Sélectionner une page

Aujourd’hui, je fête mes trois années consécutives en tant qu’expatrié. Alors justement, j’en parlais avec un ami qui est seulement expatrié depuis peu et il m’a posé la question suivante : « Comment se protéger fiscalement quand on est expatrié ? » Alors, comment se protéger ? Auprès de qui ? Pourquoi se protéger ? Je vais vous en parler tout de suite.

La protection fiscale

Auprès de qui se protéger ? Tout simplement lorsque vous allez être expatrié, vous allez bénéficier de régimes fiscaux qui vont être différents en fonction de votre résidence fiscale, en fonction de votre lieu d’activité, en fonction de la domiciliation de votre entreprise, si vous avez une entreprise à l’étranger, si vous vivez en France, si vous avez du patrimoine en France, si vous avez ce qu’on appelle des intérêts économiques en France, il va y avoir beaucoup de variantes.

Alors bien évidemment, dans cette vidéo, je ne pourrai pas faire du cas par cas. Par contre, j’aimerais vous partager mes six meilleurs conseils pour vous protéger fiscalement et non seulement vous protéger mais également être dans les règles et dans les lois, puisque même si en ce moment vous avez peut-être une situation qui n’est pas totalement légalisée, eh bien peut-être que vous êtes un petit peu en train de stresser et je vous assure que moi-même je ne me suis jamais senti aussi bien qu’à partir du moment où vraiment tous mes business sont dans la juridiction précise exacte, que j’ai des comptables qui sont sérieux, quand j’ai des avocats qui sont sérieux.

Et donc aujourd’hui, j’aimerais vous partager un petit peu ce retour d’expérience après trois années consécutives d’expatriation, j’allais dire, fiscale, mais oui, je suis expatrié non seulement fiscal mais je suis aussi expatrié depuis maintenant trois ans. J’ai fait l’Asie pendant longtemps et j’ai fait aussi Malte, maintenant, depuis un an.

Pourquoi se protéger fiscalement ?

Donc, pourquoi se protéger aussi ? Eh bien même si vous allez être d’une façon légale protégé, eh bien il est également intéressant de donner ce que j’appelle des cartes à l’État français.

Si vous regardez cette vidéo et que vous êtes Français, que vous êtes de nationalité française, eh bien si admettons, un jour, l’État français vous dit : « Où est-ce que vous avez payé vos impôts telle année ? Qu’est-ce que vous avez payé ? Pourquoi est-ce que vous payé ça ? Sous quel régime vous êtes ? » il est aussi intéressant de montrer tout simplement à l’État français que vous êtes dans les règles, dans les lois et donc c’est ce que je vais appeler donner des cartes. Donc, je vais y revenir un petit peu plus tard au travers des six conseils.

Connaissance de la réglementation

Premier conseil, ça peut paraître logique, mais bien connaître la réglementation. Si vous êtes des choses qui vous semblent à peu près légales, eh bien déjà vous êtes à côté de la plaque. Il faut absolument être sûr et certain à 100 % de la légalité de votre montage fiscal.

Si par exemple, vous partez aux États-Unis ou en Asie, il faut que vous sachiez exactement combien de temps vous devez rester pour pouvoir être soumis à tel régime fiscal. Il faut également que vous sachiez ce que j’appelle où sont vos intérêts économiques, qu’est-ce que c’est qu’un intérêt économique.

Eh bien même si vous êtes domicilié par exemple en Thaïlande, je pense à ce pays-là parce que j’y suis resté pendant longtemps, mais que vous avez par exemple des entreprises, je prends un exemple, mais à Hong-Kong ou aux États-Unis ou en Angleterre, eh bien il est possible que si votre lieu d’activité, donc si vous travaillez pour vous, que vous n’avez aucun salarié et que vous travaillez depuis la Thaïlande mais que votre entreprise est par exemple en Angleterre, eh bien déjà vous avez un petit peu un faux montage fiscal puisque votre vrai lieu d’activité n’est pas par exemple l’Angleterre ou les États-Unis ou Hong-Kong, mais va être le lieu où est-ce que vous résidez et où est-ce que vous opérez, c’est-à-dire par exemple la Thaïlande, si vous avez choisi ce pays-là pour y vivre.

