Comment utiliser la longue traîne pour améliorer son référencement

La longue traîne est une théorie qui prouve que de nombreux contenus spécialisés, cumulés un à un, atteigne le même niveau de fréquentation qu’un succès mondial. Si on adapte cette stratégie au référencement de votre blog, on peut en déduire que 100 articles de bonne qualité, vous amèneront autant de visiteurs que si vous étiez le premier résultat dans une recherche sur Google pour un mot clé populaire de votre thématique.

 

Dans cet article nous verrons :

  • Comment utiliser le concept de longue traîne pour améliorer le référencement de votre blog
  • Comment créer du contenu qui est recherchés par vos prospects (et pas par des touristes)
  • Comment vous pourrez être sûr d’augmenter votre trafic de jour en jour sans être un expert en SEO

 

Référencement naturel : la longue traîne

 

La longue traîne est une belle épine dans le pied de nombreuses théories des référenceurs. Car si on équipe un professionnel du référencement, il nous dira d’optimiser nos articles de blog, d’optimiser notre thème wordpress pour le référencement et j’en passe. Alors que le concept de longue montre que même si l’on se préoccupe peu de l’optimisation de son contenu, on peut tout de même augmenter durablement son référencement naturel.

 

Prenons un exemple, imaginez qu’il y a 2 blogueurs sur une même thématique mais qui ont 2 stratégies de rédaction d’articles différentes. Le premier blogueur va écrire 1 article par mois et va tellement l’optimiser qu’il mettra tous ces efforts pour être le premier dans les résultats des moteurs de recherche (admettons). Alors que le second blogueur, écrit 4 articles par semaine en y passant le même temps que le premier blogueur. En revanche, le second blogueur prend plaisir à écrire sur ce qu’il aime plutôt que d’optimiser son contenu à l’extrême. Par contre, les articles du second blogueur attirent moins de visiteurs si on les regarde un à un, mais ensemble, ils attirent autant de visiteurs que l’article parfait du premier blogueur.

 

Au final, on peut comparer les 2 techniques et elles sont équivalents d’un point de vue acquisition de trafic, sauf que la première solution qui vise à optimiser extrêmement un seul et même contenu est très dangereuse pour plusieurs raisons. Tout d’abord, imaginez si vous êtes premier sur un mot clef de votre thématique et que du jour au lendemain, un concept a changé et votre article n’est plus aussi pertinent qu’il l’était. Il se peut aussi que le volume de recherche pour ce mot clef baisse brutalement donc tout votre site en souffrira pleinement. Alors qu’un blogueur qui écrit 4 articles sur 4 sujets différents ne verra même pas la différence sur son nombre de visiteurs car ses sujets sont variés.

 

Au final, on en conclue qu’il est préférable d‘écrire plusieurs articles qui feront un succès moyen plutôt qu’un seul article qui sera premier dans les moteurs de recherches.

 

Améliorer le référencement naturel de son blog grâce aux mots clefs

 

Les mots clefs, on entend de plus en plus parlez d’eux mais au final, que valent-ils vraiment ? Ne travaillant pas pour Google, je ne peux pas vous dire quelle est son importance exacte sur le bon référencement de votre blog, en revanche j’ai fait des tests sur 100 articles et je vais vous donner le résultat surprenant que j’ai eu.

 

« 30 articles de blog me rapportent plus de visiteurs que 100 autres articles »

C’est le constat que j’ai fait après avoir écrie 100 articles de blog que j’ai essayé d’optimiser qui faisaient toujours entre 500 et 700 mots. Ces 100 articles était issus d’une recherche sur l’outil de planification de mots clef de Google Adwords (qui permet de voir les mots clefs les plus recherchés sur Google). Autant vous dire que le fait d’écrire ces 100 articles de blog m’a pris du temps, mais peut-être pas autant que vous le pensez. Comme j’en parle de temps en temps, je me suis spécialisé dans la création de contenu et lorsque je veux produire des articles, et bien j’en pond à la demande. J’ai écrit 64 articles en 1 mois grâce à une technique je vends sur mon blog, donc je n’en parlerais pas ici. Mais sachez tout de même qu’en 2 mois j’avais réussi mon objectif d’écrire 100 articles de 600 mots en moyenne.

 

livre la longue traine

 

Quelle erreur j’ai fait ! Quelques mois plus tard, je me rendis compte que mes articles qui faisaient entre 500 et 700 mots n’attiraient presque aucun visiteur quelques mois après la publication des articles en question. J’ai pris immédiatement une décision radicale : mes prochains articles feraient au minimum 1000 mots.

 

30 articles plus tard, j’ai remarqué quelque chose de surprenant. Mes 30 articles qui m’avaient pris autant de temps voir moins que mes 100 articles précédents (qui faisait donc moitié moins de mots), m’apportaient plus de visiteurs via les moteurs de recherches que mes 100 articles de blog.

