Sélectionner une page

Les personnes passionnées par la création de nouvelles entreprises appartiennent généralement à la catégorie des entrepreneurs. Mais dans cette classification plus large, il existe plusieurs types d’entrepreneurs : solopreneurs, infopreneurs, intrapreneurs, et même ecopreneurs ! Ces titres ont apparemment la même signification. Toutefois, ils cachent des différences très subtiles. Dans cet article, vous allez découvrir les différences principales entre un solopreneur et un entrepreneur.

Qu’est-ce qu’un solopreneur ?

Tout d’abord, commençons par définir le mot “solopreneur”. Il s’agit d’un terme très à la mode qui ne cesse de gagner en popularité. Certes, il est facilement interchangeable avec le mot “entrepreneur”, mais il existe des différences subtiles entre les deux concepts que nous allons voir plus loin dans cet article.

Dans la définition la plus simple, un solopreneur est un entrepreneur indépendant qui choisit de démarrer une entreprise sans intention d’embaucher du personnel ni au moment de la création ni dans le futur.

Comme les pigistes par exemple, les solopreneurs travaillent seuls, mais au lieu de travailler pour d’autres entreprises et d’échanger du temps contre de l’argent, ils démarrent une entreprise qu’ils peuvent gérer entièrement par eux-mêmes. Un solopreneur peut créer une entreprise en fonction de ses compétences, mais aussi en fonction de ses passions.

Étant indépendant, il gère son entreprise tout seul sans l’intervention d’un autre personne. Ce concept ressemble à peu près à celui du freelance, sauf qu’un solopreneur peut exercer différentes activités : e-commerce, dropshipping, conseil, webmarketing, communication, etc. Selon le secteur d’activité choisi, il peut éventuellement  assurer plusieurs fonctions à la fois : management, comptabilité, service commercial, service clientèle, support client, marketing…etc.

Qu’est-ce qu’un entrepreneur ?

entrepreneur

Un entrepreneur est une personne qui fait preuve d’initiative en démarrant une entreprise pour profiter d’une opportunité d’affaires. Il s’agit généralement d’un propriétaire unique ou d’un associé qui détient une grande partie des actions d’une entreprise. En tant que décideur, il définit la stratégie de développement et les moyens nécessaires pour atteindre les objectifs de l’entreprise.

Autrement dit, les entrepreneurs sont donc avant tout des créateurs d’entreprise. Ce sont eux qui rassemblent toutes les ressources financières, humaines et logistiques, lesquelles sont requises pour la création et le développement de l’entreprise.

Les entrepreneurs partent souvent d’un besoin exprimé par une population de consommateurs pour développer des solutions pouvant être commercialisées et générer du profit. Pour ce faire, soit ils cherchent de nouvelles solutions à un problème classique, soit ils développent de nouveaux produits ou une nouvelle stratégie  marketing permettant de mieux traiter la problématique exprimée par les consommateurs. Généralement, les entrepreneurs ne sont pas nécessairement motivés par le profit, mais le considèrent comme un standard pour mesurer la réussite ou le succès de leur entreprise.

De façon générale, les entrepreneurs peuvent être classés en plusieurs catégories selon la visée et les objectifs de leurs projets. Par exemple, un entrepreneur classique a pour objectif principal la création de richesse à travers l’exercice d’une activité commerciale. En revanche, un entrepreneur social ou un ecopreneur a des objectifs plus large qui dépassent la création de richesse et vise globalement l’intérêt général de la société. Pour cette catégorie d’entrepreneurs, la création de richesse est un moyen, non une fin en soi.

Quelles sont les différences entre un solopreneur et un entrepreneur ?

Un solopreneur est un travailleur !

Alors qu’un entrepreneur peut parfaitement créer une entreprise et embaucher du personnel pour réaliser les tâches nécessaires à son développement, un solopreneur doit impérativement travailler pour développer son projet. Si une tâche doit être accomplie, sa première pensée est de retrousser ses manches et de commencer à travailler dur parce que personne d’autre ne va le faire à sa place.

Bien entendu, un solopreneur peut éventuellement faire appel à un freelance ou à un autre solopreneur pour réaliser certaines tâches, que ce soit par manque d’expertise ou de temps. En revanche, un entrepreneur n’a aucun mal à embaucher du personnel ou à déléguer certaines tâches, si cela est nécessaire. Il se rend compte que plus tôt il peut déléguer des tâches telles que le côté administratif, la facturation, ou la prospection commerciale par exemple, plus tôt ils peut se concentrer sur le développement et la croissance de son entreprise.

