Qu’est ce qu’une Landing Page et comment la rendre efficace ?

Peut-être que le terme vous fait peur parce qu’il parait super professionnel et vous ne savez pas exactement de quoi il s’agit ? Mais une Landing Page, en bon français, n’est ni plus ni moins qu’une « page d’atterrissage » où un potentiel client va arriver, prêt à se laisser convaincre. Il s’agit d’un outil souvent utilisé pour la vente de produits et services en ligne, afin d’améliorer considérablement votre taux de conversion. Et si vous n’avez jamais utilisé de Landing Page pour optimiser vos ventes et gagner de l’argent sur Internet, alors il serait temps d’y penser.

 

Landing pages : definition

Tel que nous le disions en introduction, une landing page est simplement une page Web unique sur laquelle un internaute va atterrir et qui sera utilisée pour accomplir une action bien précise : acheter un ebook ou une formation, télécharger un ebook gratuit, s’inscrire à une newsletter, acheter un service, obtenir un produit gratuit… Vous pouvez véritablement utiliser une landing page pour n’importe quel objectif, que ce soit de la vente ou simplement de la récupération d’informations ou d’emails, mais à une condition primordiale : une landing page, c’est un seul et unique message qui pousse à une seule et unique action possible.

 

Une landing page, c’est un seul message

Gardez-le bien en tête car c’est ce qui différencie une landing page d’un blog ou d’un site Web classique. Là où votre blog, sur une seule et même page, va proposer à l’internaute de lire des articles, de voir des vidéos, de s’inscrire à une newsltetter ou encore de vous suivre sur les réseaux sociaux, et bien une landing page va proposer à l’internaute une seule et unique action, rien de plus ! D’ailleurs, c’est souvent pour cette raison que les professionnels achètent pour leurs landing pages, des noms de domaines différents de leur site Web. Par exemple, un blogueur qui crée une landing page pour vendre son nouvel ebook, va acheter un nom de domaine pour sa landing page en rapport avec le thème ou le titre de son ebook : tout tourne autour du produit, zéro distraction externe !

 

Où faire un lien vers une landing page ?

Il n’y a pas vraiment de limite, du moment où ce sont des endroits qui touchent votre cible. Vous pouvez par exemple partager votre landing page sur vos réseaux sociaux, via une publicité ciblée que vous lancez sur Adwords (et autres) ou encore via une newsletter que vous envoyez à votre base d’emails. Bref, l’important c’est que dès que vous parlez de votre produit ou de votre service (par exemple), le lien doit pointer vers la landing page. Car une fois sur cette page, vous avez les clés en main pour réussir à convaincre le prospect, quel que soit votre objectif. Et pour vous aider à cela, voici quelques astuces efficaces.

 

8 astuces pour rendre votre landing page efficace

 

1 – Le titre et l’accroche d’une landing page doivent être puissants

Le titre et l’accroche sont souvent les seules choses que vont lire les internautes. Si vous n’arrivez pas à les intéresser ici alors ce sera compliqué pour la suite. Cependant, le plus important est que votre titre et votre accroche soient cohérents avec votre message, avec votre offre. Ne faites pas de gros effet d’annonce ou de publicité mensongère qui pourraient décevoir le lecteur par la suite et vous décrédibiliser totalement. Faites plutôt quelque chose de simple, d’efficace, de direct et qui donne envie d’en savoir plus. Pensez qu’un titre ne doit idéalement pas faire plus de 70-80 caractères et qu’une accroche tournera autour de 140 caractères.

En fait, si vous êtes un habitué de Twitter, pensez à construire ces deux éléments comme vous construisez un tweet : on doit savoir de quoi on parle en quelques mots et on doit vouloir aller plus loin.

 

2 – Mettre des call-to-action efficaces

Encore une jolie expression anglaise pour parler de quelque chose de simple que nous avons l’habitude de voir tout le temps. Un call-to-action (ou « appel à l’action » si vous préférez), c’est le bouton sur lequel voulez que l’internaute clique, pour qu’il achète votre produit ou qu’il vous donne son adresse email par exemple. C’est le bouton qui amène à l’action que vous vouliez !  Alors s’il vous plaît, pour les expressions qui apparaissent sur ces boutons, n’utilisez pas de simples « Cliquez-ici », « Valider » ou « Envoi » : ce n’est pas un formulaire de la sécurité sociale que l’internaute est en train de remplir !

