Comment réussir votre campagne d’email marketing ?

Non, vous avez bien lu, les campagnes d’email marketing ne sont pas mortes ! Bien au contraire, l’envoi d’emails de masse est encore efficace pour plusieurs raisons et c’est une technique qui peut vous permettre de facilement fidéliser vos lecteurs et clients. Par contre, cela ne veut pas dire qu’il faut faire n’importe quoi n’importe comment : faire une campagne d’email marketing, ce n’est évidemment pas pareil que d’écrire à vos amis. Et bien qu’il y ait autant de conseils que de spécialistes du webmarketing, voici quelques astuces qui vont vous permettre de comprendre comment faire un envoi d’emails de masse tout en mettant toutes les chances de votre côté pour que ce soit un succès.

 

Déterminer la cible de la campagne d’email marketing

Lancer un emailing de masse sans déterminer quelle est votre cible, c’est un peu comme un lanceur de fléchettes auquel on bande les yeux ! Compliqué de viser dans le mille… Il faut donc prendre le temps de déterminer quelle est la cible de votre emailing. Ce n’est généralement pas compliqué car votre base d’emails, celle que vous avez construite au fur et à mesure, correspond à priori à votre public cible. Ainsi, si vous aviez déjà déterminé une cible pour votre blog, vos produits, vos services, votre entreprise… alors celle-ci devrait être relativement identique ! Et si jamais votre campagne d’email marketing a pour but de viser une partie seulement de cette cible, c’est-à-dire, si vous avez besoin de réduire le champ de tir pour être plus efficace, alors n’hésitez pas à diviser votre base d’emails en plusieurs listes d’envoi.

 

Bien déterminer votre cible va vous permettre de construire correctement votre emailing, que ce soit par rapport au titre, au contenu, à l’offre… En clair, tous les conseils qui suivent dans cet article, vous devrez les adapter scrupuleusement à votre cible pour pouvoir viser dans le mille !

 

Une bonne campagne d’email marketing, c’est un bon titre

La toute première chose qui sera vue, c’est évidemment le titre. Celui-ci sera en grande partie responsable du succès de votre campagne d’email marketing. En effet, le titre de l’email va jouer sur le taux d’ouverture : rappelez-vous qu’un email qui n’est pas ouvert, ne sert absolument à rien ! Il va donc falloir être clair, concis, direct, marquant et convaincant à la fois.

 

Essayez d’être original ou du moins, pensez à un titre qui va donner envie d’en savoir plus. Réfléchissez comme si vous étiez rédacteur en chef et qu’il fallait choisir le titre en Une de votre journal ! Ce titre qui va donner envie d’ouvrir le journal. Attention, être accrocheur ne veut pas dire faire de la publicité mensongère. Si votre titre promet quelque chose qui n’est pas dans votre email ou qui n’a rien a voir avec ce que vous proposez, alors le lecteur (et potentiel client) risque d’être déçu. Un client déçu est un client perdu, souvenez-vous en !

 

Quelques conseils pour éviter d’être malencontreusement stoppé par les filtres anti-spam : bannissez les mots en majuscules (de toute façon ça n’a aucun intérêt), les superlatifs (le plus, le moins, la meilleure, la pire…) et les mots en anglais (si vous écrivez en français bien sûr).

 

Travailler l’offre de l’emailing

Maintenant, il vous faut vous attarder sur ce que vous allez proposer au lecteur de votre email. Est-ce que vous lui offrez une information en lui proposant de cliquer pour lire un article de blog ? Est-ce que vous lui proposez simplement du divertissement avec une vidéo sur votre chaîne Youtube ? Est-ce que vous lui proposez une formation (gratuite ou payante), un produit, une promotion, une offre spéciale, une invitation à un événement ? Bref, la liste pourrait être longue. L’important est de bien déterminer ce que vous proposez pour asseoir correctement l’objectif de votre campagne d’email marketing.

 

Peaufiner l’identité visuelle de votre email

Avant même de lire le contenu de l’email, c’est l’identité visuelle qui va marquer l’audience. Par conséquent, il faut que le lecteur comprenne qui vous êtes en un clin d’oeil. Peut-être ce sera un style graphique qui reprend celui de votre blog ou de votre boutique en ligne ? Peut-être même un logo ? Sans être dans l’excès non plus, l’important est qu’on vous reconnaisse.