 

Le constat est simple, si vous voulez améliorer votre référencement naturel grâce aux articles de blog, écrivez des articles :

  • de 1000 mots minimum
  • qui vous plaisent (vos visiteurs le ressentent)
  • qui aident vos visiteurs

 

Note : une étude SEO montre que les 10 premiers résultats en moyenne sur les moteurs de recherches contiennent entre 2000 et 2600 mots.

 

Nombre de mots optimal  pour un article de blog

 

Vous voulez une réponse rapide ? Alors la voici : 1000 mots, c’est ce que je vous conseille. Maintenant plutôt que de rechercher combien, voyons pourquoi le nombre de mots ne restent pas le principal facteur d’un bon référencement (même s’il est très important). On l’a tous fait au moins une fois : écrire des phrases à rallonges pour être sûr que Google va comprendre notre article grâce à tous les mots clefs qu’on y a ajouté. Mais aurait-on oublié le premier objectif d’un article de blog et celui qui doit rester le seul dans nos esprits : apporter une solution à ceux qui la recherche.

 

Le critère qui fait que Google est votre moteur de recherche préféré, c’est que lorsque vous recherchez quelque chose sur Google, il vous donne souvent des résultats pertinents. On peut donc en conclure que si Google veut perdurer et améliorer son moteur de recherche, il doit proposer des résultats pertinents pour nous, des humains, donc peu importe qu’il y est 800 ou 2800 mots sur un article de blog, du moment que l’article apporte une solution claire et précise.

 

L’erreur qui peut vous faire perdre beaucoup de temps, c’est le fait d’écrire pour écrire. C’est inutile, vous risquez de fatiguer vos lecteurs et Google verra que vos visiteurs ne restent que peu de temps sur votre blog. Alors que si vous avez un article de 800 mots précis et qui est lisible, automatiquement les lecteurs vont en lire en maximum et donc passer plus de temps sur votre blog. Ce n’est que le résultat de vos efforts qui sera récompensé, alors écrivez plutôt pour vos visiteurs que pour les beaux yeux de Google, tout le monde y gagnera.

 

Comment utiliser la longue traîne

 

Concrètement, la longue traîne représente 80% du trafic sur votre blog. C’est à dire que vos mots clefs ciblés ne vous amènent que 20% de votre audience. Pour attirer cette nouvelle source de trafic très qualifié il faut d’abord apprendre un principe de notre économie (je vais essayer de ne pas être trop scolaire).

 

Nous évoluons vers un marché de personnalisation. Aujourd’hui, rien ne vous empêche d’acheter un objet très rare et quasiment introuvable sur internet. Avant internet, nous étions tous un peu limité quant au choix des produits que nous voulions. Alors que maintenant, nous recherchons des produits et des solutions de plus en plus personnalisés et ce qui est « grand public » nous intéresse de moins en moins. C’est de ce principe que découle la longue traîne. Si vous écrivez des articles pour une niche de personne, inutile d’avoir des milliers de visiteurs chaque jour car au final vous n’aurez pas beaucoup de clients. Alors que si vous écrivez des articles spécifiquement pour une le peu de personnes qui s’intéresse à votre thématique, automatiquement, vous allez gagner de nouveaux clients.

 

Pour trouver des mots clefs pertinents tout en prenant en compte le principe de longue traîne, je vous conseille cette méthode un peu étonnante mais qui fonctionne à merveille. La longue traîne repose sur le fait de répondre à des demandes de plus en plus précises et spécialisés, donc, ayez des mots clefs spécialisés. Voyons un exemple de mot clef de longue traîne.

 

Comparatif de mots clefs :

  1. comment créer un site internet
  2. comment créer un blog
  3. comment créer un blog qui rapporte
  4. créer un blog qui rapporte avec WordPress
  5. formation pour créer un blog qui rapporte avec wordpress

 

Vous l’avez certainement compris, plus on place de mots clefs aussi spécialisés que les derniers mots clefs de la liste précédente, plus on a de chance d’attirer des clients et non pas des visiteurs (que j’appellent touristes) qui ne vous rapporteront rien. Voici un conseil aussi simple que pertinent et qui me permet d’avoir moins de 300 visiteurs sur chacun de mes blogs et pourtant d’en dégager au moins 1000 € par mois : créer des articles de blog pour votre client idéal. Imaginez que votre blog soit réservé à vos clients fidèles et que vous vouliez les aider à aller plus loin. Automatiquement, tous ceux qui vont venir sur votre blog seront des personnes intéressés par votre contenu car elles veulent que vous leur appreniez des choses sur votre thématique de blog.