 

Préférez plutôt des expressions plus directes, plus personnalisées et qui invitent véritablement à l’action, du genre « Envoyez-le moi ! », « Je le veux ! », « Recevoir maintenant ! », « Commencez maintenant ! »… Puis pensez qu’il n’y a pas que les boutons. Vous pouvez mettre en valeur des phrases qui vont avoir plus d’impact et qui invitent à l’action : c’est peut-être la seule chose qui va sauter aux yeux de l’internaute alors prenez-en soin. Par exemple, si vous offrez un ebook, décrivez en quelques mots les avantages de ce ebook et à quoi il sert.

Exemple de titre accrocheur : « Recevez votre ebook GRATUIT ! Et apprenez en 10 étapes comment attirer plus de visiteurs sur votre blog » et jumelez cette phrase avec un bouton de call-to-action puissant.

 

3 – Développer la confiance via sa landing page

C’est une des conditions incontournables pour avoir une landing page efficace : la confiance. Oui, une landing page est une publicité. Mais non, cela ne doit absolument pas se ressentir. Vous devez plutôt instaurer une confiance avec l’internaute, lui montrer que vous avez la solution à ses questions et que vous êtes un expert dans votre domaine.

 

Comment faire pour instaurer cette confiance ? En étant honnête, c’est déjà pas mal ! En étant cohérent dans ce que vous présentez aussi, nul besoin de partir dans tous les sens, de proposer de décrocher la Lune ou de tourner autour du pot. Comme disent les Américains : Straight to the point ! Allez à l’essentiel et n’utilisez pas ces grosses ficelles commerciales qui rendent le prospect suspicieux. « Wow, seulement 19,99€ pour gagner un million en moins de 30 jours ! ». Vous voyez de quoi je veux parler ?

 

Aussi, pensez à faire intervenir des clients satisfaits, à travers des avis, des conseils et des témoignages. Puis sachez que le visuel est toujours vecteur de confiance car on est beaucoup plus à l’aise face à une vraie personne. Alors n’hésitez pas à faire une vidéo où vous apparaissez pour parler de votre produit, votre formation, vos services… Sur une landing page, ça fait toujours son effet et ça booste la confiance du visiteur !

 

4 – Faire une landing page simple, presque minimaliste

Faire simple n’est pas si compliqué ! Il vous suffit d’alléger votre page, son contenu et son design. Souvenez-vous, une landing page c’est un seul message, alors évitez au maximum les distractions.

 

Côté texte, préférez des phrases courtes et percutantes, jouez avec les titres et les expressions en gras ou en italique pour les mettre en valeur, favorisez les listes à points… En clair, évitez les pavés de texte qui visuellement sont très décourageants !

Côté design, vous pouvez mettre en valeur un visuel (comme une photo, un dessin, une couverture d’ebook…) mais n’exagérez pas. Si votre message et votre call-to-action se perdent dans une orgie d’images et de vidéos, vous risquez de perdre le prospect. Dans le même ordre d’idée, limitez-vous à deux ou trois couleurs d’accent et à une seule police d’écriture. Faites simple, pensez minimaliste.

 

Aussi, il est important de ne pas mettre de liens sortants, même si c’est perspicace ou que c’est vers votre propre blog, évitez-le. La seule action possible est celle que vous souhaitez mettre en place, c’est-à-dire vendre votre produit ou récupérer des informations (email ou autres…). Un lien sortant, c’est une erreur qui peut vous coûter beaucoup de clients.

 

Enfin, simplifiez votre formulaire. Selon l’information dont vous avez besoin, faites le minimum, pour éviter de décourager le prospect. Nul besoin de connaître le nom de jeune fille de la mère de l’internaute, vous n’êtes pas une banque !

 

5 – Proposer un contenu concis et ne pas trop en dévoiler

Il vaut mieux une phrase claire, droit au but, plutôt qu’un paragraphe alambiqué avec plein de fioritures inutiles. Gardez ça en tête : ce n’est (a priori) pas de la littérature ! Et si jamais c’était le cas (genre, vous vendez un roman), l’idée reste la même pour une landing page, faites concis et clair car un internaute va généralement survoler la page et ne lire que ce qui semble l’intéresser. Encore une fois, si vous avez une courte vidéo, c’est encore mieux, car l’internaute reste passif, contrairement à la lecture.

