n’est pas de bien présenter le projet sur papier. Il faut aussi être prêt à le défendre oralement. Vous pouvez vous rapprocher d’un conseiller financier pour cela.

Renseignez-vous sur les garanties exigées par votre partenaire financier

Vous venez peut-être de passer l’entretien de financement avec succès. Et vous avez hâte de souscrire à l’aide que vous propose votre investisseur (privé ou public). C’est normal, il y a peut-être longtemps que vous recherchez un financement. Mais attention à ne pas partir sur des bases dont vous n’avez pas une connaissance approfondie.

La majorité des sociétés financières proposent des financements moyennant une garantie. Ceci peut être l’hypothèque d’un bien immobilier, d’un bien matériel (voiture et autres). Analysez bien le mode de fonctionnement de ces garanties. Car si vous n’y prêtez pas attention, il vous sera difficile de faire marche arrière une fois le contrat signé.

De même, nul ne sait ce que réserve le lendemain. Votre entreprise peut tourner comme vous le voulez ou peut tourner dans le sens inverse (malgré vos efforts). Que pensez-vous dire aux investisseurs dans ce cas ?

C’est pourquoi il est conseillé de bien analyser les contours avant d’apposer votre signature sur un contrat de financement qui nécessite l’hypothèque de votre résidence par exemple. Sinon vous pourrez vous retrouver en très mauvaise posture. Il est vrai que nul ne souhaite connaitre l’échec dans son entreprise. Mais il vaut mieux prévenir que guérir. Ne négligez donc pas de vous bien vous renseigner avant de dire oui pour les garanties.

En résumé…

Trouver des aides pour la création de son entreprise n’est pas aisé. C’est un véritable parcours du combattant. Car des milliers de personnes recherchent la même chose que vous au même moment. Il vous incombe de présenter un projet clair, détaillé, attractif, un projet vendeur ! Il faut aussi saisir toutes les opportunités d’entrer en contact avec des investisseurs.

Vous avez presque tout ce qu’il vous faut pour obtenir facilement des financements pour vos projets d’entreprise. Il vous suffira d’appliquer ces conseils intelligemment pour optimiser vos chances d’obtenir facilement un financement pour vos projets d’entreprise. Mais n’oubliez pas de comparer les offres afin de choisir celle qui colle le mieux avec vos besoins et avec vos moyens…