Un entrepreneur est un leader

De façon générale, les entrepreneurs, y compris les auto-entrepreneurs, attendent avec impatience le jour où ils pourront enfin embaucher des personnes pour faire le travail pour eux. Bien entendu, un entrepreneur peut commencer à travailler avec des assistants virtuels ou des freelances auxquels il délègue certaines missions. Il est d’ailleurs tout à fait à l’aise pour diriger un petit groupe de personnes.

À la différence des entrepreneurs, les solopreneurs ne sont pas pressés d’embaucher du personnel, car il prévoient de gérer eux-mêmes l’ensemble des tâches de l’entreprise. Lorsqu’ils se trouvent surchargés de travail, ils n’embauchent pas des travailleurs pour les aider. Même s’ils font appel à des freelances, ils continuent à effectuer une grande partie du travail eux-mêmes.

Les entrepreneurs sont plus sociables !

Ce n’est pas un secret si les entrepreneurs sont sociables de nature. Ils préfèrent sortir et rencontrer d’autres personnes et d’autres entrepreneurs afin de se faire connaître et de faire connaître leurs entreprises. En revanche, les solopreneurs aiment passer la plupart de leur temps à travailler pour développer leurs entreprises.

Bien entendu, cela ne veut pas dire que tous les solopreneurs sont des introvertis qui n’aiment pas sortir et tisser des liens sociaux avec d’autres personnes. En effet, certains solopreneurs sont d’excellents réseauteurs. Ils n’hésitent pas à se rendre à des événements de réseautage pour découvrir les nouveautés de leur domaine d’activité et développer leur réseau professionnel.

Cela dit, la différence majeure entre les deux types est le fait que les entrepreneurs sont généralement plus à l’aise lorsqu’ils passent la journée hors du bureau, tandis que les solopreneurs préfèrent tout simplement rester dans leur bureau et faire le travail.

Les entrepreneurs planifient sur le long terme

Généralement, les entrepreneurs établissent des plans sur le long terme. Lorsqu’ils démarrent une entreprise, ils apportent une grande valeur en raison de leur créativité et de leur vision. Certes, ils sont impliqués d’une manière ou d’une autre dans les processus organisationnels et fonctionnels de l’entreprise. Cependant, ils n’hésitent pas à changer de cap à chaque fois que la conjoncture l’exige. Lorsqu’ils jugent que l’entreprise a atteint ses objectifs, ils peuvent démarrer une nouvelle entreprise afin de diversifier leurs activités et de créer plus de valeur.

En revanche, les solopreneurs créent des entreprises adaptées à leur style de vie. Dans de nombreux cas, il s’agit d’une idée d’entreprise qui leur permet de poursuivre une passion personnelle. À la différence des entrepreneurs, ils ont peu d’intérêt à bâtir un groupe d’entreprises ou une entreprise qu’ils peuvent facilement vendre pour réinvestir dans un autre secteur d’activité.

Les solopreneurs planifient souvent sur le court et le moyen terme. Ce qu’ils cherchent, c’est avant tout du contrôle et de la flexibilité dans leur activité professionnelle. Leur vision est de travailler dans le cadre de leur passion, de développer leur projet, et peut-être à un moment donné d’embaucher un collaborateur pour effectuer  les missions les moins importantes de la journée.

Les entrepreneurs sont de vrais managers

De part leurs responsabilités, les entrepreneurs sont amenés à gérer une ou plusieurs équipes. Étant conscients de leurs forces et de leurs faiblesses, ils n’hésitent pas à déléguer des tâches plus ou moins importantes à leurs collaborateurs.

Par contre, les solopreneurs, qui sont pour la majorité des travailleurs autonomes, choisissent de faire le travail eux-mêmes plutôt que de prendre le temps de déléguer ou d’expliquer à quelqu’un d’autre comment accomplir une tâche.

Pour cette raison, la gestion de leur temps est extrêmement importante. Bien entendu, puisque personne ne peut être un expert en tout et avoir le temps de gérer chaque petit détail, les solopreneurs peuvent éventuellement confier certaines tâches à d’autres solopreneurs ou entreprises.

Les solopreneurs ont généralement un seul objectif commercial

Comme cité auparavant, les solopreneurs exercent souvent une activité qui représente une passion pour eux. Leurs plans sont réalisés sur le court et le moyen terme. Ils ont souvent un seul objectif commercial qui guide le développement de leurs entreprises : générer du profit pour vivre confortablement tout en ayant une certain équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle.

