7 solutions pour travailler sur Internet et ne plus mettre les pieds au bureau

Il faut avouer que travailler sur Internet et gagner un vrai un revenu avec, est le rêve professionnel de beaucoup d’entre-nous, que ce soit pour profiter de sa maison, élever ses enfants, faire un tour du monde ou simplement, être indépendant et ne plus avoir à mettre les pieds au bureau !

Les articles fleurissent sur le Web (pour ne pas dire « envahissent ») et beaucoup vous promettent monts et merveilles par rapport au travail en ligne. Mais la plupart des solutions proposées ne sont pas sérieuses ni même réellement efficaces. Je vous propose donc de faire un point sur les façons de travailler sur Internet, en abordant le sujet de façon sérieuse et avec un objectif en tête : devenir indépendant et générer un revenu sur le Web.

 

1 – Travailler sur Internet en étant employé par une entreprise

Cette première solution ne propose pas de devenir indépendant au sens de « développer son propre business ». En effet, travailler sur Internet ne nécessite pas spécialement de changer son mode de travail : vous pouvez très bien rester employé d’une entreprise, et travailler à distance, où que vous soyez dans le monde (du moment où vous avez une connexion Internet évidemment !).

Nous sommes à l’ère du tout Internet, de Skype, du Cloud… Pourquoi s’embêter à aller au bureau pour faire quelque chose qu’on pourrait faire de chez soi, avec son ordinateur ? Et ça, beaucoup d’entreprises commencent à le comprendre, d’autant plus que louer de grands bureaux en ville ça coûte cher, et gérer des employés sur place, ça fait souvent perdre du temps ! Alors certains entrepreneurs vont dématérialiser leur travail, et favoriser l’embauche d’employés à distance. De plus, ça leur permet d’élargir leur champ de recherche et donc de trouver de meilleurs employés, plus qualifiés, qui n’auraient pas déménagé ou ne se seraient pas déplacés pour un job sur place.

Évidemment, tous les métiers ne s’y prêtent pas. Genre chirurgien à distance, ce n’est pas encore au point (puis si Internet coupe au milieu d’une opération, c’est moyen…). Plus sérieusement, il existe quand même beaucoup de métiers qui pourraient très bien s’exercer à distance, sans même ne jamais mettre les pieds dans un bureau une seule fois.
Quelques exemples ? Téléopérateur, télévendeur, adjoint administratif, secrétaire, copywriter, correcteur, traducteur, enseignant en ligne, développeur web, webdesigner, community manager, journaliste, rédacteur, commercial, conseiller financier, gestionnaire de patrimoine… Et j’en passe.

Si ce n’est pour l’instant pas votre domaine du tout, rien ne vous empêche de changer de voie et de vous former à l’un de ces métiers, beaucoup le font ! L’avantage de rester employé est simple : vous touchez un salaire constant et vous ne connaissez pas le stress de ne pas gagner d’argent à la fin du mois.

 

2 – Travailler sur Internet en freelance

Être un pigiste, c’est commencer à être plus indépendant. Certes, vous travaillez pour des clients, mais en fin de compte, c’est vous qui choisissez vos contrats et qui organisez intégralement votre planning de travail. Par contre, chercher des contrats est un travail qui demande du temps et finalement, il n’y a aucune assurance de revenu. C’est le revers du travail en freelance : pas de client, pas d’argent ! Après, rien ne vous empêche d’embaucher une tierce personne pour vous trouver des contrats, en lui promettant un pourcentage sur chaque contrat trouvé et mené à bien.

Les possibilités de travail en freelance sont vraiment larges, qu’il s’agisse de métiers du Web, d’administratif, de design, de rédaction… et bien plus encore ! Il est possible de trouver des contrats sur de nombreux sites qui les regroupent : mon favori est Upwork, mais libre à vous de choisir un ou plusieurs autres sites

 

Mes 3 conseils pratiques pour du travail en freelance :

  • Développez et entretenez votre réseau de clients et de contacts. Un client satisfait reviendra naturellement vers vous pour d’autres travaux, vous économisant ainsi la recherche de contrats.
  • Vous parlez anglais ? Cherchez des contrats francophones sur des sites principalement anglophones : il y a moins de concurrence, car beaucoup de pigistes francophones vont naturellement s’inscrire sur des sites en français.
  • Ayez toujours un portfolio à présenter, avec uniquement le meilleur de votre travail ! Et si possible, des références de clients. Vous pouvez construire un portfolio en ligne sur des sites de recherche de travail en freelance, mais vous pouvez aussi créer votre propre site Internet avec votre portfolio par exemple.

