Comment vendre ses photos sur Internet grâce aux sites de microstock ?

Si vous avez pour passion la photographie, alors peut-être pourriez-vous penser à vendre vos photos sur Internet ? Non, ce n’est pas un rêve, de nombreux photographes arrivent à gagner de l’argent sur Internet en vendant leurs clichés. Il ne s’agit pas de devenir riche grâce à cela, mais au moins, vous pourriez arrondir les fins de mois voire même payer votre matériel photo. Certains photographes professionnels utilisent même cette technique pour faire un revenu passif, complémentaire à leur revenu de travail (ou parfois carrément leur revenu intégral).

 

C’est quoi un site de microstock photo ?

Les agences de stocks photos existent depuis longtemps, spécialement pour les journaux, magazines, graphistes, etc. Ainsi, les photographes professionnels sont sélectionnés par les agences et proposent leurs photos à la vente. Mais avec l’ère du Web, les sites de microstock ont vu le jour. L’avantage du microstock ? Pas besoin d’être un grand professionnel pour pouvoir vendre quelques photos. La sélection existe, mais elle n’est pas aussi restreinte qu’en agence traditionnelle. De plus, le microstock est accessible au grand public, ce qui ouvre une large clientèle, comme les blogueurs, les entreprises qui créent leur site Web professionnel, les graphistes aussi, n’importe qui finalement !

 

Au niveau des revenus, les sites de microstock rémunèrent quelques centimes d’euros à quelques euros, à chaque fois qu’un client achète les droits d’utilisation d’une de vos photos. Ce n’est pas faramineux, nous sommes d’accord, mais c’est la répétition de l’achat qui devient intéressante et qui peut vous permettre de gagner de l’argent. L’avantage de vendre ses photos sur Internet, c’est qu’une seule et même photo peut vous rapporter de l’argent pendant plusieurs années !

 

Vendre ses photos sur Internet, ce n’est pas pour tout le monde

Désolé de vous le dire, mais si vous espériez utiliser les sites de mircostock pour faire commerce des photos prises avec votre iPhone sur le bord de la route des vacances, il y a pas mal de chances que ce ne soit pas possible. Car même s’il est plus facile de faire entrer des photos sur un site de microstock que dans une vraie agence, il faut comprendre qu’il existe une sélection (parfois drastique) des photos, en fonction de critères déterminés par chacun des sites, selon leur degré de professionnalisme (le mieux est de se renseigner sur les critères directement sur chaque site de microstock).

 

Généralement, ces critères tournent autour de la qualité de la photo et parfois aussi du point de vue artistique. Il faut donc au minimum que vous soyez au top au niveau technique : très haute résolution, images propres, correctement exposées, etc. Par exemple, si vous avez un appareil digital, ne prenez jamais les photos au format JPEG mais au format RAW. Et si jamais vous ne savez pas de quoi il s’agit, alors il vous faudra assurément en apprendre beaucoup plus sur la photographie avant de pouvoir vendre vos photos sur un site de microstock.

 

Pour vendre ses photos sur Internet, attention au copyright !

Le premier conseil est un avertissement : faites très attention aux copyrights ! Si vous souhaitez pouvoir vendre des photos sur des sites de microstock, il ne faudra jamais qu’apparaisse sur la photo des marques. Par exemple, si un téléphone est visible dans votre photo, faites attention que le logo ne se voit pas (ou effacez-le avec Photoshop). Aussi, certains monuments pourraient être copyrightés, en clair, ils peuvent apparaître sur une photo générale, un point du vue sur une ville par exemple, mais ils ne peuvent être le sujet unique d’une photo commercialisée. Puis évidemment, toute photo d’objet d’art ou de peinture ne sera pas acceptée.

 

Quel(s) site(s) pour vendre ses photos sur Internet

Il existe de nombreux sites de microstock, donc la première chose que vous allez devoir faire est de choisir ceux avec lesquels vous allez commencer. Les plus gros acteurs du milieu s’appellent iStockphoto, Shutterstock, Fotolia, 123RF… Chacun de ces sites de microstock photo a des caractéristiques plus ou moins strictes de sélection, et parfois même des tests d’entrée, sans parler du fait que leur popularité entraîne une forte concurrence entre photographes.

