Sélectionner une page

Pour faire un bon entrepreneur, vous pouvez avoir des caractéristiques de personnalité variées. Vous avez probablement de la passion, de la confiance en vous et le goût de la prise de risque, tout comme la détermination et le goût du challenge. La grande majorité des entrepreneurs détiennent ces traits de personnalité dans leur profil entrepreneurial.

Les caractéristiques de la personnalité de l’entrepreneur

Une personne faite pour être entrepreneur regroupe bien souvent plusieurs traits dans sa personnalité.

Il n’est pas arrêté par la peur

Vous pensez peut-être que pour vous lancer en indépendant, il ne faut pas avoir peur. Or, ceci est faux. Les personnes qui décident de créer leur propre entreprise sont assaillies de peurs et d’interrogations, mais c’est leur persévérance qui fait leur réussite. Pour monter une entreprise, vous serez amené à faire des choses inédites, vous devrez démarcher des personnes, comme de potentiels clients ou des fournisseurs, et savoir vanter votre service.

Des documents vous seront demandés et vous devrez même faire passer des entretiens si vous souhaitez employer des personnes. La nouveauté est effrayante, mais si vous osez, vous ne le regretterez pas et vous ne pourrez en sortir que grandi. Avec le temps, vous le ferez plus aisément.

Il sait demander de l’aide

Sachez que quand vous ferez quelque chose, ce ne sera pas nécessairement parfait. Chacun a ses aptitudes et spécialités. À ce titre, vous pouvez être très bon vendeur ou bien très bon au niveau de la mise en marché. Cependant, la gestion de projet n’est pas une aptitude très répandue. Au début de votre activité, tenez-vous informé, documentez-vous sur la gestion de projet et les finances des entreprises.

Vous pouvez aussi faire appel à un gestionnaire de projet ou bien un directeur financier par exemple. Vous pourrez faire le point avec eux et ils pourront répondre à vos questions pour prendre les bonnes décisions. Il faut que vous soyez clairvoyant sur vos capacités et donc sur vos points faibles aussi. Demander de l’aide n’est pas une honte, il est important de le faire lorsque vos compétences sont trop juste, afin de mettre toutes les chances de votre côté.

La passion, aimer son métier et son entreprise

Votre entreprise est forcément née d’une passion. Chaque entrepreneur a au fond de lui cette passion qui lui donne l’envie d’avancer et de s’investir dans son entreprise. Que votre passion soit les nouvelles technologies, la sophrologie, ou encore les équipements sportifs, vivez-la à fond. Mais la passion à l’origine de l’entreprise peut aussi être celle de l’argent. Beaucoup de personnes qui montent leur entreprise le font pour l’argent.

Effectivement, le souhait est ici d’utiliser ses compétences pour s’enrichir. L’idée est simple et valorisante. Pour ce faire, vous devez bien vous connaître, bien connaître votre passion et ne pas avoir peur de vous investir. Le point central de votre personnalité, pour devenir entrepreneur, doit être votre passion.

La confiance en soi et la prise de risque

Si vous entreprenez, vous prenez bien sûr certains risques au niveau financier. Le risque principal étant l’échec et la perte de grosses sommes d’argent. Vous devez avoir conscience que votre projet peut éventuellement échouer. Vous devez pourtant être optimiste et avoir confiance, si vous êtes défaitiste, cette attitude s’en ressentira sur vos performances. Pour être un bon entrepreneur, vous devez travailler votre confiance en vous.

Cette dernière va vous inciter à mettre tout ce que vous pouvez en œuvre pour le bien de votre entreprise, pour réaliser votre projet. Essayez de ne pas voir que le négatif risqué en cas d’échec. Le risque est incontournable, il faut savoir composer avec. Le but de la confiance en soi est de ne pas laisser la peur prendre le pas sur l’envie de faire. Pour entreprendre il faut investir, soyez confiant.

L’ambition, voir loin et voir grand

L’ambition doit composer la principale caractéristique de votre personnalité. Vous devez avoir des projets à long terme et les voir en grand. Même si vos moyens de départ sont modestes, vous devez avoir l’ambition de développer votre entreprise, de la faire grandir et évoluer. Développez vos idées, vos concepts, imaginez de nouvelles choses, soyez innovants. Si vous ne vous concentrez pas sur les perspectives d’avenir, votre entreprise ne pourra pas évoluer et être viable. Entreprendre, c’est déjà avoir l’ambition de créer quelque chose.