En quelque sorte, les solopreneurs adoptent une approche similaire à celle des freelances, mais cela n’empêche qu’ils exercent leur activité dans un cadre plus large. En d’autres termes, les solopreneurs sont des entrepreneurs, mais leurs méthodes commerciales sont souvent différentes en raison de leur seul objectif, qui est de bâtir une entreprise prospère qu’ils peuvent gérer eux-mêmes.

De leur côté, les entrepreneurs ont tendance à adopter une stratégie globale qui vise à créer de la valeur en investissant dans un ou plusieurs projets d’entreprises. Ils ont donc plusieurs objectifs commerciaux, qu’ils essaient de concrétiser dans le cadre de leur stratégie globale d’investissement.

Les entrepreneurs privilégient des projets scalables

Les entrepreneurs ont généralement tendance à créer des entreprises dont le business model est scalable. Pour rappel, un business model scalable est évolutif et peut être rapidement adopté à grande échelle. Il permet d’accélérer la courbe de croissance de l’entreprise tout en boostant son chiffre d’affaires. Par contre, le business model d’un solopreneur est souvent limité à la capacité de travail que ce dernier peut gérer lui-même. De ce fait, il est rarement évolutif.

Les solopreneurs sont plus attachés à leur entreprise

solopreneur

Les entrepreneurs travaillent dur pour développer une entreprise rentable. Cela dit, ils ne sont pas aussi attachés à leurs projets que les solopreneurs. Par exemple, de nombreux entrepreneurs n’hésitent pas à vendre leurs entreprises lorsqu’une bonne opportunité se présente à eux. Bien entendu, ce n’est pas une caractéristique inhérente aux entrepreneurs, puisque beaucoup d’entre eux refusent des offres de rachat et continuent à développer leurs projets. Quant aux solopreneurs, ils ont tendance à axer toute leur stratégie autour de leur activité.

Les approches marketing sont différentes entre les entrepreneurs et les solopreneurs

Généralement, les entrepreneurs ont tendance à créer des marques distinctes de leur propre identité personnelle, ce qui n’est pas souvent le cas pour les solopreneurs. Cela fait toute la différence au niveau de la stratégie marketing adoptée par chaque groupe d’entrepreneurs.

En effet, la plupart des entrepreneurs n’hésitent pas à investir dans des campagnes publicitaires si cela s’avère nécessaire afin de promouvoir un produit ou un service de l’entreprise. Ils sont également plus susceptibles d’utiliser les nouvelles méthodes de marketing notamment l’e-mail marketing ou le marketing social.

Quant aux solopreneurs, il se focalisent plutôt sur la réalisation de leur travail, puisque leur stratégie est souvent élaborée sur le court et le moyen terme. Ils ont moins tendance à intégrer les nouvelles techniques de marketing, soit par manque de moyens ou par manque d’opportunités concrètes.

De plus, étant donné qu’ils effectuent la majorité des tâches eux-mêmes, leur capacité à satisfaire la demande des clients potentiels est réduite par rapport aux entrepreneurs qui n’hésitent pas à embaucher davantage de travailleurs si le volume de travail le nécessite. En général, la stratégie marketing des solopreneurs repose principalement sur le networking, les réseaux sociaux, et le bouche à oreille.

Les solopreneurs prennent moins de risque que les entrepreneurs !

Généralement, les entrepreneurs sont plus susceptibles de prendre des risques pour développer leurs entreprises. C’est une caractéristique très importante qui est inséparable de la nature même de l’entrepreneur.

Les solopreneurs prennent moins de risques malgré qu’ils soient aussi autonomes que les entrepreneurs. Ces derniers doivent faire face à une plus forte pression, car ils ont souvent moins de temps et de ressources pour réaliser leurs objectifs. Ils doivent également être capables de gérer le stress et de chercher des solutions aux problèmes innombrables liés au développement de leurs entreprises. En contrepartie, la prise de risque se traduit souvent par un potentiel de succès et de bénéfice plus important.

Conclusion

Comme nous l’avons vu, la différence majeure entre un entrepreneur et un solopreneur réside dans le processus de développement de l’entreprise. Un entrepreneur planifie sur le long terme. Au besoin, il peut embaucher des collaborateurs et déléguer des tâches plus ou moins importantes. Il n’hésite pas à investir dans d’autres entreprises si une opportunité d’affaires se présente.

En revanche, un solopreneur exerce le plus souvent une activité adaptée à son style de vie. Son objectif principal est d’avoir du contrôle et de la flexibilité dans sa vie professionnelle. Lorsqu’il démarre son entreprise, il assure la totalité des tâches et n’a donc pas l’intention d’embaucher du personnel.