Sélectionner une page

Salut ! C’est Théo. Bienvenue dans cette nouvelle vidéo. Aujourd’hui, j’aimerais répondre à une question qui est « comment faire travailler son argent ? »

Faire travailler son argent

Pour cette vidéo, je vais tout simplement vous dire des conseils basés sur mes erreurs, mais aussi ce que j’ai réussi dans le domaine de l’investissement financier. Je vais vous dire comment est-ce que je fais personnellement pour faire travailler mon argent. Vous allez voir que ce n’est pas tout le temps ce que l’on croit. Je vais vous dire également comment est-ce que j’ai fait pour faire travailler mon argent à mes débuts, ensuite, progressivement, avec de nouveaux types d’investissements.

Pour les personnes qui pourraient se demander « quel intérêt de faire travailler son argent ? » Je vais vous répondre tout simplement qu’il est mieux à mon sens de faire travailler son argent pour soi que soi-même de travailler pour l’argent.

Par exemple, pour ma part, auparavant, lorsque j’étais salarié, je dépensais mon temps contre de l’argent, je recevais une rémunération une seule fois, mais si j’arrêtais de travailler, eh bien je n’avais plus d’argent. À l’inverse, maintenant, eh bien je vais utiliser mon argent, je vais l’investir, je vais le faire fructifier et c’est ce qui va faire que cet argent va travailler pour moi pour me générer par exemple un petit peu d’argent complémentaire et cet argent complémentaire, eh bien je vais l’utiliser pour vivre au quotidien.

Avant de continuer cette vidéo, j’aimerais d’abord faire le point sur une petite chose qui est totalement superflue, mais j’aimerais tout de même vous dire quelque chose, je ne fais pas semblant que je suis sur mon yacht ou quoique ce soit, je suis simplement ici en vacances entre amis, on est partis là faire une petite balade en mer et donc j’ai profité de ce moment pour pouvoir tout simplement tourner cette vidéo et répondre à cette question. Donc, je souhaitais apporter cette précision.

Comment devenir investisseur ?

Maintenant que les choses sont dites très clairement, j’aimerais vous partager mes débuts, mon petit parcours d’investisseur. La plupart du temps, je vous parle de mes débuts dans l’entrepreneuriat, mais j’évoque très peu en fait mes débuts dans l’investissement tout simplement parce qu’ils sont catastrophiques, c’est-à-dire qu’aujourd’hui, si je suis assez content de vous faire cette vidéo parce que j’ai appris beaucoup de choses dans l’investissement, c’est aussi parce que j’ai fait beaucoup d’erreurs.

Je pense que vous connaissez l’expression « on apprend de ses erreurs. » Dans cette vidéo, je vais vous aider à apprendre de mes propres erreurs pour que vous évitiez de les commettre tout comme moi je les ai commis.

Maintenant qu’on a fait le point sur ce petit bateau avec cette petite vie bien sympathique, j’aimerais vous dire quelque chose. La plupart du temps, on va vous dire « il faut que tu apprennes de tes erreurs, » eh bien je vais vous dire quelque chose dans cette vidéo, vous allez apprendre de mes erreurs. Donc, vous allez voir que je vais être transparent avec vous puisque je trouve que la plupart du temps les personnes qui vont expliquer ou donner leur avis à d’autres personnes concernant l’investissement ne vont pas partager les moments où est-ce qu’ils ont perdu, ils vont simplement vous conseiller dans quoi investir.

Je vous le dis très honnêtement : je ne suis pas un expert dans le domaine de l’investissement, je suis simplement un particulier qui a investi et progressivement, qui, avec l’argent de ces entreprises, a commencé à investir et progressivement qui a commencé à avoir plus d’investissements qui ont rapporté que des investissements qui me faisaient perdre de l’argent, c’est aussi simple que ça.

Concrètement, comment est-ce que j’ai démarré ? J’ai démarré avec à peu près une cinquantaine d’euros. Avec ces 50€, j’ai d’abord investi dans ma propre entreprise. J’ai d’abord acheté un nom de domaine et un hébergement web. Ensuite, j’ai travaillé très dur, j’ai appris des choses de personnes qui en savaient plus que moi et c’est comme ça que j’ai lancé ma première entreprise.