Les intérêts économiques

Ensuite, vous avez les intérêts économiques. Si par exemple vous êtes investisseur immobilier ou que vous êtes entrepreneur, que vous avez par exemple deux-trois entreprises en France, même des petits trucs ou que vous avez de l’argent qui est épargné sur des comptes bancaires français et que vous avez par exemple toute votre famille qui est en France et que vous avez de l’argent en France et que vous avez une voiture en France avec une assurance, que vous payez des forfaits téléphoniques en France, que vous avez encore des comptes bancaires qui sont ouverts en France, même s’ils sont à zéro, vous en avez plusieurs, donc tout ça peut laisser croire à l’État français que vous souhaitez simplement vous barrer de la France et faire des trucs qui ne sont pas forcément légaux.

Donc moi, ce que je vous recommande, c’est de bien faire en sorte d’avoir tous vos intérêts économiques en dehors de la France si vous ne souhaitez plus payer d’impôt en France, si vous ne souhaitez plus être soumis au régime fiscal français, puisque vous êtes expatrié dans un autre pays.

Donc, comment est-ce qu’on fait ? Eh bien moi par exemple, concrètement, comment est-ce que j’ai fait pour avoir mes intérêts économiques en dehors de la France ?

Eh bien par exemple, auparavant, j’avais une voiture. Alors, ce n’est pas grand-chose, mais une voiture ça montre que vous êtes surtout actif en France, donc j’ai revendu ma voiture. J’ai arrêté d’avoir des assurances pour mes voitures. J’ai coupé mon assurance santé en France. J’ai maintenant un régime… c’est un régime du contrat APRIL, c’est une entreprise qui est également à l’étranger. C’est une assurance maladie internationale qui vous couvre dès le premier euro.

Il y a quoi d’autres ? Il y a aussi le fait de ne pas avoir la majorité de votre argent en France. Moi par exemple, aujourd’hui, la majorité de mon argent n’est pas stockée en France. Je vais laisser un petit peu d’argent, je vais laisser genre 1.000€… je vais essayer tout le temps au moins avoir juste 1.000€ en France, je vais vous expliquer pourquoi juste après.

Je vais couper tous mes abonnements au sport, je vais couper tous mes abonnements téléphoniques en France. Tout ce qui montre que vous êtes potentiellement rattaché à la France, vous le coupez.

Les attaches au territoire

Ensuite, vous avez votre famille. Si toute votre famille est en France… Bon, ça ne va pas jouer en votre défaveur si vous n’avez que ça, mais si vous commencez à avoir genre 30 % de votre patrimoine financier en France, un petit peu d’immobilier, une ancienne entreprise qui a été fermée il y a peu, vous avez encore une voiture, que vous avez encore un petit peu d’argent, en fait tous les effets cumulés, ça va laisser penser à l’État français que vous êtes un vrai résident fiscal français et que vous allez vous cacher dans des pays X ou Y.

Donc, comprenez quelque chose, c’est qu’aujourd’hui, si vous pensez simplement que vous devez rester dans un pays par exemple plus de la moitié de l’année, eh bien détrompez-vous, ce n’est pas ça qui va faire que vous allez être résident fiscal d’un nouveau pays. Il faut que vos intérêts économiques suivent dans ce nouveau pays en question.

Engager des experts en finance internationale.

Avant de commencer un montage fiscal, par exemple vous souhaitez… vous dites : « Oui, je vais créer une société en Angleterre ou alors je vais créer une société aux États-Unis ou je vais créer une société aux Antilles ou je vais créer une société à l’île Maurice et je vais rester habiter par exemple, je ne sais pas, en Estonie ou je vais rester habiter, je ne sais pas, dans les Caraïbes, peu importe ».

Si vous commencez à créer une boîte et que vous commencez à déménager et que vous apprenez trois mois plus tard que votre montage fiscal ne tient pas debout, eh bien vous pouvez tout recommencer et vous avez peut-être perdu des dizaines de milliers d’euros.

Donc ce que je vous recommande, c’est de dès le départ engager des experts fiscaux. Même là, vous me regardez, je vous parle sur You Tube, ça ne vaut pas la parole d’un expert fiscal en finance internationale. Il faut vraiment avoir quelqu’un qui va étudier votre cas si au fur et à mesure, enfin c’est du sur mesure.