La détermination et la persévérance, savoir se relever en cas d’échec

Pour que votre souhait de réussir dans votre entreprise se réalise, vous ne devez pas vous laisser intimider par les potentiels obstacles qui se dresseront sur votre chemin. Soyez passionné et aimez ce que vous faites, vous devez pouvoir continuer même dans des situations très difficiles. Dans le monde de l’entrepreneuriat, les difficultés sont nombreuses, tant sur le plan humain que financier, mais la persévérance sera votre alliée. Ce n’est pas parce que vous faites faillite que vous êtes une mauvaise personne, vous aurez appris beaucoup de choses.

Le goût du challenge, apprendre à s’imposer face à la concurrence

Si vous aimez les challenges, vous avez le tempérament d’un entrepreneur. Cela doit vous motiver à avancer chaque jour un peu plus et à connaître vos potentiels concurrents. L’entrepreneuriat implique que vous serez en compétition avec d’autres personnes et entreprises. Mais la concurrence n’est pas une mauvaise chose.

Vous devez apprendre à trouver du plaisir dans la compétition, pour tirer votre épingle du jeu. Vous mettre au défi, c’est arriver à vous réinventer sans cesse dans le but de vous améliorer, et d’améliorer votre entreprise. Vous vous enrichirez en expérience et votre entreprise grandira.

Le leadership, motiver ses salariés dans le but d’atteindre des objectifs

Il faut que vous sachiez superviser un groupe de personnes si vous souhaitez devenir un chef d’entreprise efficace. Le leadership, c’est de savoir influencer des personnes afin qu’elles poursuivent un objectif commun prédéfini, et ce, de bon cœur. C’est une attitude que vous devez adopter. Des qualités assez exceptionnelles vous seront demandées pour arriver à motiver vos troupes afin qu’elles réalisent leur travail de la meilleure manière possible.

Être prêt à vendre

Bon nombre de personnes utilisent ce en quoi ils sont bons pour faire de l’argent. Par exemple, vous pouvez être très bon pour faire des biscuits ou bien du tricot. Ainsi, vous allez commencer à vendre des écharpes ou des biscuits autour de vous. Beaucoup de personnes ne tirent cependant pas de profit de cette démarche. La raison est simple.

Si vous commencez par vendre autour de vous ou par le bouche-à-oreille, n’ayez pas peur de fixer le juste prix pour votre service. Beaucoup de personnes demandent trop peu, n’osent pas vendre, et c’est ainsi que l’activité patine. Pour pouvoir vivre de votre entreprise, vendez-vous au prix que vous aurez fixé pour être rentable. Votre produit doit être le meilleur possible, mais sa vente ne doit pas être négligée.

Connaître ses chiffres

Bien que la passion soir primordial, il ne faut pas négliger l’aspect financier. Vous devez être précis sur vos coûts de revient (fixes et variables) et essayer de les limiter au maximum. Estimez aussi vos revenus futurs (divisez vos attentes par cinq au moins pour obtenir un chiffre crédible). Une donnée importante à calculer est aussi votre seuil de rentabilité, à savoir, combien de produits vous devrez vendre pour rentrer dans vos frais. Si vous avez du mal avec ces notions, n’hésitez pas à vous documenter ou à faire appel à un comptable.

Être discipliné

Parfois, vous allez vous sentir euphorique et apte à tout réussir. D’autres jours, vous risquez de vous sentir lassé et sans énergie aucune. L’exercice peut être difficile, mais ne vous laissez pas abattre. Instaurez une régularité dans votre travail. Soyez déterminé et motivé à tracter votre projet, car en tant qu’indépendant, personne ne vous forcera à le faire, si ce n’est vous-même.

Les différents profils

profil entrepreneurial - entreprendre

L’individualiste

La grande majorité des entrepreneurs fait partie de ce profil, soit environ 43 % d’entre eux. Le marché local est son but et bien souvent, il ne crée que son propre emploi. C’est un mode de vie. La volonté ici n’est pas forcément d’innover, mais surtout de maintenir un style de vie, qui correspond à leur vision de leur activité. La prise de risque n’est pas très présente chez ces personnes.

Le chef de file

Ce profil regroupe environ 12 % des créateurs d’entreprise. L’axe principal de travail ici est la fabrication de produits. Le désir du chef de file est d’innover, que ce soit sur les produits eux-mêmes ou dans la technologie. Fort de son expérience, ce type de profil est généralement assez âgé (environ 50 ans) et n’en est pas à son coup d’essai. Le risque fait partie du mode de gestion des personnes qui correspondent à ce profil.