Ensuite, grâce à l’argent de cette première petite entreprise, j’ai tout simplement délégué la rédaction des articles. Dans mon business, qui était basé autour de la rédaction d’articles, puisque j’ai plein de sites internet, j’avais besoin d’écrire des articles de blog. Ce qu’il s’est passé, c’est que j’ai utilisé l’argent que je gagnais grâce à des produits que je plaçais par exemple sur mes blogs ou grâce par exemple à la vente de formation, eh bien je prenais cet argent et je payais des rédacteurs qui écrivaient sur mes blogs à ma place. Donc, je n’avais plus grand-chose à faire si ce n’est que, à la fin du mois, regarder combien est-ce que j’ai eu de visiteurs ? Est-ce que les articles étaient bien écrits ? C’est un petit peu tout.

Créer un business passif

C’est grâce à ça surtout que j’ai pu voyager pendant à peu près un an, c’est surtout grâce à mes blogs principalement. Grâce à ça, j’ai commencé à accumuler vraiment un petit capital, je dirais à peu près 10-15.000€. Avec ça, ce que j’ai fait, c’est que j’ai commencé à financer d’autres entreprises. En gros, aujourd’hui, vous pouvez soit acheter en effet des actions en bourse, acheter des titres, acheter des matières premières etc. Honnêtement, ce n’est pas quelque chose que je fais puisque ce n’est pas quelque chose que je maîtrise.

Avant même de lancer mes entreprises, j’avais investi 2.000€ dans la bourse et pour être franc encore une fois avec vous, totalement, j’ai tout perdu en l’espace d’une semaine et c’est ça qui m’a fait réfléchir, je me suis dit : « Pourquoi est-ce qu’il y en a qui gagnent de l’argent en bourse ? Pourquoi est-ce que je perds ? » Je sais que ça peut paraître un peu bête comme question, mais si vous vous ne la posez pas, vous allez continuer de perdre, tout comme moi j’ai continué de perdre, d’ailleurs. J’ai même réinvesti encore après et j’ai encore perdu parce que je n’avais toujours pas appris la leçon principale, c’est qu’il faut apprendre des gens qui en savent plus que nous.

Une fois que j’ai compris ça, j’ai appris, c’est-à-dire que j’ai acheté des bouquins et je me suis dit : « Plutôt que de claquer 1.000€ un petit peu les yeux fermés sur, je ne sais pas, le dernier téléphone à la mode ou sur potentiellement des choses qui n’ont pas vraiment d’importance ou sur un investissement mais que je ne connais absolument pas, je me suis dit, attends, si je voulais investir par exemple 1.000€ dans un truc, je vais investir 900€ et avec les 100€ restants, je vais les utiliser pour apprendre à investir. »

Une fois que j’ai fait ça, c’est à partir de ce moment-là où j’ai eu des résultats. Donc, il faut comprendre que se former, c’est la première étape à la réussite de votre investissement. Si vous ne maîtrisez pas un minimum le marché dans lequel vous investissez, vous allez vous faire arnaquer par des personnes qui vont ne pas vous donner les meilleurs plans.

Apprendre à investir

Pour ma part, et vous allez le voir au travers de cette vidéo, il n’y a jamais personne qui m’a appelé en me disant : « Théo, j’ai un super investissement à te proposer, il faut que tu viennes. Tu vas poser 10.000€ et tu vas récupérer un million d’euros en l’espace d’une semaine. » Ça n’arrive jamais.

Ce que je vous recommande, c’est d’abord de connaître votre marché. Pour illustrer cet exemple très concrètement, pour ma part, lorsque j’ai commencé à gagner de l’argent sérieusement avec mes entreprises et je vous ne parle pas de gagner 1.000, 2.000 ou même 10.000€ par mois, je parle de mon temps qui permet réellement d’avoir des plus gros investissements, eh bien ce que j’ai fait, c’est que j’ai d’abord étudié un marché.

Par exemple dans le domaine de l’immobilier, j’en parle la plupart du temps, j’ai investi dans les pays de l’Est concernant l’immobilier. Pourquoi ? Parce que c’est un marché que je connais et que j’ai appris parce que j’ai mis des efforts dans la connaissance de ce marché. Il n’y a pas de secret dans l’investissement, vous devez en savoir plus que les autres qui investissent dans d’autres choses.

Ensuite, ce que vous devez comprendre également, c’est quel est l’intérêt des personnes qui vous proposent ce type d’investissement ? Je m’explique. Si vous avez quelqu’un qui vous dit : « C’est un super investissement. Personnellement, je suis devenu riche en investissant-là, donc tu devrais investir aussi et je te propose d’investir. »

Pourquoi est-ce que cette personne aurait des intérêts à ce que vous investissiez ? Donc, posez-vous cette question et dites-vous également : « Qu’est-ce qui fait que cette personne va gagner par exemple si je passe par elle ? » Ce que vous devez également vous dire, c’est : « Si cette personne-là prend une commission, est-ce que cette personne-là a réellement investi ? Si oui, est-ce qu’elle peut réellement me le prouver ? »

Personnellement, avant d’investir dans les pays de l’Est, j’ai été énormément conseillé, que ce soit parmi les personnes qui m’ont présenté l’investissement ou que ce soit parmi les personnes qui ont déjà investi.