Vous ne pouvez pas simplement écouter quelqu’un sur You Tube, vous ne pouvez pas simplement acheter une formation sur You Tube, acheter une formation en ligne, vous devez avoir l’approbation d’un expert fiscal en finance internationale. Et c’est vraiment à partir de ce moment-là où vous allez pouvoir, où je vous recommande de seulement après entreprendre des actions pour être expatrié fiscal.

Trouver un bon comptable

Engagez un comptable sérieux, parce que même si vous avez le meilleur montage fiscal possible, si vous avez un comptable qui est naze, eh bien au final s’il fait mal votre comptabilité et que vous encaissez plus d’argent qu’il n’ait marqué sur le bilan comptable, vous risquez d’avoir des petits soucis.

Donc ce que je vous recommande, ce n’est pas seulement d’avoir, je ne sais pas, l’entrée qui est bonne dans un repas, c’est vraiment avoir entrée-plat-dessert, le truc vraiment bien, complet. Donc, comprenez bien un truc, c’est que expert fiscal, OK et ensuite un comptable sérieux qui fait du bon boulot.

Si votre comptable, quand vous lui dites : « Est-ce que tu as toutes mes factures ? » Il me dit : « Oui, ne t’inquiète pas et tout » et que vous dites : « Oui, j’ai quand même un doute », changez de comptable.

Si votre comptable, il ne vous demande jamais de documents, c’est peut-être que soit vous êtes un parfait comptable déjà de formation ou alors qu’il ne fait pas son job ou alors qu’il ne vous fait pas la meilleure optimisation fiscale possible, puisqu’il n’y a pas seulement le montage fiscal qui va faire que votre fiscalité va être intéressante, il y aussi le fait que le comptable va vous faire par exemple des déductions d’impôt, va vous faire par exemple… vraiment qui va bien manier les chiffres pour vous faire payer un minimum de choses pour optimiser votre fiscalité.

Les comptes bancaires français

Quatrième conseil, ça peut paraître logique, j’en ai parlé dans le premier point, ne pas avoir de compte bancaire en France ou alors si vous avez un compte bancaire, n’en ayez qu’un avec 1.000€ seulement maximum par mois, je vais vous expliquer pourquoi dans le point suivant d’ailleurs dans le cinquième point.

Mais pour l’instant, dans le quatrième point, j’aimerais vous dire pourquoi est-ce que vous ne devez pas avoir de compte bancaire en France, parce qu’en France, il y a pas mal de choses qui déjà risquent d’arriver, notamment l’impôt, je sais que c’est déjà en place pour quelques personnes, l’impôt à la source.

Donc, vous avez engrangé un million sauf que le million d’euros, avant d’arriver sur votre compte en banque, il doit passer par des juridictions et ce n’est pas simplement la juridiction de la ville qui va approuver un paiement par exemple à plusieurs dizaines de milliers d’euros d’un coup ou une activité anormale sur votre compte.

Par exemple si vous passez directement de zéro à 10.000€ par mois, là c’est bizarre. Par contre, quand vous passez, je ne sais pas, de 50.000 à 70.000 et le mois prochain 80.000, le mois d’après 90.000 etc. c’est logique, il y a une évolution qui est à peu près normale.

Donc, n’ayez pas de compte bancaire en France pour plusieurs raisons. Il y a aussi le fait que même si l’État français se trompe, il est dans le droit de vous bloquer des comptes bancaires.

Donc, même si vous avez le meilleur montage fiscal du monde, le meilleur comptable du monde, si vous avez des comptes bancaires en France, l’État français s’il se pose des questions ou même s’il fait une erreur, et l’État français n’est pas un robot, ce n’est pas la science infuse, ce sont des humains derrière, et les humains ça leur arrive de faire des erreurs et malheureusement, ce serait dommage qu’il fasse une erreur sur vos comptes et qu’il vous bloque, qu’il vous gèle des comptes avec votre argent dessus, vous n’allez pas être bien.

Donc pour deux raisons, ne pas avoir de compte bancaire en France ou du moins ne pas avoir plus de 1.000€ sur des comptes bancaires en France, première raison, se protéger d’éventuelles erreurs qui pourraient vous mettre à tort, qui pourraient vous causer du tort même si vous êtes dans 100 % des… la plus grande des légalités possibles, et deuxième chose, encore une fois, de montrer que vos intérêts économiques sont en dehors de la France.

