Sélectionner une page

Pour communiquer au sujet de ses produits ou services et pour convaincre le consommateur, l’entreprise se doit de poser des actes de marketing. Selon les spécificités de son offre et de la clientèle, elle doit définir le type de marketing qu’il faudrait mettre en place pour l’atteinte de ses objectifs.

Cette affirmation, laisse comprendre qu’il existe plusieurs formes de Marketing. L’une des plus anciennes, qui fait polémique aujourd’hui, est le marketing de masse. Ce concept consiste à mener des actions de propagandes par des moyens de diffusion larges, pour toucher le public dans sa généralité.

Autrement dit, ici, on ne tient donc pas compte des spécificités de chaque consommateur. Raison pour laquelle l’opinion au sujet de son efficacité n’est plus unanime. Eh oui, de plus en plus d’entreprises trouvent ce type de marketing révolu. Mais est-ce vraiment le cas ? Le marketing de masse est-il vraiment en train de disparaitre ? Eh bien, c’est ce que nous allons tenter d’analyser.

Vers une disparition du marketing de masse ?

marketing-de-masse

Autrefois pour faire de la pub et attirer la clientèle, les entreprises utilisait des canaux très larges, de telle sorte à toucher le plus de personnes possible. L’information passait par les médias, les journaux, les annonces etc. Cela semblait bien marcher, mais avec l’évolution du temps, on se rend compte des limites du marketing de masse.

Le fait est que chaque consommateur a ses exigences particulières. L’argument qu’on présente pour susciter un acte d’achat peut marcher pour un client quelconque et laisser un autre totalement indifférent. Ce qui veut dire que procéder à un acte de marketing pour une population dans sa globalité peut s’avérer inefficace. Le marketing de masse qui s’appuie sur ce principe de propagande globale n’est donc plus vraiment adapté au marché actuel.

On a donc l’impression que la disparition du Marketing de masse est de plus en plus imminente, au fur à mesure que le temps avance. Ce concept est d’une autre époque et ne peut plus s’appliquer pour obtenir de bons résultats comme avant. Le marketing de masse prévoit un même message pour une multitude de personnes. À cause de cette faiblesse, il ne peut pas être totalement efficace de nos jours. Ce concept va éventuellement sombrer dans l’oubli et laisser place à une autre forme de marketing.

La nouvelle forme de marketing, le concept one to one

Il est clair qu’on parlera plus de marketing personnalisé (one-to-one) que de marketing de masse. Les entreprises ont besoin de tailler leurs messages à l’image de leurs consommateurs respectifs, plutôt que de diffuser une information qui n’arrange qu’une partie de leurs auditoires. Le marketing personnalisé est bien plus sophistiqué que le modèle global. Avec ce concept, il est possible de donner au client l’argument spécifique qui pourra le pousser à l’achat d’un produit ou service.

L’avenir du marketing de masse est donc véritablement menacé par ce nouveau concept. Les consommateurs ont désormais plus de pouvoir et les entreprises doivent les attirer vers eux. Le marketing global ne permet pas de répondre à leurs préoccupations individuelles. Ils feront donc plus confiance au fournisseur qui leur dit ce qu’ils veulent entendre. Pour cette raison, le concept one-to-one va prendre de l’ampleur au détriment de la propagande de masse. C’est la seule prévision logique qui soit.

La technologie ; entrave ou moyen de survie ?

Dans certaines mesures, la technologie actuelle peut concourir à l’évolution du marketing de masse. D’un autre côté, elle peut constituer une entrave à son avenir. Autrefois, les clients ne disposaient d’aucun moyen pour s’informer de la disponibilité des produits qu’ils recherchent. À cette époque, le marketing se faisait plus sur les médias et dans les journaux. Le message qu’il leur était diffusé n’était pas forcément adapté à chaque consommateur, mais le principe fonctionnait tout de même.