Trouver la bonne rentabilité

Ce que je vous recommande également, c’est de ne pas miroiter sur les pourcentages de rentabilité. Pourquoi ? Parce que la plupart du temps, il n’est pas possible, je dis bien il n’est pas possible d’estimer un quelconque pourcentage, c’est-à-dire que si aujourd’hui quelqu’un qui vous propose d’investir dans son entreprise, qui vous propose d’investir dans l’immobilier ou quoi et qui vous dit : « tu vas mettre autant et tu vas recevoir autant de pour-cent par an. » Je vous le dis très honnêtement : Dans 80 % des cas, c’est faux. Pourquoi ? Parce qu’il y a des choses qui ne sont pas censées arriver ou qui vont vous tomber dessus comme par hasard, qui vont arriver.

Par exemple vous achetez un bien immobilier, ça m’est déjà arrivé, 150.000€. La personne par exemple va vous dire : « je te gère ton projet etc. » Ce qu’il va se passer, c’est que comme par hasard, le budget travaux de rénovation va coûter plus cher, c’est ce qui fait que vous aurez une moins bonne rentabilité.

Ce que vous devez faire, c’est en effet si vous faites appel à des agences qui vont vous proposer des investissements, vous devez absolument signer un contrat qui va dire que tout dépassement de budget, c’est à la charge de l’entreprise qui gère votre investissement.

Pour ma part, ce qu’il s’est passé, c’est qu’il y a des entreprises avec lesquelles j’ai investi et qui m’ont dit : « vous investissez 150.000€ et vous allez obtenir 1.500€ par mois. » Que s’est-il passé ? Ces entreprises-là m’ont appelé en cours de la préparation d’investissement et m’ont dit : « Oui, mais tu sais, Théo, finalement il va y avoir un budget rénovation qui va être plus cher, il faut faire attention etc. Malheureusement, ça va diminuer un petit peu ton pourcentage de rentabilité. »

Je leur ai dit : « Attends. Ce qu’il faut que tu comprennes, c’est que je t’ai fait confiance sur le projet et s’il y a eu un dépassement de budget, c’est parce que toi, tu as utilisé des mauvais prestataires qui, malheureusement, n’ont pas fait leur travail et c’est ça qui me coûte plus cher. Donc, la réponse est non, tu vas prendre à ta charge le dépassement du budget puisque tu t’es engagé à me donner un certain pourcentage de rentabilité. »

C’est comme ça que ça se passe dans le monde des affaires, dans le monde du business, dans le monde de l’investissement, personne n’est gentil. Ce n’est pas un monde de Bisounours.

Le monde des affaires

Ce que vous devez faire, c’est réellement avoir les crocs et réellement faire signer des documents aux personnes, c’est-à-dire que si quelqu’un vous dit demain : « je vais t’aider à investir autant et tu vas gagner autant. » « OK. Signe-moi un papier et dans ce cas-là, je pourrais en effet m’engager d’un point de vue financier après. »

Maintenant, j’aimerais vous partager quelque chose d’assez spécial que beaucoup de personnes font et à tort, malheureusement, c’est le fait d’investir sur un coup de tête ou sur des sentiments.

Je m’explique, si vous investissez avec des émotions, vous risquez, honnêtement, de perdre de l’argent. Je m’explique, si par exemple vous investissez de l’argent sur lequel vous comptez. Vous vous doutez bien que si vous perdez 10 % de votre investissement et que l’année prochaine, vous auriez gagné 40 ou 50 % et que vous le savez, eh bien d’un point de vue émotionnel, si vous n’êtes pas prêt à perdre 10 % la première année pour gagner ensuite 40 % la deuxième année, c’est que vous ne devez pas investir ce montant-là.

Ce que je vous recommande, c’est également de ne pas investir sur ce que vous aimez. Je m’explique, si vous investissez par exemple, prenons un exemple vraiment à très petite échelle, prenons un exemple, je sais que ça peut paraître un peu bizarre, mais l’exemple des parieurs sportifs. À mon sens, il y a les personnes qui s’y connaissent tellement bien que ça en devient de l’investissement. Concrètement, ce qu’il faut comprendre, c’est que si vous investissez sur une équipe de football par exemple parce que vous aimez cette équipe, eh bien si cette équipe-là n’est pas forcément bonne, mais vous investissez dessus parce que vous l’aimez, là on n’est plus dans l’investissement, on est dans le plaisir.

