Sélectionner une page

Salut, c’est Théo. Bienvenue dans cette nouvelle vidéo.

Dans cette vidéo, je vais partager avec vous six conseils qui vont vous permettre de démarrer un business en ligne, si vous partez de zéro, un business qui vous rapporte vraiment. Au travers de cette vidéo, je vais vous donner six conseils et si vous restez attentifs jusqu’à la fin de cette vidéo, je vous dirai la question que m’a posée mon coach business, une question qui m’a fait avancer dans mon business, qui m’a fait gagner plus, déléguer plus…

Je vais vous expliquer pas mal de choses qui m’ont été données par mon mentor ou plutôt mon coach business. Je n’aime pas dire « mentor » et il n’aime pas non plus que je dise « mentor », donc c’est mon coach business. Je vais vous dire tout ça dans cette vidéo.

Commencez !

Le premier conseil que je vous donne est plutôt une action. C’est « Commencez ! ». Il vaut toujours mieux acquérir de l’expérience (même si c’est peut-être dans un mauvais chemin), que de simplement réfléchir au meilleur chemin pour créer un business en ligne. Je vous prends un exemple très simple. On va illustrer cela avec ma propre expérience. Quand j’ai commencé mon premier business en ligne, je me demandais toujours quelle était la meilleure idée de blog qui rapporte ou la meilleure idée de chaîne YouTube qui rapporte.

Je me suis lancé dans une mauvaise thématique. Je me suis lancé auprès des étudiants. C’était une très mauvaise idée, car les étudiants n’ont pas d’argent. En plus de ça, les diplômes risquent de changer et les examens aussi. Donc forcément, les produits que je crée risquent d’être périmés au bout d’un moment. Ce n’est pas forcément la meilleure idée de blog, la meilleure idée de business en ligne.

Par contre, ce qui est vraiment intéressant, c’est toute l’expérience que j’ai acquise sur ce premier business. Comme le dirait Warren Buffet, le multimillionnaire qui a créé sa fortune grâce à la bourse, « il faut savoir dupliquer ce qui fonctionne ». C’est ce que j’ai fait. J’avais une mauvaise niche de blog, j’avais une mauvaise « thématique d’entreprise », mais j’ai copié ce que je savais, j’ai copié mon expérience dans un autre business et là, « Boum ! Explosion de chiffre d’affaires », comme vous le savez puisque j’aime bien le partager avec vous.

Donc, si je devais récapituler, le premier conseil que je vous donne, c’est de passer à l’action. Commencez à démarrer votre business en ligne le plus rapidement possible. Faites la première action possible, que ce soit en réservant votre nom de domaine ou en faisant une maquette du produit que vous voulez lancer ou encore en ciblant simplement quel est le besoin, quelle est la clientèle que vous souhaitez viser. Commencez ! Ça va déjà vraiment vous mettre dans un état d’esprit de « J’ai déjà un pied à l’étrier, je peux déjà avancer sur mon business en ligne ».

Vendez des produits ou des services connus

Mon deuxième conseil, c’est de vendre des produits ou des services qui sont connus. J’entends beaucoup de personnes qui me disent dans leurs commentaires sur ma chaîne YouTube « Oh là là ! Je ne vais pas me lancer dans ce domaine parce qu’il y a beaucoup de concurrents ». Mais, juste un truc, s’il y a beaucoup de concurrents, c’est que le marché est grand. Ce n’est pas parce qu’il y a beaucoup de concurrents que ça veut dire que vous devez être meilleur. Ça veut juste dire que vous devez être différents.

Par exemple, dans le domaine de la musculation, il y a au moins une centaine de blogs par jour qui se créent. Par contre, quelle est la différence entre ceux qui réussissent et ceux qui ne réussissent pas ? Ceux qui ne réussissent pas, ils font comme les autres et ceux qui réussissent, ils se spécialisent, par exemple, dans la musculation pour les plus de 50 ans qui sont végétariens et qui habitent aux alentours de Paris. Ça, c’est quelque chose d’hyper ciblé qui aura vraiment des chances de réussir. Bien plus que si vous copiez encore une fois un énième blog sur la musculation, sur la séduction, sur le développement personnel.

