Sélectionner une page

Comment utiliser des hacks rapides dans votre cerveau pour vendre beaucoup plus ? C’est ce que je vais m’efforcer de partager avec vous dans cette vidéo, issue des meilleurs conseils du livre The Psychology of selling de Brian Tracy.

Motivez votre subconscient

Utilisez la visualisation

Le premier conseil, c’est de motiver votre subconscient à votre succès avec des photos. Moi, tous les matins quand je me lève, je regarde mon téléphone portable. Et qu’est-ce qu’il y a sur mon téléphone portable ? Il y a un fond d’écran avec des bagnoles de luxe, avec une grosse villa avec une grosse piscine et ça me rappelle que je me lève chaque matin pour ce genre de choses.

Peut-être avez-vous déjà entendu parler de la puissance de la visualisation ? C’est le fait, par exemple, de s’asseoir dans son canapé, dans son lit et de se dire : « OK, dans cinq ans, je serai dans cette situation-là ». Alors attention, je ne parle pas de la loi de l’attraction qui consiste simplement à poser ses fesses sur une chaise et à penser aux Lamborghini.

Je parle vraiment de quelque chose qui vous fera vous bouger les fesses le matin quand vous vous réveillez et vous dire : « OK, c’est pour ça que je me lève ». Moi, je me lève le matin non seulement pour ne plus jamais avoir besoin de travailler en tant que salarié, non seulement pour payer la retraite de mes parents et pour être vraiment indépendant financièrement, mais en plus pour avoir tout ce dont je rêve : voyager jusqu’à l’infini autant que j’en ai envie et surtout, me sentir libre. Donc, le premier conseil, c’est de motiver votre subconscient.

Allez dans des endroits de luxe

Mettez-vous également dans des endroits de luxe. J’avais déjà fait un Facebook live quand j’ai été dans un hôtel de luxe au Hilton à Malte et il y a des personnes qui m’ont dit : « Waouh, endroit magnifique, etc. ». Donc, oui, je vous recommande de vous rendre dans des endroits vraiment magnifiques. Pour une simple et bonne raison : vous payerez plus cher le menu (pas forcément beaucoup plus cher), par exemple, en allant dans un restaurant cinq étoiles, en mangeant au restaurant là-dedans, vous aurez un service qui est beaucoup mieux que dans un restaurant, le prix sera légèrement supérieur à celui de MacDonald, mais vous serez dans un environnement qui est beaucoup plus propice à votre développement.

Habillez-vous bien et allez dans des endroits qui vous stimulent

C’est comme le fait de s’habiller beaucoup mieux. Par exemple là, je suis en T-shirt, sweat, ça ne m’empêche pas tout de même d’être motivé. Mais mon cerveau serait beaucoup plus en ébullition, si j’étais en chemise et en costume, toute la semaine. Moi, ce n’est pas forcément ce que je veux, mais bien évidemment, cela peut fonctionner pour certaines personnes.

Je me souviendrai toujours quand je faisais mes études ou quand j’étais dans des centres d’appels, je m’habillais comme le PDG de la boîte. Et les gens, ils débloquaient complètement, ils me disaient : « – Mais pourquoi tu t’habilles comme ça, tu as un truc ? – Mais non ». Par contre, quand les gens te perçoivent comme ça, forcément, tu montes dans l’échelle hiérarchique. C’est aussi simple que ça.

Quand on est indépendant, c’est un petit peu différent puisque la seule chose dont dépend votre salaire, c’est votre capacité à savoir faire du pognon. Donc, ça n’a pas forcément de corrélation. Mais si vous êtes salarié, si vous avez des échelons à monter dans votre boîte, ce que je vous recommande, c’est de bien vous habiller, d’avoir toujours cet effet de visualisation, si vous êtes entrepreneur et de vous mettre dans des endroits qui feront que votre cerveau sera complètement en ébullition, que vous soyez en mode « Il faut que je fasse autant de pognon que toutes les personnes qui sont assises autour des tables et qui sont réunies dans la même pièce ».