 

3 – Travailler sur Internet avec un blog qui rapporte de l’argent

La croyance actuelle veut que tout le monde puisse s’improviser blogueur et gagner de l’argent avec ça. Malheureusement, ce n’est pas totalement vrai. Tout le monde peut devenir blogueur, certes, mais il n’y a que très peu de place à l’improvisation là-dedans. Et évidemment, il y a possibilité de gagner de l’argent en tenant des blogs, mais ce ne sera pas des milliers d’euros en quelques jours, et ce ne sera jamais en claquant des doigts ! Il y a beaucoup de travail et de patience, en arrière des blogueurs professionnels qui gagnent leur vie grâce à ça.

Créer un blog qui rapporte est faisable, comme je l’explique dans mon guide, mais il faut s’y mettre sérieusement, étape par étape. Certes, cela permet en bout de course de travailler sur Internet et d’être indépendant, mais la fluctuation des revenus peut être gênante pour beaucoup, car il n’y a quasiment jamais la possibilité d’assurer le même revenu d’un mois sur l’autre (sauf dans le cas de contrats publicitaires sur le long terme).

Les façons de gagner de l’argent avec son blog ne sont pas si nombreuses. Il y a la publicité bien sûr, mais ce n’est pas nécessairement ce qui rapporte le plus. Puis il y a l’affiliation, le sponsoring d’articles, la vente de ses propres produits numériques, l’abonnement pour accéder à une partie exclusive du site… Bref, cela vous demandera de vous former sur beaucoup de sujets et de vous positionner rapidement comme un expert sur le thème que vous avez décidé de traiter.

Dans le même ordre d’idée que le blog, vous pouvez aussi choisir un autre support que l’écrit, tel que la vidéo (avec une chaîne Youtube) ou bien le podcast, en les monétisant à peu près de la même façon qu’un blog. C’est un autre moyen de générer des revenus supplémentaires et ce n’est pas excessivement complexe à mettre en place.

 

4 – Vendre ses produits sur Internet

Vendre ses ebooks
C’est de cette façon que beaucoup de blogueurs dégagent des revenus sur Internet, en écrivant des ebooks et en les vendant par l’intermédiaire de leur blog. Mais vous n’êtes pas obligé d’être blogueur pour écrire, vendre des ebooks et gagner votre vie ainsi.

Par exemple, vous pouvez vendre vos ebooks sur la boutique Kindle d’Amazon, ou sur le iBookStore d’iTunes, sans pour autant développer votre blog. Et nul besoin que ce soit des ebooks de conseils ou des guides pratiques : beaucoup d’auteurs de nouvelles et de romans arrivent à dégager un revenu en vendant leurs livres numériques sur ces plates-formes en ligne ! Et ce type d’auto-édition leur rapporte bien plus que s’ils étaient allés chez un éditeur classique.

 

Vendre ses photos
De nombreux photographes arrivent aussi à travailler sur Internet uniquement, en vendant leurs photos. Certains vont vendre des photos d’art, mais la façon qui rapporte le plus d’argent (et de manière passive, en plus), c’est de vendre vos photos sur des sites de microstock. Il n’est pas toujours simple de faire entrer ses photos sur ce genre de sites, car les critères de sélections sont souvent stricts, mais si vous êtes un photographe professionnel, alors cela ne devrait pas vous poser de problèmes très longtemps.

L’avantage de vendre vos photos de cette façon, c’est qu’une seule photo peut vous rapporter de l’argent pendant plusieurs années ! Alors plus vous proposez de photos à la vente, plus vous avez de chances de dégager un revenu constant et durable.

 

Vendre d’autres produits numériques
Sans s’arrêter aux ebooks et aux photos, sachez que vous pouvez aussi vendre des vidéos, des templates pour sites Internet, des applications, des jeux vidéos… En clair, tout ce qui est numérique. Finalement, la seule contrainte est que vous sachiez créer ces produits !