Posez-vous cette question : est-ce qu’aujourd’hui, ça vaut le coup de se lancer sur un marché, même s’il y a beaucoup de monde ? La réponse est clairement « Oui ». Puisque le marché est gros, le marché est mûr, donc il y a du chiffre d’affaires qui tombe. Et vous, vous allez être là pour le récupérer.

Je prends un autre exemple : Sam Walton, celui qui a créé l’entreprise Walmart. Walmart est l’équivalent d’Auchan, mais aux États-Unis. Tous ses produits étaient déjà vendus dans beaucoup de magasins différents. Alors, pourquoi est-ce qu’il a créé son entreprise ? Il s’est différencié, tout simplement, en mettant tous les produits dans un même catalogue, dans un même magasin et c’est comme ça qu’il a fait sa fortune.

Warren Buffet a construit sa fortune en bourse. Encore une fois, ce n’est pas lui qui a inventé la bourse. Par contre, il a construit sa richesse sur quelque chose qui existait déjà. De la même façon, je vous recommande toujours de ne jamais vouloir inventer quelque chose de nouveau. Ça va vous prendre du temps à réfléchir, à tester votre offre. Alors que si vous vous lancez dans quelque chose qui existe déjà, qui est déjà rentable, pour vous et également pour vos clients, vous aurez déjà des chances d’avoir des revenus via votre entreprise, le plus rapidement possible.

Demandez conseil aux bonnes personnes

Mon troisième conseil qui selon moi est franchement « une obligation », c’est de demander des conseils aux bonnes personnes. Combien de personnes est-ce que je vois en train de demander conseil à d’autres personnes. Par exemple, quelqu’un qui veut un programme sur la musculation, va poser une question à un coach sportif qui a dix centimètres de tour de bras. Il y a un moment où, si l’on veut gagner de l’argent sur internet, il faut poser la question à ceux qui gagnent déjà de l’argent sur internet. Si vous suivez des formations sur internet, c’est la même chose. Assurez-vous que celui auprès de qui vous vous formez à des résultats qui sont concrets, palpables, qui sont réels.

Je vois également beaucoup de personnes dans ma thématique (je ne vais pas citer de noms parce que je n’ai aucun intérêt à faire ça) qui expliquent à d’autres personnes comment gagner de l’argent sur internet, alors qu’eux-mêmes ne gagnent pas un peso. Donc, ce que je vous recommande, c’est de toujours vous assurer de la bonne délivrabilité, de la bonne source des informations qui vous sont délivrées ou que vous achetez.

C’est comme les livres, vous pouvez acheter des tonnes de livres dans les bibliothèques, sur Amazon, etc. Mais ce que vous devez bien faire, c’est choisir vos livres plutôt que d’en acheter une quantité infinie. Donc, sélectionnez bien vos formations, sélectionnez bien les personnes auxquelles vous posez des questions et surtout formez-vous toujours auprès des meilleurs.

Recrutez pour mieux régner

Mon quatrième conseil pour lancer votre business en ligne, c’est de recruter pour mieux régner. Qui êtes-vous ?

– Êtes-vous quelqu’un qui va vouloir tout faire lui-même, qui pense qu’il est le meilleur dans tous les domaines ?

– Êtes-vous quelqu’un de beaucoup plus réfléchi, beaucoup plus posé qui a compris qu’il devait être entouré pour construire une vraie entreprise, un vrai business sur le long terme qui vous rapporte ?

Aujourd’hui, c’est la question que je vous pose. Cette question, je me la suis posée seulement très tard dans mon business. Je m’en suis rendu compte au moment où je travaillais neuf heures par jour, où j’étais complètement acharné sur mon boulot, au moment où je gagnais seulement, enfin « seulement », c’est grossier, où je gagnais 8 000 euros par mois avec mes blogs, mais où je travaillais neuf heures par jour ! C’était littéralement impossible.