Grâce aux NTIC (nouvelles technologies de l’information et de la communication), le monde a beaucoup évolué. Les clients disposent désormais de smartphone connectés à Internet. Ils ont donc la possibilité de rechercher eux-mêmes les produits qui leur conviennent vraiment. Sur le web, ils ont accès à une multitude d’articles et de services qui pourraient les intéresser. Ils regardent donc de moins en moins les médias télévisés et ne lisent quasiment plus les annonces publicitaires dans les journaux. En gros les clients sont devenus plus autonomes. Le marketing de masse semble ne plus cadrer avec leurs exigences spécifiques, d’où sa parte de crédit considérable aux yeux des entreprises.

Cet état des choses, créé par les progrès technologiques, va davantage déteindre sur l’avenir du marketing de masse. Il ne sera plus question de grande annonce généralisée. Il faut désormais étudier la particularité du consommateur pour être en mesure de le cerner et l’attirer vers soi. En d’autres termes, la technologie a d’une certaine manière, œuvré pour le développement du marketing personnalisé. Ce qui assombrit encore plus le futur du marketing global.

Les entreprises ne voient plus l’intérêt de faire de la propagande de masse. Grâce au web et aux autres innovations, ils peuvent étudier le client individuellement et se rapprocher de lui pour poser des actes de marketing spécifiques qui porteront mieux leurs fruits. La technologie a apporté plus de facilité au client et aussi à l’entreprise. Les deux partis se lasseront donc progressivement du marketing de masse.

Au regard de toutes ces limites, on s’aperçoit facilement des limites du marketing de masse. La propagande globale semble donc être passée de mode. Pour des raisons d’évolution, de plus en plus d’entreprises s’orientent vers un marketing spécifique. Ils cherchent à comprendre le client individuellement, plutôt que d’essayer de passer un message à une foule de personnes. Cela dit, l’avenir du marketing de masse est très menacé, malgré qu’il continuera d’exister. On peut tout de même envisager une survie du marketing globale. Ne perdons pas de vue, qu’il reste efficace dans de nombreux cas.

Marketing de masse : une survie et une réadaptation envisageables

Il est vrai que la spécification gagne considérablement du terrain, mais serait-ce suffisant pour croire à la disparition totale du marketing de masse ? La globalité, va-t-elle tout simplement mourir, ou continuera-t-elle d’être utilisée en entreprise.

En y réfléchissant mûrement, on se rend compte que le marketing de masse peut survivre dans ce nouveau marché. Il est clair que ce concept ne répond plus aux exigences d’aujourd’hui, mais dans certaines mesures, il peut s’avérer utile. Il y a des situations où faire de la propagande globale reste un moyen efficace de vendre ses services ou articles. Cela donne encore une dernière lueur d’espoir à cette forme de marketing qui est dite révolue.

Un lien direct avec les produits de consommation globale

produit

Certains produits de consommation sont universels et consommés sur l’ensemble de la planète. Ce type de produits intéresse n’importe quel consommateur indépendamment de ses préférences. Dans ce cas de figure, la notion de particularité du client est négligeable et le marketing global pourra donc continuer d’exister à travers la propagande de ce genre de produits.

On ne peut donc pas concevoir la mort de la globalité, tant que ces produits, appréciés par quasiment tout le monde, resteront d’actualité.

Prenons l’exemple d’une marque de boisson rafraichissante appréciée par un grand nombre de personnes. Les consommateurs ont tous des spécificités, mais préfèrent avant tout le goût de ladite boisson. Dans ce cas de figure, l’entreprise n’aura pas nécessairement besoin de s’approcher du client pour un marketing spécifique. Une bonne vielle publicité télévisée suffira à pousser les consommateurs à acheter le produit. C’est donc la preuve que le marketing de masse peut encore servir de nos jours et même dans l’avenir. Cette forme de propagande globale est intimement liée aux produits de consommation universelle.

Il est aussi important de préciser, qu’aussi incroyable que cela puisse paraître, il existe encore une infime vague de consommateurs qui recherchent satisfaction à leurs besoins à travers les médias télévisés. Les entreprises continueront donc de faire du marketing de masse, ne serait-ce que pour attirer ce genre de consommateurs.