C’est toujours ce que je me dis : « Est-ce que je suis le plus riche de la pièce ? ». Et je me rends dans des endroits où il y a tout le temps des gens plus riches que moi et ça permet, à chaque fois, quand on est « le plus bête de la classe » de savoir augmenter. Parce que ça ne sert à rien d’être le meilleur de sa classe. Le meilleur de sa classe, ça veut dire que vous devez tout le temps apprendre aux autres et que vous n’allez rien apprendre, c’est-à-dire que vous serez bloqué. Alors que si vous rentrez dans une classe supérieure, vous serez en bas de l’échelle et vous aurez des échelons à monter et les personnes vont vous aider.

Trouvez votre « pourquoi »

Et enfin ce que je vous recommande pour motiver votre subconscient, c’est de trouver votre « Why », trouver votre « Pourquoi ». Une fois que vous êtes en mode : « Je me lève le matin pour ça, (par exemple pour la piscine qui se trouve derrière) », vous aurez compris une chose, vous aurez compris la raison pour laquelle vous vous levez le matin. Vous aurez compris une bonne raison pour laquelle vous vous lèverez une heure plus tôt tous les matins avant de faire votre foutu job. Vous comprendrez pourquoi est-ce que vous allez travailler sur la route du boulot, avant de rentrer du boulot, quand vous rentrez du boulot, quand vous allez travailler le week-end. Retenez votre « pourquoi ».

Moi, pourquoi est-ce que je le fais ? Je vous l’ai déjà dit. Mais trouvez en vous votre pourquoi, posez-vous cinq minutes. Je ne crois pas qu’il y ait un seul pourcent des Français qui se pose cinq minutes sur une chaise et qui se dise : « Qu’est-ce que je veux dans ma vie ? » Qu’est-ce que vous voulez dans votre vie ? Et c’est à partir du moment où vous allez vous dire : « je veux ça, visualisation, ok, je dois faire ça » et vous foncez. C’est aussi simple que ça.

Boostez votre amour propre

Le deuxième conseil, c’est de booster votre amour-propre. Alors là, sincèrement, dans cette vidéo, je vais vous dire, je n’en ai rien à faire de l’ego, mais en toute honnêteté, je vous recommande vraiment de vous mettre devant une glace et de vous dire : « C’est toi le meilleur, c’est toi le meilleur de cette planète, c’est toi le meilleur vendeur, c’est toi le meilleur vendeur de caisses, c’est toi le plus gros vendeur de « je ne sais quoi », c’est toi le meilleur entrepreneur, c’est toi qui vas changer le plus de vies dans le monde ».

Retenez bien une chose, si vous vous percevez comme quelqu’un de petit, forcément, vous ferrez des choses petites. Alors je sais que ce n’est pas forcément le meilleur des exemples, mais je crois que c’était notre ami Jean-Claude Van Damme qui nous disait toujours : « Je suis meilleur, c’est moi le plus grand, etc. ». Mais en fin de compte, il avait tout à fait raison, dans son esprit, c’est quelqu’un qui est très, très fort, d’un point de vue de visualisation. Il se prend « pour quelqu’un qui est gigantesque dans son esprit » et il devient progressivement vraiment de plus en plus puissant, de plus en plus impactant.

Alors je ne suis pas forcément fan, mais en tout cas, je trouve que son état d’esprit est très puissant. Il a une force de visualisation qui est quand même assez grande, dont je pense que nous pouvons nous inspirer.

Fixez-vous des objectifs

Ensuite, ce que je vous recommande, c’est de vous fixer des objectifs dans votre glace, c’est-à-dire que vous vous dites en vous regardant dans les yeux, dans votre glace, « Je veux ça, je veux ça ». Il n’y a qu’un seul truc qu’après toutes ces années d’entrepreneuriat, je n’ai pas réussi à surmonter, c’est ma rivalité avec moi-même. C’est-à-dire que je me mets des objectifs de plus en plus gros, et parfois, je me dis : « Théo, tu devrais prendre un petit peu de recul sur ce que tu as déjà fait ». Donc, ça m’arrive parfois, pendant quatre jours, je ne vais rien faire du tout et puis après, je vais me dire « Il faut vraiment que je défonce tout ». Et puis, encore une fois, il y a mon second Théo, mon « bad Théo » qui arrive et « Bam ! » il prend le dessus  et bam, je dois faire du gros cash.