Qu’est-ce qui s’est passé ? J’ai commencé à déléguer. J’ai travaillé quatre heures de moins et mon salaire à seulement baisser de 1 000 euros. Clairement aujourd’hui, ce que je vous recommande, c’est de toujours déléguer ce que d’autres savent mieux faire que vous. Je prends un exemple très simple. Aujourd’hui, je ne sais plus exactement combien j’ai de prestataires, mais j’en ai plus que cinq maintenant. On a fait une bonne phase de recrutement vu qu’on a fait un gros chiffre d’affaires. De temps en temps, je vérifie ce que font mes prestataires. Il y a des fois où je suis tellement perdu, parce que ça fait longtemps que je ne l’ai pas fait ou alors parce qu’eux sont tellement experts dans leur domaine que moi-même, je ne peux plus vérifier.

De la même façon, c’est ce que je vous recommande de faire : déléguez auprès des meilleurs, auprès des personnes qui savent faire les choses mieux que vous. Comme ça, vous n’avez pas besoin de vérifier comment ils font les choses et s’ils les font bien, puisqu’automatiquement, eux les font mieux que vous.

Ne vous formez pas non plus sur tous les sujets du monde, focalisez-vous sur ce que vous souhaitez faire. Vous le faites, vous avez une vraie valeur ajoutée dans ce domaine et tout ce que vous ne savez pas faire ou tout ce que les autres savent mieux faire que vous, payez-les ! Ils se feront alors un plaisir de le faire puisque c’est peut-être ce qu’ils aiment faire.

Ne soyez pas trop focalisé sur l’argent

Mon cinquième conseil, c’est de ne pas être trop focalisé sur l’argent. Dites-vous bien une chose, c’est que Facebook qui a été créé en 2004 n’a pas généré de chiffre d’affaires avant fin 2006. Il n’a pas été rentable avant mi-2007. C’est vraiment vous dire s’il faut ou non être focalisé sur le chiffre d’affaires. Alors bien évidemment, Facebook est un cas qui est un petit peu à part, donc je ne vais pas rentrer dans le détail. Mais aujourd’hui en 2015, c’est déjà 3,5 milliards de chiffre d’affaires, donc c’est déjà assez énorme. On peut déjà se dire qu’il est inutile d’être concentré directement sur son chiffre d’affaires les deux, trois premiers mois.

Même si vous faites seulement un petit peu d’argent, retenez toujours que c’est beaucoup mieux que zéro. Encore une fois, j’aime beaucoup cette expression, je crois qu’elle est de Gary Vaynerchuk. Il disait : « Zéro, c’est 1 000 fois mieux que un », parce que pour passer de zéro à un, il faut un coefficient multiplicateur qui est infini, mais pour passer par exemple, de un à deux, il faut juste multiplier par deux.

Ce fut comme ça pour ma part dans les business en ligne. C’est très dur de passer de 0 à 1 000 euros par mois, mais passer de 1 000 euros à 10 000 euros, c’est beaucoup plus facile. Donc, ce que je vous recommande, c’est toujours de vous dire de ne pas être focalisé sur l’argent. Mais par contre, dès que vous en faites un petit peu, célébrez votre victoire puisque je vous assure que c’est vraiment un énorme pas que vous faites vers l’avant. Même si vous générez 7, 10, 15 euros le premier mois, ce n’est pas grave, c’est un énorme pas.

Soyez proche de vos utilisateurs et de vos clients

Mon sixième conseil, c’est d’être proche de vos utilisateurs et de vos clients. Attention, ce n’est pas la même chose. Les consommateurs, les utilisateurs et les clients sont des choses différentes. Je prends un exemple très simple. Dans ma thématique où j’aide les étudiants (j’ai un business où j’aide les étudiants), les clients sont généralement des parents ou des professeurs. Mais les consommateurs, ce sont les étudiants. Donc, être proche non pas des clients, non pas des décideurs, (ça peut être également le décideur), mais toujours être avec celui qui consomme votre produit.