L’enraciné

Les propriétaires d’entreprises sont à peu près 37 % à correspondre à ce profil. Bien souvent, ces personnes œuvrent à l’échelle de leur région. Rares sont ceux qui œuvrent à l’échelle nationale. Pour ce qui du chiffre d’affaires, ce type de profil s’en sort avec un chiffre honorable. Il constitue une pièce importante de l’économie et possède une bonne fibre entrepreneuriale. Pour ce qui est de la prise de risque, ce profil est comparable à celui du « chef de file ».

Le prudent

Dans la majorité des cas, les personnes correspondant à ce profil sont soit des travailleurs autonomes, soit des personnes dont l’entreprise n’a pas encore pris son envol. Ils travaillent seuls. Ce type de profil n’est pas courant, il ne représente qu’à peine 7 % des entrepreneurs. Ce qui distingue une personne du type « prudent » est qu’elle est très instruite et documentée, elle innove dans l’idée mais n’agit que très peu. La prise de risque ne fait pas partie du mode de fonctionnement dans ce profil.

Le connaisseur

Il possède beaucoup de connaissances et de pratique. Il travaille beaucoup en amont avant de sauter le pas. Les individus de ce type ne se lancent pas dans l’inconnu, ils se documentent et doivent connaître tout ce qu’il est possible de connaître avant de se lancer dans un projet. Ces entrepreneurs veulent être certains de ce qu’ils vont faire, de la viabilité de leur projet, mais aussi de leurs propres compétences.

Même s’il est bien entouré, le « connaisseur » ne supporte pas de sortir de sa zone de confort, le champ de ses capacités. Il fera des formations ou bien encore des ateliers afin d’engranger toujours plus de savoir-faire, dans le but de se rassurer et d’avoir toutes les armes nécessaires à son entreprise. Cependant, avec un tel mode de fonctionnement, le risque majeur, et celui qui handicape souvent dans ce profil, est la procrastination. À force de repousser le moment de le faire, le projet attend indéfiniment.

Le convaincu

Le trait de caractère qui définit ce profil est le militantisme. Les valeurs des personnes de ce profil sont la volonté de changer les choses selon ses pensées et croyances. Elles seront la base de ses actions.

Les actions qu’il mène répondent à ses critères de valeurs et c’est dans le but de les étendre qu’il agit. C’est bien souvent que ce profil entreprend seul, car ses volontés ne sont pas toujours en accord avec celles des autres. Cependant, le défaut principal de l’entrepreneur qui correspond à ce profil est bien souvent une position trop radicale, tranchée. Le tout est d’arriver à faire de cette prise de position une force de persuasion.

Le pionnier

Dans une équipe, un entrepreneur de ce type peut s’avérer être un choix dangereux. Ce qui motive le « pionnier » c’est le challenge, il a besoin de nouveaux défis et se donnera à fond uniquement dans les premières phases du projet de création d’activité. Une fois le projet à flots, l’entretenir le lassera vite. Il aura alors l’envie folle de partir vers de nouvelles choses.

Le malin

Un synonyme de ce profil est « l’opportuniste », car oui, il en existe dans le domaine de la création d’entreprise. Le but de ces personnes est d’avoir un retour sur l’investissement le plus élevé possible. Les personnes de ce profil sont attirées par le gain, en termes d’argent mais aussi et surtout de reconnaissance. La volonté des « malins » est de mettre la main à la pâte pour créer une entreprise et la maintenir.

Il veut participer à l’économie et être reconnu pour cela. Ses ambitions sont hautes, il aimerait bien la célébrité, la reconnaissance officielle. Le principal défaut dans ce type de profil est par conséquent cette volonté de se mettre en avant, qui peut nuire à ses coéquipiers ou même à son projet. Cette force doit être utilisée pour renforcer l’entreprise, en trouvant des partenaires par exemple.

Il existe donc une diversité de profil entrepreneurial importante et cette diversification ne cesse d’augmenter. En cause, le parcours professionnel, l’orientation professionnelle, la gestion de carrière avant la création d’entreprise etc. Prenez le temps donc de vous épanouir pour bien vous rendre compte de votre profil, indispensable à la mise en place de votre future entreprise.