Simple ou double opt-in : que choisir pour son autorépondeur ?

Vous avez assurément entendu parler de lead nurturing, de newsletter, d’email marketing… En clair, comprenez que l’email n’est pas mort. Bien au contraire, si vous souhaitez gagner de l’argent grâce à Internet, l’email est un outil incontournable et indispensable. Finalement, le nerf de la guerre, c’est de récupérer des adresses emails pour pouvoir utiliser un autorépondeur et fidéliser les internautes, dans l’idée de les transformer en clients.
Cependant, il ne s’agit pas de faire n’importe quoi pour agrandir sa base de données et l’un des éléments importants est de définir sa politique quant à l’opt-in. Et vous, vous êtes plutôt simple ou double opt-in ? Explications.

 

Au fait, c’est quoi un autorépondeur ?

Vous avez certainement été en contact avec un autorépondeur sans le savoir, lorsque vous vous êtes abonné à la newsletter d’un site Internet ou que vous vous êtes inscrit sur une boutique en ligne par exemple. Vous imaginez bien que les emails que vous avez reçus par la suite n’étaient pas véritablement rédigés en temps réel par quelqu’un derrière son écran d’ordinateur : c’est bien une machine qui vous a automatiquement envoyé ces emails. Et cette « machine » est un autorépondeur.

Pour être plus précis, l’autorépondeur va vous permettre de rester en contact automatiquement avec ces internautes qui vous auront fourni leurs adresses emails. Ainsi, des emails rédigés au préalable par vos soins, pourront être envoyés en fonction d’un scénario que vous aurez déterminé. L’autorépondeur vous permet donc de choisir le contenu des messages et les moments où ils seront transmis, tout en vous offrant une automatisation des envois qui vous fera gagner un temps précieux et vous permettra d’accrocher les internautes (les futurs prospects) le plus rapidement possible.

 

Mais pourquoi avoir un autorépondeur ?

Pour vous faciliter la tâche et vous permettre de dépenser votre temps ailleurs, évidemment ! Mais plus honnêtement, il ne s’agit pas uniquement d’une question de gain de temps. Un autorépondeur va vous accompagner dans votre stratégie de vente sur Internet, quels que soient les produits que vous vendez.

Soyons clairs, Internet n’est jamais en vacances, mais vous ne pouvez être présent à chaque instant pour répondre et relancer instantanément tous les internautes qui sont intéressés par votre blog, votre site Web, vos produits ou services… L’autorépondeur va donc être présent, vingt-quatre heures sur vingt-quatre, 365 jours par année, pour capturer les coordonnées des visiteurs de votre site, mais surtout pour vous permettre de facilement garder contact avec eux, les fidéliser, développer une relation de confiance et finalement, multiplier vos ventes (puisque c’est ce que vous souhaitez, non ?).

 

Pourquoi l’opt-in est indispensable ?

Pour comprendre pourquoi l’opt-in est indispensable, il faut d’abord bien intégrer de quoi il s’agit. En français, nous pourrions le traduire par « Option d’adhésion ». En clair, il s’agit de ce formulaire, parfois réduit à une simple case pour entrer son adresse email, qui va permettre de capturer les coordonnées d’un internaute et de pouvoir garder contact avec lui. En fait, l’opt-in agit comme une autorisation, un « Oui » franc et volontaire que vous donne le visiteur pour pouvoir le contacter directement par email à partir de l’instant où il valide cette inscription.

L’opt-in est indispensable pour plusieurs raisons. La plus évidente est que vous ne voulez pas que vos emails soient considérés comme des spams, auquel cas la confiance avec l’internaute serait rapidement rompue, et votre réputation passablement salie. Comme vous ne voulez pas devenir le roi de l’arnaque, l’opt-in est un passage obligé, simplement pour rassurer l’internaute et lui montrer votre sérieux : vous n’êtes pas là pour le déranger, mais pour lui apporter quelque chose dont il a besoin.

Ensuite, l’opt-in est incontournable si vous souhaitez mettre en place une stratégie sérieuse de lead nurturing, dans l’optique où vous voulez gagner de l’argent grâce à la vente de vos propres produits et services (ebooks, formations ou autres…). En effet, des internautes qui vous ont volontairement donné leur autorisation de les contacter seront a priori beaucoup plus ouverts à l’idée de se procurer vos produits : peut-être pas tout de suite, mais c’est précisément l’intérêt d’une stratégie de lead nurturing.

 

Simple ou double opt-in : Quelles différences ?

Maintenant que vous comprenez que l’opt-in est incontournable dans votre stratégie parce qu’il s’agit du premier véritable contact réciproque entre vous et un visiteur, il faut savoir qu’il existe deux sortes d’opt-in : le simple et le double.

Le simple opt-in n’est pas plus complexe que ce que j’expliquais dans le paragraphe précédent. Il prend souvent la forme d’un formulaire, directement sur un site ou un blog, et dans lequel le visiteur va pouvoir entrer ses coordonnées. Parfois, il s’agit simplement d’un unique espace pour entrer son adresse email et d’un bouton de validation pour l’envoyer, car vous n’avez pas besoin de plus pour pouvoir envoyer des emails. Il est aussi possible d’avoir des formulaires bien plus complexes, avec nom, prénom, numéro de téléphone, âge et bien d’autres questions selon les informations que vous souhaitez connaître sur vos visiteurs.
Mais quel que soit ce formulaireet quelles que soient les informations demandées, si jamais cette simple validation en ligne a pour finalité de directement inscrire la personne dans votre base de données (et ainsi de commencer vos envois d’emails), alors c’est du simple opt-in.

