Sélectionner une page

Pierre : Maintenant, on va accueillir un invité qui a fait le déplacement depuis Malte. C’est une fusée dans le business en ligne, il a clairement explosé. Pourtant il a commencé il y a pas très longtemps. C’est quelqu’un que je connais quasiment quand il a commencé à ses débuts, on passait beaucoup de temps ensemble. Je l’ai vu évoluer, je pense qu’il va encore continuer à évoluer. Il va vous parler de business en ligne. C’est quelqu’un qui génère aujourd’hui plus d’un million de bénéfice, non pas de chiffre d’affaires, grâce à ses business en ligne. Je vous demande d’accueillir Théophile Eliet.

Théo : Merci, Pierre, de m’inviter à ton séminaire.

Pierre : Je t’en prie.

Théo : C’est cool !

Pierre : Fais comme chez toi. Prends-toi un café, un petit verre d’eau.

Théo : Oui. Excellent. Bon ben déjà merci beaucoup d’avoir fait le déplacement, chacun d’entre vous, ça me fait vraiment plaisir.

Alors moi, je m’appelle Théo. J’aime bien la mer, mais je ne suis pas là pour vous parler de ça aujourd’hui. J’ai créé des business en ligne un petit peu par hasard il y a de ça trois et demi à peu près. Je vais vous raconter mon histoire. Et puis au travers de ça, j’aimerais vous partager simplement des conseils pratiques, également vous donner un petit peu d’inspiration puisque le but, ce n’est pas seulement de vous donner des conseils techniques, « va sur ce site web, mets ça, fais ci. »

J’aimerais également vous inspirer et pas seulement vous dire comment faire un million et plus, ce n’est pas le plus important. Je pense que pour la plupart d’entre vous, aujourd’hui, vous êtes venus simplement pour devenir indépendant financièrement de base. Et ça, pour moi, ça a été une très grosse étape, mais il y en a d’autres après que je vais vous partager qui m’ont permis, que Pierre aussi m’a permis d’investir dans l’immobilier etc. Moi, le business en ligne, peut-être que je le vois de cette façon-là, c’est un tremplin, c’est un pont qui peut vous emmener là où est-ce que vous le souhaitez.

Alors ça, c’est le magnifique lycée dans lequel j’ai commencé mes études. Forcément, j’étais une très grosse tête, donc on m’a emmené en BEP vente action marchande. Je crois que j’avais les pires notes possibles, un truc comme 8 ou 9. Je préférais passer mon temps à jouer aux jeux vidéo que ma tête dans les bouquins.

J’ai fait un stage dans une entreprise de vente de vêtement, j’avais 30 jours de stage. J’arrive le premier jour et ma chef de stage me dit : « Théo, tu vas, pendant 30 jours, mettre des antivols sur des vêtements dans la réserve dans le fond. » Le bordel, il est humide, il est sombre. Donc, je suis très content et je lui dis et naturellement hein, j’étais vraiment innocent à l’époque : « Je n’ai pas envie de faire ça. »

Et là, elle m’a répondu un truc et honnêtement, si un jour, elle revoit cette rediffusion de séminaire, merci à elle du fond du cœur parce qu’elle m’a dit un truc qui m’a marqué, encore maintenant ça me tue, elle m’a dit : « Mais Théo, tu n’as pas le choix. » Boom, elle m’a dit : « tu n’as pas le choix. » Et là, j’ai compris l’importance de se créer le choix dans la vie.

Je continue en Bac professionnel de vente, je fais ensuite un BTS négociation relation client, c’est un grand mot pour dire « on apprend à vendre ». Et arrive la période des examens, donc on est un truc comme 30 jours avant les exams et tous mes potes sont là, ils révisent sur des fiches de révision en papier.

Et moi, je dis tout bonnement, bon enfant sympathique, je dis : « les gars, je vais créer un site web, un blog et je vais créer une fiche de révision par jour. » Et je remarque quelques mois plus tard que j’ai des centaines de visiteurs sur mon blog. Je me dis : « Bon ben je vais peut-être checker, voir est-ce que je peux retirer de l’argent de ce truc-là. » Je mets des publicités, je gagne un truc comme cinq centimes sur internet. Je fais le calcul, je me dis que du coup « il me faut des millions de visiteurs chaque année pour gagner moins de 1.000€ par mois. » Impossible.

