Sélectionner une page

Trouver la meilleure assurance professionnelle peut être assez compliqué si on ne dispose pas de données suffisantes concernant le domaine. Toute activité professionnelle comporte des risques et il est important pour un entrepreneur de protéger ses biens des tiers en cas de soucis. Le niveau de couverture différencie un type d’assurance de ce genre d’un autre.

Les différents types d’assurances professionnels

Chaque entreprise doit choisir son assurance professionnelle en fonction de ses activités et la nature des éventuels risques. Des données doivent être actualisées selon l’évolution des activités de la société en question. Il en est de même pour le nombre de salariés de l’entreprise, les nouveaux équipements, les éventuelles extensions ou un cas de déménagement.

Tous les paramètres susceptibles de changer l’envergure, l’offre et la qualité de l’assurance doivent être communiqués par l’entreprise à l’assureur. Parmi les différents types d’assurances pros, on retrouve l’assurance multirisque professionnelle, l’assurance décennale, la RC Pro et l’assurance auto professionnelle.

Qu’est-ce que l’assurance multirisque professionnelle ?

Assurance professionnelle - pro

Comme le dit si bien le proverbe français « Mieux vaut prévenir que guérir », il est important de prévoir l’imprévu et de se sentir couvert en cas de problème ou d’éventuels accidents. En manque de budget ou tout simplement en voulant rester dans l’insouciance. Ne prenant pas en compte les risques auxquels elles pourront être exposées, des entreprises choisissent une assurance pro n’importe comment en se basant uniquement sur le tarif assurance sans considérer la qualité.

Une entreprise devrait cependant s’abonner à une assurance professionnelle de qualité qu’elle ait des mobiliers, des marchandises, des équipements ou un local à protéger. Le genre de service qui s’adapte à ce besoin n’est autre que l’assurance multirisque professionnelle. Cette dernière permet aux entreprises de fonctionner en toute sécurité en couvrant d’éventuels dommages causés concernant leurs locaux et leurs biens professionnels.

Ce genre d’assurance est destiné pour les personnes à professions libérales, les commerçants, les artisans et les propriétaires de petites entreprises. Bien que la souscription ne soit pas obligatoire, l’assurance professionnelle multirisque offre une couverture à l’entreprise dans les aléas de la vie professionnelle. Une société responsable est abonnée à ce genre d’assurance pour parier un dommage matériel et immatériel que peuvent subir des tiers dans le cadre de son activité.

Parmi les types de biens couverts par ce type de contrat, on peut citer le bâtiment de l’entreprise, dont la toiture, les murs et d’autres éléments non détachables comme les revêtements, le chauffage ou la climatisation. Les mobiliers, les matériels professionnels et les marchandises bénéficient aussi des garanties de cette assurance entreprise.

Les genres de risques que couvre ce genre d’assurance sont divers incluant la responsabilité civile, les dégâts des eaux, le vol, les incendies ou les bris de glace. L’assureur peut présenter d’autres garanties en fonction de la demande du client. En ce qui concerne l’incendie, vous pouvez obtenir de cette assurance professionnelle des garanties sur la marchandise, le matériel et l’immobilier. Il en est de même pour les accidents qui touchent les clients à l’intérieur des locaux assurés.

Les limites de l’assurance multirisque professionnelle

Les garanties de l’assurance multirisque professionnelle comportent tout de même des limites ou des exclusions. En effet l’assureur n’est pas destiné à intervenir si l’accident a été intentionnellement provoqué par l’assuré ou avec la complicité de ce dernier. Les dommages occasionnés par les actes de terrorisme ou de sabotage sans oublier la guerre civile ne sont pas aussi couverts par ce type d’assurance professionnelle.

Pour les cas d’incendie en particulier, certains dommages ne sont pas inclus dans l’assurance comme la détérioration des matériels causés par la poussière ou la fumée. L’assureur ne couvre pas le client si l’explosion se déroule dans une fabrique ou qu’elle résulte d’un dépôt d’explosif. L’entreprise ne sera pas non plus couverte sur les objets qui ont été volés durant l’incendie.

En ce qui concerne les dégâts des eaux, les infiltrations à travers les toits en terrasses et les terrasses ne sont pas prises en compte. Pour les vols, la garantie ne s’applique pas à un local inoccupé de manière prolongée ou répétée. Il en est de même pour les vols commis par les membres de la famille de l’assuré ou par l’un de ses employés.