Le double opt-in a pour différence de ne pas s’arrêter à une simple validation en ligne. En effet, après avoir validé le formulaire sur votre site, l’internaute va recevoir un email automatique (viparotre autorépondeur) dans lequel il lui sera demandé de cliquer sur un autre lien de validation. Ce n’est qu’à ce moment-là que la personne sera enregistrée dans votre base de données et pas avant.

À noter que si vous entendez parler d’opt-in confirmé ou de confirmed opt-in, cela reste du simple opt-in pour lequel l’internaute va recevoir un email de confirmation, comme quoi il vient d’être ajouté à votre base d’emails. Finalement, tous les simple opt-in devraient être des confirmed opt-in car cet email de confirmation devrait être envoyé systématiquement, afin de rassurer l’internaute et simplement lui souhaiter la bienvenue (rappelez-vous qu’il est important de commencer cette relation sur de bonnes bases !).

 

Simple ou double opt-in : Avantages et inconvénients

L’utilisation des deux techniques se défend, car chacune possède ses avantages et ses inconvénients. À vous de voir lequel du simple opt-in ou du double opt-in sera le plus intéressant, rien ne vous empêche d’ailleurs de faire un test sur plusieurs semaines avec chacune des deux solutions.

Le simple opt-in ne représente qu’une seule étape, donc une seule barrière à franchir par l’internaute pour pouvoir garder contact. Cependant, c’est généralement déjà beaucoup. Ainsi, en demandant une deuxième étape de confirmation, le double opt-in ajoute une seconde barrière, et c’est ici le principal inconvénient de cette technique : elle risque de vous faire perdre beaucoup de prospects entre les deux étapes de validation.
Par conséquent, avec un simple opt-in, vous pourrez a priori développer une base de données plus grosse, plus rapidement. Alors qu’à l’inverse, le double opt-in risque de limiter l’expansion rapide de cette même base d’emails.

Maintenant, il est important de savoir qu’un simple opt-in implique moins l’internaute, et plusieurs études prouvent que, sur le long terme, les internautes recrutés avec du simple opt-in risquent de signaler plus facilement vos emails comme du spam voire de se désinscrire carrément de votre base de données !
À l’inverse, le double opt-in implique qu’une personne a affirmé par deux fois son intérêt envers vous et votre blog ou votre site. C’est un avantage énorme, car vous commencez ainsi une relation de confiance sur de bien meilleures bases, avec des internautes plus impliqués, plus concernés par ce que vous proposez. Et au final, cela vous donne beaucoup plus de chances de fidéliser ces personnes-là et de les convertir en clients.

Aussi, le double opt-in vous permet d’obtenir une première interaction concrète entre l’internaute et un de vos emails. Effectivement, l’internaute qui reçoit l’email de confirmation va devoir cliquer sur le lien de validation, ainsi, il interagit avec l’email. Cela peut paraître banal pour vous, mais ça ne l’est pas pour le webmail (Gmail et autres) ou le logiciel de boîte mail (Outlook ou autres…) de l’internaute. En interagissant avec un de vos emails, il y a beaucoup moins de chances pour vos prochains envois se retrouvent automatiquement dans la boîte de spams.

Enfin, le double opt-in évite les erreurs (involontaires ou volontaires) au niveau des emails. D’une part, l’internaute qui ne reçoit pas le courriel de confirmation qui lui a été annoncé saura qu’il s’est peut-être trompé dans son adresse email. D’autre part, cela évite à votre autorépondeur d’envoyer des emails à une adresse erronée et ainsi, de faire chuter vos statistiques. Aussi, cela permet de vous assurer que l’adresse email appartient bien à la personne qui s’est enregistrée : comme nous l’évoquions plus haut, il n’y a aucun intérêt d’essayer d’établir une relation avec quelqu’un qui ne l’a pas expressement et volontairement demandé.

 

Optimiser le double opt-in avec une étape intermédiaire

En observant autour de vous, vous pourrez remarquer que beaucoup de professionnels utilisent le double opt-in, malgré ses inconvénients, dans le but de construire une base de donnée plus qualitative et plus puissante (qui, en clair, permet de gagner plus d’argent !).

Ainsi, pour optimiser cette technique et ainsi, éviter de perdre des prospects entre la première validation (en ligne) et la seconde validation (par email), l’une des meilleures solutions est d’attirer l’attention de l’internaute grâce à un message de remerciements. Ce message doit apparaître après la première validation et permettre à l’internaute de focaliser sur le fait qu’il va recevoir un email dans les minutes qui suivent et qu’il devra cliquer sur le lien de confirmation. Vous pourriez aussi mettre une petite note sur le fait que ce premier email se trouvera peut-être automatiquement dans la boîte de spam, car même si vous n’en êtes pas un, c’est une possibilité gênante qu’il vous faut envisager.

Cette étape intermédiaire paraît anodine, mais elle fait souvent une énorme différence. Un internaute qui oublie d’aller voir ses emails, qui ne va pas vérifier sa boîte de spams, ou qui ne se rend pas compte qu’il devait recevoir un email de validation, risque d’être un prospect perdu. Alors, prenez-le par la main au maximum durant ces étapes d’opt-in afin de commencer dès cet instant-là une relation de confiance qui devra se poursuivre le plus longtemps possible !