Je recherche un petit peu sur Google, je remarque que le marché de la vente de formation en ligne est un marché qui pèse plus de 1.000 milliards de dollars chaque année, 1.000 milliards de dollars. Je ne sais pas si vous vous rendez compte. Moi, j’étais en mode je veux juste 1.000€ par mois.

Donc, je me mets à vendre des fiches de révision. Je me donne deux semaines, je crée des fiches de révision, je les mets en ligne et je gagne la somme incroyable de 11,90€. Ben voilà, ça commence comme ça, par hasard, simplement pour vouloir aider mes potes, j’ai créé un site internet pour réviser et bam, je me retrouve à gagner 11,90€. Mais on est encore très loin de l’indépendance financière, mais ça m’a fait plaisir.

Je continue à vendre des fiches de révision, mon trafic augmente, j’ai de plus en plus de monde sur mon site internet. À partir du quatrième mois, je gagne 1.600€ en un seul mois avec mon blog. J’étais trop content, je me dis : « OK, il faut que je fasse quelque chose avec ça. »

Énormément d’amis, de personnes de ma famille me disent : « Théo, comment est-ce que tu gagnes de l’argent avec un blog ? » Toujours le bon samaritain, Théo, il arrive et il dit : « Je ne vais pas créer de business, je vais juste créer une vidéo pour mes potes et ma famille. » J’avais sur YouTube des dizaines de milliers de vues. « Mais qu’est-ce que c’est cette histoire ? »

Je continue et je reçois plein de questions dans les commentaires de cette vidéo qui me disent : « Fais d’autres vidéos, continue, on a envie d’en savoir plus. » Naturellement, je crée plus de vidéos sauf que là je me dis : « Bon ben quelque part, il faut bien que je bouffe. »

Ça, c’est un centre d’appel dans lequel j’ai travaillé pendant à peu près huit mois. Je gagnais un truc comme 1.400€ par mois avec prime en cravachant comme un fou et j’ai continué surtout à développer mon business en ligne.

Mon business en ligne, après à peu près six mois de salariat, était deux fois supérieur à mon salaire de salarié. Et c’est là où je deviens indépendant financièrement. Quel bonheur ! On se lève à l’heure à laquelle on veut, mais ce n’est pas ça réellement que je recherchais sur le long terme, parce que pour moi, indépendant financièrement, c’est très bien, mais il y a encore un autre stade au-dessus qui est encore beaucoup mieux, je vais vous le partager dans un instant.

Mais déjà pour moi, ça a été une transformation, je vivais là où est-ce que je voulais sur la planète. Je suis parti vivre pendant un an en Thaïlande. J’ai fait ensuite pendant un an un tour d’Europe. Pendant une autre année, je suis retourné en Asie pas mal. Donc, j’étais indépendant financièrement et je travaillais comme un fou.

En fait, je me rends compte que c’est moi qui dois trouver les titres des vidéos, enfin les sujets, je dois les filmer, je dois les monter, je dois répondre aux commentaires, je dois créer les formations, je dois créer les espaces membres, je dois répondre aux clients. En fait, je me retrouve à travailler un bordel comme 10 heures par jour. Super, l’indépendance financière ! Trop bien ! Je suis en Thaïlande, je ne profite de rien d’autre que mon ordinateur.

C’est là où je me dis « il faudrait bien que je me trouve des bons petits soldats » et là je deviens ce qui, pour moi, est encore au-dessus de l’indépendance financière, c’est de devenir un réel entrepreneur. Pour moi, un entrepreneur, c’est quelqu’un qui accepte cette marge de perte comme tu le disais, Pierre, juste avant, de se dire : OK, j’accepte de ne pas tout contrôler, mais derrière, mon investissement en termes de temps, il est divisé par 10, 15, 20, 30 et derrière, je gagne légèrement moins.