 

Qu’est-ce que la responsabilité civile professionnelle ?

Ce type d’assurance professionnelle intervient au cas où votre entreprise causerait des dommages à autrui dans le cadre de son activité. La responsabilité civile professionnelle intervient pour offrir les garanties financières y afférant. La RCP est une de couvertures les plus importantes pour les professionnels.

En effet, un entrepreneur se doit d’être bien couvert pour parier d’éventuels risques liés aux salariés, aux matériels ou au local de son entreprise. Étant donné que toute activité professionnelle peut porter préjudices à autrui, le propriétaire risque d’être engagé de différentes manières. Cela pourrait être en relation avec ses prestations ou les produits qu’il vend, les fautes commises par ses salariés ou les faits qui se déroulent dans ses locaux.

Il est de la responsabilité professionnelle du propriétaire de la société d’indemniser les victimes dans le cas où les produits livrés à un client soient en mauvais état, que l’un de ses employés se blesse durant les heures de travail. Il existe des métiers qui exigent la souscription à une assurance responsabilité civile professionnelle spécifique.

On peut prendre comme exemples les personnes qui exercent une profession médicale qui a besoin d’être couverte par une assurance professionnelle RC médicale. Cette assurance de la santé couvre les artisans et les architectes. Ces derniers doivent bénéficier d’une garantie décennale pour être couverts en cas d’accident sur le chantier.

La RC Pro offre une couverture indispensable au propriétaire d’une entreprise en cas d’accusation à son encontre de la part de l’un de ses clients, ses salariés ou d’autres personnes impliqués dans l’activité de son entreprise. Il arrive que l’entrepreneur soit attaqué pour un produit défectueux, une personne blessée lors de son service ou d’autres cas spécifiques. C’est là qu’intervient la RC Pro. Elle protège et sécurise la société en offrant des garanties au client selon la situation auquel il est exposé.

La RC pro est payée en prime mensuelle ou annuelle. Elle offre des garanties à l’assuré selon la nature des dommages dont il est sujet.

Qu’appelle-t-on assurance auto des professionnels ?

Assurance professionnelle - banque

Il arrive que vous ayez une panne de voiture en pleine livraison d’un colis ou une marchandise à un client. Ce genre de problème pourrait être assez frustrant, car il altère votre qualité de service. Malheureusement, les pannes ne sont pas les seuls problèmes auxquels les véhicules d’entreprise soient exposés. Ce genre de voiture peut aussi être sujet à des accidents de la route ou de vols.

Il est impératif pour un propriétaire d’entreprise de se souscrire à une assurance professionnelle qui s’adapte parfaitement aux besoins des utilisateurs de véhicules sa société. Une assurance auto professionnelle est la solution adéquate au problème. Ce type d’assurance est dédié aux professionnels. Elle s’adapte bien aux besoins des travailleurs indépendants. Ce genre d’assurance vous dépanne en cas de soucis en cours de route.

On peut prendre l’exemple d’un médecin qui ne peut se déplacer chez un client à cause d’une panne, un véhicule utilitaire d’un magasin qui ne peut effectuer sa commission à cause de certains dérèglements ou les matériels d’un artisan qui se trouvent dans un piteux état après un accrochage de sa camionnette. Des assurances auto vous proposent des services relatifs à votre véhicule.

Ce genre d’assurance professionnelle est adapté aux auto-entrepreneurs, aux salariés indépendants ou aux chefs d’entreprises. Tout professionnel qui se sert d’un véhicule dans le cadre de son activité peut avoir recours aux services de ce genre d’assurance.

 Les cadres d’utilisation du véhicule assuré doivent être mentionnés clairement dans le contrat. Si l’assuré n’offre pas de détails précis à ce sujet, il se peut qu’il ne garantisse pas de cette assurance professionnelle. Le contrat sera déclaré nul par l’assureur et le client ne sera pas indemnisé. Les cas pourraient être même déclarés de « fausse déclaration » si vous ne le précisez pas assez au début du contrat.

Ce type d’assurance est obligatoire pour les véhicules utilitaires, mais aussi les voitures agricoles et les engins de chantier. En ce qui concerne les garanties, le minimal est à souscrire à celle de la responsabilité civile. Les victimes seront indemnisées par l’assurance au cas où des dommages matériels ou corporels seraient causés par une tierce personne.