Donc, ce que vous devez également comprendre, c’est que vous allez toujours avoir une partie de vous qui voudra faire beaucoup d’argent, vous aurez une autre partie de vous qui voudra être un peu plus calme. Et en fait, il s’agit juste d’avoir une bonne balance. Mais si vous êtes du mauvais côté de la balance, rendez-vous devant votre glace et fixez-vous des objectifs devant vous-même. On peut mentir à qui on veut dans notre entourage, on peut mentir à qui on veut sur internet, mais il n’y a qu’une seule personne à laquelle on ne peut pas mentir, c’est nous-même. C’est aussi simple que ça. Donc, donnez-vous vos propres objectifs et essayez de les atteindre, c’est aussi simple que ça.

Rendez vos clients fiers grâce à vos produits

Le quatrième hack que je vais vous donner pour vendre beaucoup plus, est en fait issu d’une histoire et également du livre que j’ai ici : The psychology of selling. La semaine dernière, je suis allé chez un pote qui gagne plus de 300 000 euros par mois sur internet. On était en soirée chez lui et il m’a dit : « Tiens, regarde ma montre ». Et, il me montre sa montre. Il avait une montre dont je ne vais pas citer la marque, parce que je ne fais pas d’affiliation avec les marques de montres, mais en gros, il avait une super montre et il m’a dit : « Tu vois ça, ça coûte 10 000 euros. » Et, c’est là en fait où je me suis souvenu d’un truc qui était issu de ce livre, c’est que les clients achètent principalement pour la reconnaissance sociale.

Par exemple, peut-être que vous voyez que sur mon T-shirt, il y a un petit logo, voilà, je ne fais pas de pub pour eux, je n’en ai rien à faire, mais concrètement, je porte des vêtements avec de la marque, parce que je sais dans mon subconscient que je veux véhiculer une image de quelqu’un qui a de l’argent. C’est aussi simple que ça.

Par exemple, quelqu’un qui achètera quelque chose, simplement parce qu’il l’aime, eh bien, il y aura toujours une part, un certain pourcentage de sa décision d’achat qui aura été pris pour avoir de la reconnaissance sociale. Et personne n’est épargné par ce phénomène. Ça peut être dans n’importe quel domaine, à une plus ou moins grande échelle. Donc, bien évidemment, chez certains clients, c’est plus ou moins élevé ; chez d’autres, ils n’en ont plus ou moins rien à faire, mais cette part existera toujours. Donc, si vous voulez vendre plus, je vais vous donner un hack très simple : vous devez faire en sorte que, quand vos clients achètent vos produits, ils soient fiers de le montrer. C’est vraiment la clé pour la viralité.

Admettons que vous créiez un blog, que vous créiez un produit, un super T-shirt, les personnes seront fières, non seulement de l’acheter, mais aussi de le porter pour véhiculer l’image que le T-shirt véhicule. Admettons que vous vendiez, par exemple, de superbes montres qui sont super jolies et qui coûtent cher. Eh bien, ce qui va se passer, c’est que les personnes qui achèteront vos montres, vont non seulement acheter votre montre, mais elles vont parler de votre montre, puisqu’elles seront fières de pouvoir dire : « Regarde, combien est-ce que je l’ai achetée ! Regarde également combien elle est jolie ! Regarde, tu peux t’imaginer combien elle coûte cher », ce qui sous-entend « donne-moi de la reconnaissance sociale ». C’est aussi simple que ça. Donc posez-vous bien cette question : « Comment est-ce que votre client peut être fier de devenir votre client et devenir votre ambassadeur.

Si vous voulez vendre plus, puisque vous êtes encore sur cette vidéo, je vous invite à vous rendre sur le lien qui apparaît dans la description de la vidéo, c’est un lien qui vous donnera accès à 101 idées de business qui rapportent, qui m’ont permis aujourd’hui d’avoir une entreprise qui est très rentable sur internet en partant de zéro. Donc, vous retrouverez tout ça, dans la description de la vidéo et sur le lien qui apparaît sur l’écran, si vous êtes ordinateur.

On se retrouve de l’autre côté pour vos 101 idées de business. Vous n’avez aucune excuse pour me pas en lancer une seule.

Ciao !