Pour moi, le business en ligne a été un tremplin puisque derrière ça m’a permis d’investir en immobilier. Dernièrement, si j’ai pu acheter trois biens à Budapest, en Hongrie, eh bien c’est principalement grâce aux business en ligne et Pierre également qui m’a formé sur l’immobilier.

Comment ça fonctionne ce business model ?

C’est très simple : quatre étapes. Première étape : la découverte. On ne vous connaît pas, bam, on vous connaît. Vous créez un site internet, une chaîne You Tube, vous utilisez les réseaux sociaux si vous le souhaitez, on en reparlera juste après. En tout cas, on vous découvre.

Deuxième étape : vous devez capturer des e-mails. C’est selon moi ce qui fonctionne le mieux aujourd’hui sur internet selon votre cible.

Troisième étape : de la valeur. Il faut que vous aidiez les gens. Je sais qu’on peut se dire, les revenus passifs c’est bien etc. mais il y a un moment il faut mettre les mains à la pâte, il y a un moment il faut se bouger pour visiter un bien immobilier, il y a un moment il faut se rendre dans une banque pour trouver un crédit. Même chose dans le business en ligne, il faut aider des gens à résoudre un besoin qui est profond. Plus vous aidez les gens gratuitement, plus les gens ont envie de vous le rendre. On crée de la valeur et on les aide gratuitement à résoudre un besoin profond.

Et là, vous me dites : « OK. Quand est-ce que ça parle oseilles, Théo ? » C’est là, à l’achat. Votre client vous achète un ou plusieurs produits ou services. Concrètement, imaginez très simplement que vous aidez quelqu’un gratuitement pendant très longtemps, eh bien forcément, cette personne a la confiance en vous. Je vous le dis honnêtement, tout le marketing, la communication, tout ça, tous les gros bouquins, vous en faites une grosse pile, vous shootez dedans et il faut que vous compreniez que vous gagnez la confiance des gens.

Beaucoup de personnes vont se dire « qu’est-ce que je dois choisir comme domaine d’activité ? » Vous ne devez pas respecter à 100 % ces trois critères, ce sont des suggestions que je vais vous faire. Pour ma part, je n’ai pas commencé comme je vous l’ai dit avec des business en ligne en expliquant à d’autres personnes comment créer des business en ligne, qui elles-mêmes expliquent à d’autres personnes comment créer des business en ligne, ce n’est pas un truc comme ça.

Personnellement, j’ai huit différents business dans des domaines qui n’ont rien à voir avec l’entrepreneuriat et je me suis toujours basé sur ces trois sphères qui doivent être respectées au maximum, pas à 100 %.

La première, c’est il faut que votre business soit au maximum intemporel. Je vous la fais simple. Il suffit que vous créiez par exemple un business autour du high-tech, autour de l’informatique, autour de la mode. Si vous créez 500 vidéos chaque année, on se retrouve l’année prochaine, tout votre contenu il est à la poubelle, alors que si vous créez 100 vidéos chaque année à propos de domaines intemporels comme la santé, la persuasion, le développement personnel, des domaines qui ne changeront pas, il n’y pas de mise à jour par exemple de la santé, chaque année, finalement les légumes… non

Deuxième critère principal : il faut que vous cibliez une cible qui est dépensière. Si par exemple vous ciblez des clients dans le domaine de la photographie, vous démarrez un blog ou un business ou une chaîne You Tube dans le domaine de la photo. Personnellement, dans le domaine de la photo, je connais des personnes qui achètent des appareils qui coûtent une blinde ; dans le domaine de l’horlogerie suisse, une blinde ; dans le domaine des voitures, une blinde.

Maintenant, si vous ciblez des personnes par exemple tout comme moi, mon premier business où j’aide des étudiants, ça ne va pas vraiment fonctionner. Par contre, c’était plus ou moins intemporel. La cible dépensière, carrément, on oublie. Par contre, ça résolvait un besoin profond qui était d’aider les étudiants à réussir leurs diplômes.