Cette assurance professionnelle offre également des garanties facultatives à la société en cas d’incendie, de vol ou de collision du véhicule. Il appartient à l’assuré d’adapter les garanties selon ses besoins, son budget ou son activité. Il est recommandé de souscrire des matériels ou des objets que vous avez l’habitude de transporter dans votre véhicule comme des équipements de démonstration ; des matériels médicaux, des ordinateurs portables et bien d’autres afin de les couvrir en cas d’incident.

Pour une entreprise, il est recommandé d’effectuer une souscription à une garantie conductrice pour protéger ses employés qui conduisent les voitures de la société. Ce genre de service est généralement inclus dans le contrat d’assurance professionnelle auto. La garantie couvre les conducteurs et conductrices.

Afin de choisir une assurance auto professionnelle qui s’adapte à vos besoins, vous devez opter pour deux types de contrat. L’offre varie selon le nombre de véhicules à assurer. S’il s’agit d’une seule voiture, comme pour le cas d’un auto-entrepreneur, il est recommandé de choisir un contrat d’assurance auto individuelle comme pour les assurances auto traditionnelles.

Dans le cas où l’entreprise dispose de plus de 3 véhicules à assurer, le propriétaire doit se souscrire à une assurance appelée « flotte automobile » qui assure la couverture de plusieurs véhicules simultanément sous un seul contrat. Ce genre d’assurance professionnelle est modifiable.

Plusieurs facteurs déterminent le montant de l’assurance auto professionnelle. Parmi eux, on cite le nombre de véhicules à assurer, l’endroit de stationnement, l’usage du véhicule, l’âge et le modèle de la voiture et le nombre de conducteurs.

Qu’est-ce que l’assurance décennale ?

Ce genre d’assurance est obligatoire selon la loi Spinetta. Elle offre une couverture à l’assuré face à des dégâts ou des dommages matériels engendrés par des vices cachés. L’assurance décennale a une validité de 10 ans dès la réception des travaux.

L’assurance de responsabilité décennale est imposée aux sociétés dans le secteur du bâtiment. Elle doit être contractée par les artisans et les entreprises du BTP, pour les constructeurs et les intervenants dans l’ouvrage.

Cette assurance professionnelle est obligatoire pour le constructeur et un contrat de dommages ouvrage doit être signé par le particulier. Bien avant l’ouverture du chantier, le constructeur doit se munir de ce genre d’assurance professionnelle. Il pourra être poursuivi pour défaut de garantie en cas de défaillance en l’absence de cette dernière.

L’assurance décennale offre une couverture importante pour tous les éventuels dégâts en cours de chantier et durant les travaux de construction. Il faut que le dommage soit de nature décennale et doit concerner la solidité de l’ouvrage. Cette assurance professionnelle ne couvre cependant pas les dommages relatifs à des vices apparents, ceux qui sont occasionnés de façon délibératoire ou par l’usure.

Qu’en est-il de la complémentaire santé ?

Même en étant facultative, cette assurance professionnelle ouvre des droits à des avantages fiscaux. Elle est destinée à des indépendants, aux travailleurs non salariés comme aux TNS. Pour ces derniers elle est déduite par des cotisations du bénéfice imposable selon la loi Madelin. Pour les entreprises, elle est soustraite des contributions patronales du bénéfice imposable.

Quelles sont les autres assurances professionnelles ?

Autre que celles qui ont été précédemment citées, on trouve aussi d’autres assurances professionnelles comme la prévoyance, l’assurance chômage privée et l’assurance homme clé. Individuelle ou collective, la prévoyance couvre l’assuré en cas d’incapacité ou d’invalidité. Elle offre aussi une indemnisation pour le décès d’un des proches de l’assuré.

En ce qui concerne le chômage privé, cette assurance offre l’équilibre financier aux dirigeants ou TNS en cas de cessation d’activité. Et enfin, l’assurance homme clé offre une protection aux entreprises dans le cas d’un accident ou le décès d’un collaborateur.

Une assurance professionnelle peut être obligatoire ou facultative selon sa nature. Il existe plusieurs types d’assurances pour les entreprises et elles offrent des services différents. Ceux-là peuvent être de nature humaine, matérielle ou les deux. En tout cas, les garanties offertes ne sont pas les mêmes et repose sur certaines conditions.