Donc, ne mélangez pas plaisir, émotion et stratégie d’investissement puisque ceux qui gagnent de l’argent sont ceux qui en savent le plus et pas ceux qui prennent des décisions sur des émotions, sur un coup de tête.

Il y a également quelque chose que je remarque et ça c’est parmi les investisseurs français surtout que je remarque, c’est que les personnes n’osent pas trop râler ou n’osent pas trop en demander plus.

Je m’explique. Quelqu’un qui va investir, par exemple, je ne sais pas, 10.000, 15.000, 30.000, 50.000€ ou plus, peu importe la somme et que finalement, l’investissement ne va pas se passer comme prévu, eh bien ce que je remarque, c’est que chez la plupart des personnes, les gens vont dire : « oui, bon ce n’est pas trop grave, mais la prochaine fois, s’il te plaît, fais autrement. » Il n’y a pas question de ça, vous devez être intransigeant, vous devez être quelqu’un qui tout simplement doit obtenir gain de cause. Vous avez payé pour quelque chose, vous avez investi votre argent, donc vous devez avoir ce que vous méritez et ce que les personnes vous ont promise.

Choisir le bon projet

Donc, si vous investissez de l’argent demain dans un projet quelconque, si la personne vous a dit que vous allez obtenir ça, je vous invite très fortement à être intransigeant avec cette personne pour que vous obteniez ce qu’elle vous promet.

Je vois beaucoup d’investisseurs immobiliers, je vois surtout des entrepreneurs qui galèrent pour obtenir un certain montant d’argent. Une fois qu’ils ont le montant nécessaire pour acheter par exemple un premier bien immobilier en cash, ce qu’il va se passer, c’est qu’ils vont tomber sur quelqu’un qui va les entourlouper et la personne va se dire : « Oui, bon, tant pis, oh la la, j’ai fait une erreur d’investissement. » Non, il n’y a pas d’histoire d’erreur d’investissement, tu vas revoir cette personne-là, tu lui dis : « ton bien immobilier, tu te le mets là où je pense et tu me donnes un truc qui déboîte. » C’est à partir du moment où encore une fois que vous allez être intransigeant que vous allez obtenir les meilleurs deals.

N’acceptez rien d’autres que les meilleurs deals et surtout vos premiers investissements puisque si vous acceptez des investissements moyens, forcément vous n’allez pas être motivé à continuer.

Maintenant, j’aimerais vous dire autre chose et ça va peut-être aller à l’encontre de ce que pensent beaucoup de personnes dans le domaine de l’investissement, c’est que, à terme, il ne faut pas avoir forcément les meilleurs investissements, mais il faut avoir le plus d’investissements possibles, c’est-à-dire que, à mon sens, les personnes qui deviennent riches vraiment à des niveaux financiers vraiment importants, je pense que ce sont les personnes qui ont le plus d’investissements en termes de volume, je ne parle pas en termes de rentabilité, je parle en termes de volume. Donc, plus vous avez de différents investissements et plus vous allez avoir des résultats. Et si un investissement du jour au lendemain s’arrête, eh bien ce n’est pas grave, vous en avez encore 50 autres différents.

Et là où est-ce que j’aimerais vous amener, c’est que pour ma part aujourd’hui, j’ai à peu près quelque chose comme 150 sources de revenus différentes. Tout ça pour vous dire que je n’ai pas une seule source de revenus qui me rapporte autant, j’ai plein de petites sources de revenus qui me rapportent et mis bout à bout, ça constitue tout simplement mes investissements. À mon sens, vous feriez mieux d’avoir plein de petites choses plutôt qu’un seul investissement global.

Investir dans l’immobilier

Par exemple, si vous avez un bien immobilier qui vous rapporte 30 % par an, c’est super. Vous avez certainement le meilleur investissement immobilier de l’année de toutes les personnes qui se proclament investisseurs. Par contre, à l’inverse, si l’année prochaine, votre bien immobilier, je ne sais pas, il s’effondre ou vous l’avez acheté alors qu’il y a des mauvaises fondations ou je ne sais pas, il y a des histoires politiques ou économiques qui font que vous ne pouvez plus posséder cet appartement ou par exemple cet appartement, finalement, il devait être rasé ou la toiture doit être refaite et donc du coup votre rentabilité est divisée par 10, eh bien vous avez compris que vous n’avez pas fait un bon investissement.