C’est là où est-ce que j’aimerais vous amener. Vous n’avez pas besoin d’avoir une idée parfaite, on en reparlera juste après, mais vous devez avoir une idée qui respecte au maximum chacun de ces trois critères. Et le besoin profond, c’est vraiment, selon moi, le critère le plus important. Plus vous allez aider les gens à résoudre un besoin profond, plus ils vont être prêts à vous lâcher des planches à billet. Donc, c’est là où est-ce que j’aimerais vous amener, c’est qu’il faut que vous créiez une idée que vous pensez qui va fonctionner et ensuite la faire évoluer avec votre marché.

Comment est-ce qu’on attire ses premiers clients ?

Là où est-ce que déjà ce que j’aimerais vous apporter commence, c’est qu’ici je vous parle de client. Je vous parle de client, je ne vous parle pas de visiteur. Honnêtement, si vous avez 500.000, un million, deux millions de visiteurs par jour mais qui n’achètent pas, ça sert à quoi ? Ça ne sert à rien du tout. Le but, c’est d’attirer des personnes qui ont ce qu’on appelle, un comportement d’achat élevé.

Comment attirer vos premiers clients ?

On va parler de trois canaux différents. Déjà un site internet, un blog, vous appelez ça comme vous voulez. La différence est très simple : un blog, il a des articles de blog ; un site internet, il n’y en a pas. Un site internet, sur le très long terme, demande très peu de gestion.

Deuxième possibilité : une chaîne YouTube. Personnellement, j’ai misé énormément d’efforts sur ma chaîne You Tube. Pourquoi ? Parce que l’avantage, c’est qu’ici, vous pouvez avoir une croissance de votre visibilité qui est extrêmement rapide. L’inconvénient, c’est que si vous y accordez moins de gestion qu’un site internet, je pense que sur le long terme, ce sera le site internet qui va continuer de fonctionner tandis que votre chaîne You Tube fonctionnera un petit peu moins bien passivement. Cependant, ça fonctionne tout de même relativement bien.

Et les réseaux sociaux, je ne les aime pas du tout. Pourquoi ? Parce que c’est très simple, admettons que si vous vous dites : « Chaque jour, je crée un contenu sur mon site internet, sur ma chaîne You Tube ou sur mes réseaux sociaux, » je pense que je n’ai pas besoin de vous expliquer que si vous mettez une publication sur Facebook aujourd’hui, eh bien on se revoit demain, est-ce que votre publication est toujours visible ? La réponse sera non parce que ma grand-mère aura mis une photo de son chat par-dessus.

Voici maintenant dans une fenêtre Google privée pour éviter d’impacter les résultats à la suite de mon historique, voici une recherche sur comment vendre un e-book. En première position, vous avez mon site internet, mais ça, on s’en fout. Le plus important, là où est-ce que j’aimerais vous amener, c’est le deuxième résultat. C’est une vidéo You Tube qui m’appartient. Comment une vidéo You Tube se retrouve sur Google ? Grâce au mot « comment ». You Tube appartient à Google et Google estime que les personnes qui recherchent une question sur Google trouveront plus facilement la réponse en leur apportant une vidéo.

Du coup j’ai basé toute ma stratégie, aujourd’hui, si vous regardez mes vidéos sur You Tube, si toutes mes vidéos commencent par le mot « comment », ce n’est pas un petit kif, c’est juste parce que ça rank sur Google, c’est tout.

Maintenant, ce que je vais m’efforcer de vous expliquer très simplement, c’est comment faire, vous aussi, pour positionner votre petite tête ici sur les résultats des moteurs de recherche Google. Le premier site : Answer the public. C’est un site très simple d’utilisation. Vous choisissez bien le langage français. Ici, vous allez entrer le mot de votre choix. Pour cet exemple, j’ai choisi « musculation ».

Je ne vous fais pas un dessin. Si vous, vous utilisez cet outil et que vous ciblez les mots qui sont les plus recherchés naturellement, alors que monsieur et madame tout le monde qui veut laisser un business, qui ne connaît pas ce site web là, il va créer la requête qui répond à seulement à 110 recherches par mois. Donc naturellement, vous aurez beaucoup plus de clients intéressés que les personnes qui ne connaissent pas ce site web.