 

Si vous débutez dans la vente de photos sur Internet, il est peut-être plus intelligent de vous faire la main en utilisant des acteurs un peu plus secondaires du microstock tels que BigStockPhoto ou Veer : la sélection est plus facile. Ainsi, même si leur popularité est moins importante, cela peut être intéressant pour commencer, pour voir quel type de photo est refusé, quel type est accepté, quel type est plus vendeur, etc.  

 

Vous n’êtes absolument pas obligé de n’utiliser qu’un seul site de microstock, bien au contraire, si vous utilisez plusieurs sites, vous multipliez vos chances de vendre vos photos et de faire de l’argent. Certains sites de microstock vous proposeront une entente d’exclusivité en vous offrant une meilleure part sur les ventes, cependant, réfléchissez-y bien car ce n’est pas toujours la solution financière la plus intéressante (même si c’est parfois plus pratique et cela prend moins de temps de n’utiliser qu’une seule plate-forme).

 

vendre photo sur internet

 

Trouver un nom d’utilisateur adapté pour mieux vendre

Si vous avez l’habitude d’avoir toujours des noms d’utilisateurs un peu ridicules du genre MinouDu93, alors vous devriez peut-être y repenser à deux fois. En effet, sur un site de microstock, votre nom d’utilisateur devient en quelque sorte votre marque, cela permet de vous reconnaître. Alors prenez soin de le choisir correctement, en y intégrant votre vrai nom par exemple, afin de construire une réputation autour de vos photos, de votre travail. Le mieux, c’est même de parvenir à utiliser le même nom d’utilisateur sur toutes les plates-formes de microstock que vous utiliserez. Puisque le but, si quelqu’un aime vos photos de stock, est qu’il retrouve facilement votre travail lors de sa prochaine visite. Bref, pensez à votre clientèle !

 

Choisir le sujet d’une photo pour bien la vendre sur Internet

Les photos de votre chien Toutoune, de votre chat Simba ou du banc de fleur de chez tata Suzanne ne seront généralement pas idéales pour du microstock. Pour dire vrai, elles seront même certainement refusées, à moins qu’on y retrouve une exceptionnelle qualité technique ou une démarche artistique poussée, et encore !

 

En fait, il faut que vous ayez en tête que les photos de microstock sont utilisées pour illustrer. Illustrer des articles de blog, des sites de vente en ligne, des sites d’entreprises, etc. Donc il est souvent mieux d’avoir des photos qui transmettent un message précis et clair, aussi simple soit-il. Par exemple, si vous prenez la photo d’un passant lambda dans la rue, cela se vendra assurément moins que si vous prenez la photo d’un passant en costume-cravate qui parle au téléphone. Car dans le deuxième cas, le message est plus précis, plus ciblé.

 

À noter cependant que plusieurs sites de microstock vous demanderont une décharge signée par les personnes qui apparaissent sur les photos et qui sont reconnaissables. C’est une des raisons pour laquelle les photos d’individu dans les stocks photos sont généralement mises en scène par les photographes. Pensez-y.

 

Enfin, vous pouvez noter que les paysages peuvent être très en demande par les clients, surtout s’ils sont exceptionnels d’un point de vue de la qualité et de la démarche artistique. Cependant, il y a tellement de photos de paysages dans les mircostock qu’il est souvent difficile de se démarquer tant la concurrence est rude.

 

Les techniques de promotion pour vendre ses photos

Vos plus grands alliés pour vendre vos photos sur les sites de microstock, ce sont les mots-clés ! Ils vont vous permettre de positionner correctement vos photos, alors il va falloir que vous preniez le temps de bien les choisir. Attention, il ne s’agit pas de spammer tout le monde en utilisant des mots-clés populaires qui n’ont aucun rapport avec vos photos ! Par exemple, tomber sur votre photo de montagne quand le client fait une recherche de photos de bords de mer, ce serait ridicule, plutôt mal vu et cela pourrait entamer votre réputation. Le mieux est de trouver des photos dans le même esprit que les vôtres et de vous inspirer des mots-clés utilisés, sans pour autant les copier bêtement.

 

Ensuite, pour votre promotion, vous pouvez très bien créer votre propre portfolio sur Internet (en créant un blog via WordPress par exemple) afin de mettre en valeur votre travail et de donner les liens vers les sites de microstock où l’on peut acheter votre travail. Outre la promotion numérique, n’oubliez pas non plus la promotion plus traditionnelle : en parlant autour de vous et en distribuant des cartes d’affaires. C’est classique, mais ça permet souvent de faire de bonnes rencontres et de commencer à construire une clientèle fidèle.