Qui est-ce qui utilise votre produit ? Aujourd’hui, je vous recommande vraiment d’être proche de vos consommateurs pour plusieurs raisons que ce soit :

– pour améliorer votre produit

– pour prévoir éventuellement le futur lancement de nouveaux produits

– simplement pour prévoir les tendances

Par exemple, vous savez qu’il y aura bientôt un événement dans votre marché, et ça, vous n’êtes susceptible de le savoir que si vous êtes en rapport avec les consommateurs, si vous êtes en connexion directe avec vos consommateurs. Ce sont eux qui vous tiendront au courant des tendances et c’est grâce à ça que vous pourrez polir votre marketing.

Êtes-vous homme-orchestre ou chef d’orchestre ?

Maintenant, j’aimerais terminer non pas sur un conseil, mais plutôt sur une question qui m’a été posée par mon mentor. Ce n’est pas une question à laquelle je vais répondre. Ce n’est pas mon coach business qui a mis une question dans les commentaires. Je ne sais pas si on entend les oiseaux, mais il y a pas mal de petits oiseaux ici, car en fait, on est à Malte. Pour ceux qui me rejoignent dans les vidéos, on est dans ma villa à Malte. On a des petits palmiers un peu partout et on a des oiseaux.

Alors la question que m’a posée mon coach business est la suivante : « Aujourd’hui, es-tu homme-orchestre ou es-tu chef d’orchestre ? » Quelle est la différence ?

– Un chef d’orchestre va être quelqu’un qui manage des personnes qui vont faire que le business se maintiendra et se développera sans votre présence.

– Un homme-orchestre, c’est quelqu’un qui est dans son business et si on enlève sa présence, non seulement le business ne se maintiendra plus, mais en plus, il ne se développera plus.

Moi aujourd’hui, mon « business de rêve », c’est vraiment d’être chef d’orchestre, c’est-à-dire de manager des personnes qui vont me créer des revenus passifs. Je voudrais même à l’avenir ne plus créer de contenu ou quoi que ce soit. Alors bien évidemment, il y aura toujours des vidéos sur ma chaîne YouTube parce que c’est ce que j’adore faire. Mais moi, ce que je veux faire, c’est également payer d’autres personnes pour qu’elles me créent plein de revenus passifs. Il est vrai que j’utilise un effet de levier par rapport à mon temps, grâce à la création de contenu, (en gros, je travaille « une fois »), c’est-à-dire que ce que je fais une fois, me rapporte plusieurs fois. Mais du coup, j’aimerais payer des personnes pour qu’elles me créent une fois du contenu qui me rapporte plusieurs fois. C’est aussi simple que ça.

C’est également la question que je vous pose aujourd’hui : avant même de créer votre business qui rapporte, posez-vous toujours la question de savoir si vous souhaitez être présent tout le temps dans votre business et si sans votre présence, votre business commencera à chuter ou si vous souhaitez vous créer un business qui fait que les personnes vont travailler pour vous et vont vraiment optimiser et augmenter vos revenus sur internet via votre entreprise. C’est la question que je vous pose et que je vous invite, dès le départ, à toujours garder en tête. En effet, on a parfois tendance à avoir un peu la tête dans le guidon et quand on prend du recul, grâce à un coach business, grâce à un mentor, eh bien, ça fait du bien également d’avoir des idées neuves.

Si vous souhaitez également lancer vos business en ligne, je vous invite à regarder dans la description de la vidéo, si vous êtes sur Smartphones et tablettes, et sur le lien qui apparaît juste ici sur la vidéo, si vous êtes sur ordinateur, puisque j’ai préparé 30 thématiques de blog qui rapportent. J’ai fait moi-même une analyse pour voir quels sont les marchés qui rapportent et ceux dans lesquels il ne faut pas se lancer. Donc, j’ai réuni 30 idées de blog qui rapportent. Vous les retrouverez dans la description de la vidéo ou sur la vidéo sur le lien qui apparaît juste ici, plus une heure de formation pour vous aider à développer vos business en ligne en partant bien évidemment de zéro.

On se retrouve de l’autre côté, dans la première vidéo qui vous est totalement offerte.

Ciao !