Une fois que vous aurez créé votre vidéo, il va bien falloir capturer l’e-mail. Je vous propose qu’on décortique rapidement un appel à l’action dans mes vidéos. Pourquoi encore une fois est-ce qu’à la fin de chacune de mes vidéos, si vous la regardez, je dis « cliquez dans la description de la vidéo pour recevoir une série de six vidéos de formation offertes » ? Ce n’est toujours pas un petit kif, c’est simplement parce que ça rapporte de l’argent.

Donc trois choses : Tout en haut, il y a un petit « i » comme information. Lorsque les personnes vont cliquer sur ce petit « i » comme information, je les redirige vers ce qu’on appelle une page de capture, que je vais vous présenter juste après, qui va me permettre de capturer l’e-mail.

Même chose ici, vous avez ce qu’on appelle un écran de fin. Lorsque mes abonnés vont cliquer sur S’inscrire, ils vont être encore une fois basculés sur cette page de capture ou encore sur le lien qui apparaît dans la description de la vidéo.

Ça, c’est une page de capture, c’est une page qui va simplement permettre de rentrer son adresse e-mail pour recevoir un cadeau en échange. Donc ce cadeau, c’est quoi ? Pour cet exemple, ce sera sept vidéos de formation offertes pour créer votre entreprise rentable rapidement.

Cette page de capture, ça fait à peu près trois ans que je l’optimise. Elle a atteint un taux de conversion de 78 %, ce qui est à mon sens plutôt pas mal et sachant que là on parle quand même de plus de 500.000 visiteurs sur la page de capture, on ne parle pas de trois, quatre gars au hasard qui ont été envoyés, on parle vraiment de volume sur le terrain.

Parlons maintenant de la capture d’e-mail sur un blog. Vous avez ce qu’on appelle une fenêtre pop-up. Fenêtre pop-up, on la connaît tous, on a envie d’être tranquille sur son site internet où on a cette fenêtre pop-up qui s’ouvre, on a mal au crâne. Je vous propose également d’en créer une mais cette fois-ci en apportant de la valeur. Je vous propose qu’on offre un cadeau aux personnes qui viennent sur votre blog.

Ce qui est vraiment intéressant, c’est que là, on est sur un taux de conversion de 14 %. Souvenez, comparée à une chaîne You Tube, on était à 1 % des visiteurs. Là, on est à 14 %.

Voici Get Response. Voici le calendrier d’envoi d’e-mail, c’est-à-dire, entre guillemets, moi, les mails, je les ai écrits une fois et vous vous doutez bien que je ne suis pas là derrière mon ordinateur à attendre que quelqu’un s’inscrive, je dis « ah c’est bon, j’envoie, » c’est mort, j’utilise Get Response. Les e-mails, je les ai écrits une fois et automatiquement, ils vont s’envoyer.

Alors, là où est-ce que vous vous posez peut-être la question ou peut-être que vous n’en avez rien à faire, c’est comment créer une formation du coup ?

C’est très simple. Il faut analyser la demande. Pour toutes les personnes qui vont me dire : « Je n’ai pas de clients, je n’ai pas de personnes qui s’inscrivent, je n’ai pas de visiteurs, je n’ai rien, comment est-ce que je fais pour créer une formation ? » C’est très simple. Rendez-vous sur des forums.

Je trouve que vraiment sur les forums, on trouve deux choses, déjà d’une, la demande, et de deux, les freins. N’oubliez pas une chose, c’est que plus vous vendez des solutions qui vont permettre à vos clients d’obtenir des résultats rapides, pas forcément des gros résultats, mais des résultats rapides, même petits, eh bien c’est là où réellement vous allez gagner de l’argent.

Et enfin, vous allez devoir trouver la solution. En gros, vous avez compris les problèmes, les attentes de vos clients, vous avez compris ce qui les freinent à acheter et vous, vous allez trouver une solution qui va permettre de résoudre ce problème sans passer par les freins.

Si vous avez des questions, surtout n’hésitez pas à m’arrêter.