Alors que si vous aviez investi ce même montant dans 10, 15, 20 autres projets différents, potentiellement, vous auriez obtenu des meilleurs résultats et d’une façon plus allongée sur le long terme.

Maintenant, sur le de cette vidéo, j’aimerais vous dire dans quoi est-ce que j’ai investi concrètement ? Quels sont mes investissements ? Je vais vous le dire très honnêtement, il n’y en a pas énormément de catégories différentes, mais je vais surtout en avoir beaucoup, c’est-à-dire à l’intérieur de ces grandes familles d’investissements.

Déjà, je vais investir dans mon entreprise, je vais investir à peu près, je dirais, chaque année quelque chose comme 200.000€ dans mes entreprises, ce qui va me permettre de financer toutes mes dépenses. Je dirais qu’en l’espace de deux ans, si je devais tout lisser d’un point de vue amortissement, ça représente quelque chose comme 130.000€ par année, si j’amortis sur deux ans.

Ensuite, je vais investir dans l’immobilier, c’est-à-dire que je vais avoir des appartements en Europe de l’Est. Ces appartements, à l’intérieur, il va y avoir des locataires, donc je vais créer la plupart du temps des colocations et à l’intérieur de chaque appartement, je vais avoir cinq locataires, ce qui me permet, dans le cas où il y a un locataire qui s’en va, eh bien j’ai toujours les quatre autres. C’est ce qui fait également que j’ai ce qu’on appelle « un taux de remplissage » supérieur à la moyenne puisque je n’ai jamais personne, totalement personne dans mes appartements et c’est ce qui me permet toute l’année d’avoir des personnes dans mes apparts.

Ensuite, je vais investir dans du financement d’entreprises, c’est-à-dire que, pour ma part, je vais investir dans des start-up, dans des projets d’entreprises et je vais poser à peu près, je dirais entre 1.500 et 2.000€ par entreprise, par projet d’entreprises. C’est ce qui va faire que, pour ma part, je vais avoir un truc, je ne sais pas, en l’espace d’un an, je vais investir par exemple 150.000€ ou 200.000€, ça veut dire que je vais avoir quelque chose comme à peu près 150 à 200 nouvelles sources de revenus, puisque tous les mois, ces entreprises-là vont me rembourser une partie de mon capital avec des intérêts et c’est ce qui fait que tous les mois je vais toucher un petit peu de l’argent de toutes ces entreprises différentes. Encore une fois, s’il y a une entreprise qui fait faillite, ce n’est pas grave, j’en ai encore 150 ou j’en ai encore 149 autres ou 199 autres du moment que j’en ai plein.

Bien choisir ses investissements

Vous l’avez compris, il n’est pas nécessaire d’avoir 150.000 investissements différents dans le monde, mais il est surtout important de bien connaître votre marché et lorsque vous connaissez un marché et que vous investissez à l’intérieur, de diversifier un maximum votre investissement.

Par exemple, si vous investissez dans des entreprises, investissez dans plein d’entreprises. Si vous investissez dans par exemple la bourse, investissez dans plein de choses différentes. Si vous investissez par exemple dans l’immobilier, investissez dans plusieurs appartements. Même si vous n’avez pas assez d’argent pour investir dans un seul bien, eh bien par exemple, ce que vous pouvez faire, c’est faire du financement participatif dans le domaine de l’immobilier. Je ne sais plus quel est le mot exact, mais en gros vous pouvez investir en achetant une partie d’un bien immobilier et vous allez pouvoir posséder une petite partie d’un parc immobilier.

Tout ça pour vous dire que, à mon sens, plus vous allez diversifier vos investissements et forcément plus vous allez avoir de tranquillité.

Nous arrivons maintenant à la fin de cette vidéo, j’aimerais vous remercier pour votre attention et je vous invite à regarder dans la description de la vidéo et sur le lien qui apparaît juste ici, vous allez pouvoir recevoir une série de six vidéos de formation 100 % gratuite qui va vous expliquer comment est-ce que j’ai démarré ma première entreprise en partant de zéro.

Vous allez voir également des techniques beaucoup plus avancées d’un point de vue marketing et de l’entrepreneuriat, particulièrement sur le web puisque je vais vous montrer comment est-ce que moi j’ai fait. Bien évidemment, je ne connais pas toutes les techniques du monde. Par contre, ce que je peux vous partager, c’est comment est-ce que j’ai fait et comment est-ce que vous allez pouvoir faire pour vous inspirer de ce même parcours. Tout ça se passe dans la description de la vidéo ou sur le lien qui apparaît juste ici.