 

Aussi, n’oubliez pas d‘ajouter les informations pratiques, ces petits classiques qui permettent au lecteur de vous retrouver et de vous contacter aussi facilement que possible : des liens vers un formulaire de contact, vers les réseaux sociaux, vers votre blog, votre site de vente, votre formation payante… L’information doit être là pour que le lecteur ait le moins besoin de chercher : plus vite il trouvera l’information, plus de chance vous aurez de le transformer en client.

 

Bien réfléchir à l’architecture de l’email

Le plus important est de bannir le « TROP ». Trop d’informations, trop d’éléments graphiques, trop de couleurs, trop de polices différentes, trop de tailles de texte, trop d’images… Gardez toujours en tête qu’il faut être lisible, éviter d’avoir des informations dans tous les sens. Il faut penser simplicité et efficacité pour aller droit au but. Cet email n’est qu’un intermédiaire et non une finalité : il faut que le lecteur clique sur un des liens de cet email pour que vous puissiez éventuellement le convertir en client par la suite ! Aussi, si vous pensez ne pas être capable d’architecturer correctement votre email, pensez à faire appel à un graphiste, il pourra aussi vous être utile pour peaufiner votre identité visuelle.

 

Tout élément de l’email se doit d’être un lien

C’est un petit conseil pour un petit réflexe, mais cela permet d’améliorer le taux de conversion ! Faites en sorte que chaque élément de l’email soit un élément cliquable qui renverra où vous le souhaitez. Par exemple ? Le logo renverra vers votre site. Une image dirigera le lecteur vers une section ou vers un produit à vendre. Un titre ou un texte même, pourra renvoyer vers une autre section du site ou vers un article. L’email doit permettre de diriger le lecteur vers votre site, quel que soit votre objectif, donc mettez toutes les chances de votre côté !

 

Composer le contenu de votre campagne d’email marketing

Vient enfin le moment de travailler sérieusement sur le contenu de l’email qui sera envoyé en masse. Peut-être ne sera-t-il que survolé par le lecteur mais ce n’est pas une raison pour le négliger, car souvent, c’est ce qui va finir par le convaincre.

Sur la forme, évitez les longs pavés de texte (personne n’a le temps pour ça, ni vous, ni le lecteur). Privilégiez les titres courts, les informations directes, des phrases qui ne sont pas alambiquées. Il faut que ce soit clair et marquant, il faut tout comprendre rapidement pour prendre la décision de cliquer !

Sur le fond, utilisez des mots simples et directs, des mots que tout le monde comprendra facilement. Choisissez des verbes d’action et des tournures positives : « Cliquez, visitez, découvrez, allez, rendez-vous, lisez… ». Cela invite à l’action !

Voici un exemple d’email efficace :

exemple emailing efficace

 

A quel moment envoyer un email de masse ?

Voilà LA question que tout le monde se pose, et celle pour laquelle il est presque impossible de répondre tellement elle dépend de chacun d’entre nous. Le timing parfait, c’est vous qui allez le déterminer, et peut-être que la première fois, il faudra tâtonner un peu. En effet, le meilleur moment pour l’envoi est difficile à trouver car il dépend de votre cible et de ses habitudes.

 

Par exemple, si vous avez une cible composée principalement de professionnels, de gens qui bossent dans des bureaux, alors vous ne voudrez certainement pas lancer votre campagne d’email marketing un lundi matin. Pourquoi ? Parce que tout le monde rentre au bureau le lundi matin, c’est le début de semaine, il y a une foule d’emails à trier et de choses à régler, les gens sont souvent submergés par le travail… Bref, votre email a beaucoup plus de chances de passer à la trappe que si vous l’aviez envoyé le lendemain !

 

Vous comprenez donc qu’on en revient au premier conseil de cet article : si vous ne connaissez pas parfaitement bien votre cible, vous aurez du mal à savoir quand envoyer vos emails de masse et votre campagne pourrait en être sérieusement affectée.