 

Vendre son art ou son artisanat
Peut-être avez-vous entendu parler de ces grands-mères qui vendent les habits qu’elles tricotent sur Internet pour se faire un revenu durant leur retraite ? Et bien, osez faire la même chose ! Plus sérieusement, je ne vous oblige pas à tricoter des écharpes devant « Questions pour un champion », mais si vous faites partie de la famille des artistes ou des artisans, sachez que beaucoup arrivent à gagner leur vie uniquement grâce à la vente par Internet. Peintures, dessins, photos, tricot, couture, menuiserie… Ouvrez une petite boutique en ligne (du genre Etsy, réputée pour les artistes et artisans) et gagnez votre vie ainsi !

 

5 – Proposer ses services sur Internet

Beaucoup de métiers de services ne nécessitent aucunement de se trouver sur place avec le client. Si vous pensez développer un de ces métiers, alors priorisez le Web et ainsi, travaillez uniquement sur Internet.

Certains dégagent un revenu en proposant des formations vidéo. Les sujets peuvent être divers et variés, allant du bien-être aux finances en passant par le webmarketing. L’avantage d’une formation vidéo, c’est qu’une fois développée, vous pouvez la vendre de nombreuses fois, et pendant longtemps.

Cependant, vous pourriez aussi proposer vos services en direct. Je parle ici de webinaires payants, d’enseignement à distance, de cours particuliers, de planification financière, de coaching par l’intermédiaire de Skype… Il existe une multitude de possibilités, alors il vous suffit de vous pencher sur celle qui pourrait le mieux vous correspondre pour en faire un revenu décent et constant.

 

6 – Travailler sur Internet en étant un as des finances

Ce n’est pas quelque chose que j’ai pour habitude de conseiller, mais, si vous êtes un as des finances, alors réfléchissez à la possibilité de spéculer en bourse. Par exemple, beaucoup d’étudiants en Finances arrivent à travailler ainsi sur Internet et à gagner convenablement leur vie.

Bien sûr, je ne parle pas d’option binaire, qui fleurit sur le Web et tente de faire croire au grand public qu’il est facile de gagner le jackpot en quelques secondes (comme le Loto !). Non, je parle de véritable spéculation boursière, mesurée et réfléchie, qui vous permet de gagner votre vie. Ne vous lancez pas là-dedans si vous êtes un amateur ou si vous êtes du genre joueur, vous risquez d’y perdre des plumes ! Développez votre expertise avant tout.

De plus, si vous êtes un spécialiste du trading en ligne et que vous finissez par gagner votre vie ainsi, n’hésitez pas à développer un blog, une formation ou un ebook sur ce sujet qui attire énormément de curieux. Vous pourriez gagner encore plus, et de manière passive !

 

7 – Ne pas perdre son temps

Cette septième solution n’en est pas une ! Il s’agit plutôt d’un avertissement et d’une mise au point. Beaucoup d’entre nous sont intéressés par le fait de devenir indépendant et travailler sur Internet pour ne plus jamais devoir mettre les pieds au bureau. Par conséquent, de nombreux petits malins s’engouffrent dans la brèche pour vous faire miroiter des billets de banque en vous disant qu’il est facile de gagner beaucoup d’argent.

Ainsi, Internet est truffé de sources de revenus ridiculement petites, qui vous feront perdre votre temps et qui ne vous feront jamais gagner de véritable revenu. Par exemple ?

  • Écrire des articles ou des critiques pour des sites qui soi-disant rémunèrent en fonction du nombre de lectures, grâce aux revenus publicitaires. Souvent, vous allez mettre un temps énorme pour écrire un bel article, mais le revenu sera minuscule. Autant essayer de développer votre propre blog, qui a plus de chance de vous rapporter dans le futur.
  • Répondre à des enquêtes et des sondages. Les sites qui proposent ça vous proposent quelques centimes ou quelques euros pour répondre à des enquêtes en ligne qui risquent de vous prendre beaucoup, beaucoup plus de temps que prévu. Même si c’est pour gagner deux euros par jour, ne serait-il pas mieux d’investir ce temps à développer une véritable source de revenus sur Internet ?
  • Être rémunéré pour recevoir des publicités ou visiter des sites Internet. Sérieusement, la possibilité de gagner de l’argent est si ridiculement inintéressante qu’il n’y a même pas d’intérêt à la développer.