 

De plus, si vous vendez/donnez un ebook ou une formation par exemple, pensez à ne pas trop en dévoiler. Sinon à quoi bon ? Pensez aux animateurs dans les supermarchés à Noël, ils vous font goûter un seul toast au saumon, ils ne vous offrent pas le paquet entier ! C’est la même chose dans votre cas, donnez juste assez pour faire envie au visiteur.

 

A titre d’exemple, sur un de mes blogs je vends une formation qui dure une heure et j’offre les 4 premières minutes qui sont les plus alléchantes. Je mets juste en dessous du bouton d’achat un bouton « Voir un extrait » et lorsque mes prospects cliquent sur le lien, une fenêtre pop-up s’ouvre et lance l’extrait puis referme la pop-up.

 

6 – Mettez l’information principale au dessus de la ligne de flottaison

En théorie c’est la ligne qui sépare ce qu’il y a au-dessus de l’eau et au dessous de l’eau. Mais comme nous ne parlons pas de bateau, il s’agit de la ligne à partir de laquelle un internaute est obligé de scroller vers le bas pour voir la suite d’une page Web.

 

Dans le cas d’une landing page, lorsqu’un internaute y arrive dessus, il est mieux que les informations importantes apparaissent au dessus de cette ligne et qu’il n’ait pas nécessairement besoin de scroller vers le bas pour comprendre le message. Vous pouvez même y faire apparaître un premier call-to-action au cas où l’internaute soit déjà convaincu (et en ajouter d’autres plus bas dans la page ensuite).

 

Par contre, restez simple (oui, encore !). Ce n’est pas une excuse pour serrer cinquante informations soi-disant importantes dans cette première partie de la landing page. Au contraire, soyez minimalistes, c’est bien plus puissant !

 

7 – S’assurer d’avoir une landing page rapide et responsive

Avoir une landing page efficace, c’est aussi au niveau technique ! Faites bien attention de proposer une landing page qui soit rapide à charger car plus le temps de chargement est long, plus l’internaute risque de s’impatienter et quitter la page.

 

Aussi, et cela parait évident, prévoyez de construire une landing page qui soit lisible autant sur les ordinateurs que les tablettes ou les smartphones ! Ce serait dommage perdre un prospect sous prétexte que votre landing page ressemble à un champ de bataille lorsqu’elle est lue sur un iPhone. Encore une raison pour proposer une landing page au deisgn moderne et minimaliste : cela demande moins de travail à adapter.

 

8 – Analyser l’activité des internautes sur votre landing page

Pour finir, avoir une landing page efficace c’est aussi savoir l’adapter après avoir analysé l’activité des internautes. Ce qui est particulièrement intéressant, c’est :

  • Observer par quel intermédiaire ils ont atteint votre landing page. Est-ce que c’est principalement grâce à votre publicité Adwords ? Grâce à votre campagne sur les réseaux sociaux ? Ou votre newsletter ? Analyser la source d’acquisition de vos prospects vous permettra entre autres de savoir quel est le meilleur moyen pour atteindre votre cible et l’emmener sur votre landing page.
  • Analyser le temps qu’un internaute reste sur la landing page. Vous pourrez ainsi vous forger une idée quant à leur intérêt pour votre contenu. En effet, si le temps moyen est très bas, alors on comprend que la majorité des internautes quitte la page sans prendre le temps de lire grand chose. À vous de vous poser les bonnes questions pour inciter vos visiteurs à prêter plus d’attention à votre contenu.
  • Savoir quel est votre taux de conversion, c’est-à-dire le nombre de personnes qui ont cliqué sur votre call-to-action par rapport au nombre de personnes qui ont atterri sur votre landing page. Aussi, si vous avez plusieurs boutons de call-to-action, jetez un oeil sur ceux qui sont le plus cliqués (celui avant la ligne de flottaison, celui en bas de page…). Ça vous donnera une idée sur la partie de votre landing page qui convainc le plus les prospects.

 

Tout cela peut se faire assez simplement avec Google Analytics alors ne passez pas à côté de cette étape trop souvent négligée, elle peut vous permettre d’apporter beaucoup d’amélioration à votre Landing Page et ainsi, atteindre vos objectifs de taux de transformation.