Alors, la question est la suivante : Est-ce que j’ai déjà rencontré des entreprises qui auraient acheté une de mes formations et qui l’aurait partagée à des centaines ou même une cinquantaine de salariés ?

La réponse est non. Maintenant, si quelqu’un a cette envie et cette idée, je l’invite personnellement à le faire, il rencontrera Patrick Michaud, avocat fiscaliste, pour prendre un petit thé.

Voici par exemple, parce qu’encore une fois, on parle de business en ligne. J’aime bien également vous montrer des exemples visuels. Voici une capture d’écran d’une formation en ligne puisque je sais que beaucoup de personnes peuvent se dire : « Formation en ligne, est-ce que je vais recevoir des DVD ? Est-ce que c’est un stage ? » Non, c’est un accès en ligne.

Voici par exemple une formation. C’est très simple. Les personnes cliquent, une fenêtre pop-up s’ouvre avec la vidéo. Ici, on va avoir différents modules, c’est tout simple. Une formation en ligne, c’est ni plus ni moins que des vidéos dans un espace membres, un accès sécurisé.

Comment est-ce que je fais pour créer mes espaces membres ?

Je vais héberger mes vidéos sur Vimeo pour les sécuriser, pour éviter 99 % des personnes qui vont essayer de télécharger mes vidéos. Deuxième chose, Click Funnels. Personnellement, j’aime bien parce que ça me permet de faire plein de choses différentes et pour mon support client, ça lui permet en un seul outil de pouvoir interagir avec tous mes clients pour vraiment beaucoup de types de problèmes de questions différentes.

Maintenant, j’aimerais vous parler de quelque chose que j’ai découvert récemment, c’est les plans de règlement motivant. Qu’est-ce que c’est ? Admettons que vous avez envie d’acheter un truc, le vendeur doit vous donner une raison de payer d’une façon quelle que ce soit. Vous allez créer de la valeur perçue en vendant une formation à 1.000€. Donc, les personnes vont se dire : « 1.000€, je ne pourrai jamais les sortir. » Et là, vous leur donnez une bonne raison d’accéder à quelque chose qui, normalement, ne leur est pas accessible.

Merci !

Merci beaucoup !

Merci énormément d’avoir regardé cet extrait de cette intervention que j’ai faite à un séminaire dernièrement à Paris. Merci à tous ceux qui sont venus, ça m’a fait ultra plaisir de vous rencontrer, de passer du temps avec vous, de déjeuner avec certains, de dîner avec d’autres, on a même fait des vidéos avec certains, bref. Merci du fond du cœur, ça m’a fait ultra plaisir de vous checker, de vous serrer la main, d’entendre parler de vos business, ce que vous avez comme projet, ça m’a ultra motivé même personnellement.

Je voulais vous dire que bien évidemment, cette vidéo, c’est un extrait de mon intervention à un séminaire. Volontairement, je n’ai pas tout mis parce que j’estime que les personnes qui ont payé pour venir, qui ont fait le déplacement, méritent d’avoir des informations qui sont beaucoup plus concrètes et beaucoup plus précises, des pépites que je ne délivrais pas volontairement sur YouTube, puisque volontairement je préfère avantager ceux qui viennent et qui se déplacent à un séminaire.

Par contre, j’ai une petite surprise pour vous. Il y a de ça quelques mois, j’ai fait un séminaire en ligne, cette fois-ci en ligne, donc vous pouvez rester depuis chez vous et assister à la rediffusion de ce séminaire complet qui, lui, dure environ une heure et demi, une heure 45.

Et pour vous y inscrire gratuitement à cette rediffusion, vous avez un lien qui apparaît dans la description de la vidéo, il suffit de vous inscrire, vous avez une session qui va commencer prochainement, il vous suffira de vous inscrire et vous aurez accès donc à cette rediffusion 100 % gratuitement. Et là, vous avez des informations qui sont beaucoup plus précises sur la création de business en ligne. Le lien apparaît dans la description de la vidéo, sinon je vous mettrai un lien qui apparaîtra juste ici.