Un moyen de propagande plus large

Il faut tout de même reconnaître que le marketing global est assez efficace pour communiquer à un vaste auditorat. Pour faire de la propagande à l’échelle d’une ville ou d’un pays, la spécification prendra beaucoup plus de temps et sera moins adaptée. Le marketing de masse restera donc le moyen plus sûr de toucher le plus de personnes possible.

Cependant, l’efficacité sera moins au rendez-vous, car bien sûr, chaque client est particulier. Néanmoins, cette généralisation aura eu le mérite de faire connaître le produit par un grand nombre de personne. Ceci revient à dire que dans les jours futurs, le marketing massif va s’en tenir à des fonctions de présentations globales des produits. Pour ce qui est de la fonction persuasive, il va falloir spécifier le marketing au public que l’on veut fidéliser.

Le marketing de masse comme préambule à la spécification

À l’avenir, le marketing de masse sera plus utilisé pour présenter le produit au public. Par contre, pour pousser le client à l’achat, l’entreprise se retournera vers le marketing spécifique. La généralisation va donc devenir une sorte de préambule avant l’application de la spécification.

Le résultat de l’association de ces deux formes de marketing peut être assez intéressant. D’un côté, on aura le marketing de masse qui va désormais consister à banaliser le produit. De l’autre, le marketing spécifique sera efficace pour convaincre le client en s’appuyant sur ses exigences personnelles. Beaucoup d’entreprises internationales, associent ces deux formes de marketing. Dans le futur, il est probable que cette association se fasse plus présente dans le monde des affaires et du commerce.

Le facteur économique comme une lueur d’espoir

Le grand paradoxe de l’entreprise est celui de vouloir obtenir le maximum d’efficacité, avec le minimum de dépenses. Cette recherche d’efficience est peut-être la factrice qui va maintenir le marketing de masse dans l’avenir. Les entreprises sont très sensibles à la notion de coûts, raison pour laquelle certaines préféreront l’option la plus économique.

La spécification requiert beaucoup d’investissements. Il faut mettre en œuvre tous les moyens pour un ciblage optimal et un marketing personnalisé en fonction des spécificités de chaque auditoire. Toute cette procédure coûte de l’argent et certaines sociétés choisirons de s’abstenir. Le marketing de masse par contre, exige moins de moyens financiers. Les entreprises à petit budget, pourront donc y prendre part sans en souffrir.

Ceci veut dire, qu’à l’avenir, certaines entreprises continueront à verser dans la généralisation pour un marketing plus économique. Ce facteur sera donc un élément crucial qui va préserver la survie du marketing de masse dans les jours futurs.

Une redéfinition plus sophistiqué dans l’avenir grâce à la technologie

Comme il est dit plus haut, la technologie sera à la fois un frein et un plus pour l’avenir du marketing de masse. Avec les NTIC, la globalisation va complètement changer de visage. Il ne sera plus uniquement question d’utiliser les canaux classiques (médias, journaux…). Désormais, le marketing de masse pourra aussi se faire par des moyens plus sophistiqués.

Les entreprises pourront envoyer des mails ou texto, en masse à des clients répandus dans des zones géographiques différentes. Grâce à l’apport de la technologie, on évoluera vers un marketing de masse high-tech. Les marqueteurs pourront se servir des réseaux sociaux et des sites web pour présenter les produits à un auditoire plus grand.

La technologie est à l’origine de la spécification certes, mais dans cette mesure, elle peut œuvrer pour la survie du marketing de masse. Elle lui apporte la technicité nécessaire pour s’adapter à ce nouveau monde commercial.

Finalement, le marketing de masse n’est pas prêt de disparaître. Il existe encore des situations qui pourront faire intervenir ce concept. À la question de savoir quel est son avenir, se trouvent des réponses très subjectives. On ne peut vraiment pas prédire objectivement ce qui pourrait arriver dans le monde du marketing futur. La seule chose dont on peut être sûre, c’est que le marketing de masse va beaucoup perdre en intensité. Pour des raisons d’efficacité, les entreprises seront plus axées vers la personnalisation. Cependant, ce n’est pas une raison de penser que ce concept va totalement disparaître.