Gérer son compte français

Cinquième point, là, maintenant, je vais vous dire un truc un petit peu à l’inverse, c’est pourquoi est-ce que vous devez avoir juste 1.000€ sur des comptes bancaires en France ? C’est tout simplement pour donner des cartes à l’État français.

Alors, qu’est-ce que j’appelle donner des cartes ? C’est tout simplement pour montrer que vous êtes quelqu’un d’honnête, pour montrer, encore une fois, à l’État français que vous êtes quelqu’un qui fait vraiment ce qu’il dit, vous n’êtes pas en train d’essayer de faire un montage fiscal bancal pour essayer d’économiser de l’argent, pour essayer de tromper les impôts, non.

Ce que vous faites, ce n’est pas de l’évasion fiscale, ce que vous faites, c’est de l’optimisation fiscale. Beaucoup de personnes font l’amalgame. Évasion fiscale, c’est plus en mode je fais en sorte de faire quelque chose de pas légal pour ne pas payer d’impôt ou en payer moins et optimisation fiscale et expatriation fiscale, c’est un monde bien différent qui est simplement le fait d’optimiser sa fiscalité dans la légalité, OK.

Donc, pourquoi avoir de l’argent en France, un tout petit peu ? Pour vous protéger, pour montrer à l’État français que vous dépensez de l’argent dans votre pays de résidence. Moi, pour ma part, j’ai un compte bancaire en France sur lequel il y a toujours au moins 1.000€. Et sur cette carte bancaire, eh bien je vais faire un maximum de dépense, je vais essayer de dépenser tout le temps à peu près… voilà, enfin, je vais essayer de faire mes dépenses mensuelles avec cette carte, dès le départ.

Comme ça tout simplement, eh bien ça va montrer à l’État français que je suis bien dans le pays dans lequel je prétends être, eh bien tout simplement ça va montrer à l’État français que s’il creuse un petit peu, ils vont se dire : « Ah oui, il ne se moque pas de nous, il est vraiment dans le pays en question ». Donc avoir des comptes bancaires en France et payer un petit peu avec.

Les intérêts économique : le plan

Sixième conseil : Mettez en place un plan d’action concret pour avoir vos intérêts économiques en dehors de la France. Donc intérêt économique, j’entends intérêt économique, j’entends immobilier, j’entends si vous avez des entreprises et j’entends principalement si vous avez de l’épargne.

Ce sont les trois choses principales qui vont faire que l’État français peut déterminer, peut faire une requalification en disant : « Même si vous habitez en Thaïlande, vous n’avez rien en Thaïlande au final, vous n’avez que des entreprises en France, vous n’avez que par exemple, je ne sais pas, des biens immobiliers en France, vous avez par exemple tout votre argent qui est stocké en France, vous êtes en fait résident fiscal français en fait, vous êtes juste en vacances dans les pays à côté, mais au final tout votre oseille il est en France ».

Donc intérêt économique, aujourd’hui, où sont vos intérêts économiques ? Qu’est-ce qui fait que vous êtes rattaché à la France et qu’est-ce que vous allez mettre en place concrètement pour faire en sorte que ça ne soit plus en France mais à l’étranger ? Voilà.

J’espère que cette vidéo vous aura aidé à vous protéger et à optimiser votre fiscalité. Si vous êtes arrivé sur cette vidéo, ce n’est certainement pas pour rien. Si vous souhaitez lancer un business ou optimiser votre business, vous avez un petit carré qui apparaît juste ici ou dans la description de la vidéo, vous cliquez dessus et vous allez recevoir votre exemplaire offert du livre numérique 101 idées de business.

Vous allez retrouver donc votre exemplaire qui va tout simplement vous partager 101 idées de business détaillées, qui va vous montrer quels sont les marchés les plus porteurs avec des liens utiles qui vont vous permettre d’aller beaucoup plus loin dans le sujet en question et vous retrouverez également des citations inspirantes d’entrepreneurs à succès. Tout ça, c’est totalement offert sur le carré qui apparaît juste ici ou dans la description de la vidéo.