Le Meilleur Statut Juridique pour les Blogueurs

Depuis un an je gagne progressivement de l’argent avec mes blogs. Quand j’ai commencé à gagner un demie salaire, j’ai commencé à m’inquiéter de savoir quel était le statut juridique le plus rentable pour déclarer mon blog légalement. Bien que ça ne m’enchante pas de devoir donner les résultats de mon travail à un état qui n’encourage en rien les entrepreneurs, on est bien obligé sinon on a le droit a un redressement (et pas une amende comme on pourrait le croire, j’ai demandé aux impôts directement).

Donc je suis allé à la chambre du commerce de Lille et j’ai suivi 3 heures de formation pour tout connaître du statut de l’auto-entrepreneur et j’ai ensuite posé toutes les questions possibles pour payer le moins de taxes sur ce que je gagne avec mes blogs.

Dans cet article nous verrons :

  • Le statut juridique parfait pour les blogueurs
  • Combien avez-vous le droit de faire de CA par an avec votre blog sans changer de statut
  • Comment se déclarer et comment gérer les aspects légaux qui s’en suivent

 

Statut juridique pour les blogueurs

Avant d’aller à la chambre de commerce, j’avais beaucoup de mauvais pressentiments. Je pense que j’allais devoir donner la moitié de mes revenus à l’état et au final, pas vraiment.

Comme je vous l’ai dit plus haut, le statut le plus intéressant pour les blogueurs débutant, est le statut d’auto-entrepreneur. Lorsque vous avez une activité similaire à la mienne, c’est à dire vendre des produits d’information sur votre blog, vous pouvez faire jusqu’à 82’200 € par an. Cela revient à dire qu’un blogueur peut rester auto-entrepreneur jusqu’à un CA mensuel de 6850€. C’est très raisonnable. Au début je pensais que les blogueurs entré dans la catégorie des services (limite à 32’900 € par an). J’ai donc demandé au formateur et il m’a assuré que comme les blogueurs créé un produit et le vende, il ne s’agit pas d’un service, mais bien d’un produit, donc que nous étions dans la tranche des 82’200 € par an de CA maximum.

Peut-on déduire ces taxes lorsqu’on est auto-entrepreneur ?

Vous l’avez peut-être remarqué, mais je ne parle ni en TTC, ni en HT. C’est tout simplement parce que lorsque vous êtes auto-entrepreneur, il vous est impossible de vous faire rembourser la TVA. C’est un droit auxquels n’ont pas encore accès les auto-entrepreneurs et je ne pense pas que cela change. Donc si vous voulez devenir auto-entrepreneur, n’espérer pas récupérer de TVA sur vos coûts.

Par exemple si vous payez un ordinateur portable, ou un auto-répondeur ou je ne sais quel logiciel payant pour travailler sur votre blog, vous ne pourrez pas le déduire de vos impôts comme étant des charges. Une chance que nous, blogueurs, nous n’avons que très peu de coût de production (un ordinateur avec une connexion internet, puis un hébergement web et un autorépondeur et c’est bon, on a un blog rentable).

 

Cotisation des blogueurs qui sont auto-entrepreneurs

Le sujet qui fâche et pourtant il faut l’aborder. Pour ma part, je trouve que l’état c’est pire que la mafia. Il vous prenne de l’argent mais lorsqu’il vous arrive quelque chose, il ne vous défend pas (contrairement à la mafia). De plus, l’état n’encourage en rien les entrepreneurs en France et la preuve, on voit de plus en plus d’entreprises s’effondrer. Dernièrement les impôts locaux liaient aux locaux d’entreprise on tellement augmenté que des entreprises ont mis la clé sous la porte avec des dizaines de salariés, tout ça pour payer l’état. Bon, parlons de ce qui vous intéresse, les cotisations.

Concrètement un auto-entrepreneur doit payer en fonction de son chiffre d’affaires. Il y a une cotisation obligatoire de 13,3% en 2015 et ce taux varie d’année en année de +/- 0,01%. A cela s’ajoute d’autres cotisation comme l’accès à la formation (ou l’obligation la cotisation de formation) qui est de 0,01 % de votre CA. Vous pouvez également ajouter 1% pour d’autres cotisation dont le sujet est encore relativement vague mais pourtant bien présent.

Note : on dit souvent que quand on est auto-entrepreneur, on ne prend pas de risque car on ne paye rien si on ne vend rien. Vous verrez que c’est un joli mensonge en lisant le prochain paragraphe.

Qu’est-ce que la contribution foncière des entreprises ?

C’est le petit secret du statut de l’auto-entrepreneur. C’est une cotisation à payer quoi qu’il arrive, même si vous faites 0€ de CA. Cette cotisation à pour but de financer vos locaux « d’entreprise » même si vous êtes chez vous, dans votre salon. Cette cotisation varie selon votre ville. Cette cotisation va de 169 à 473€. Donc si vous ne vendez rien toute l’année, vous devrez tout de même payer la coquette somme de la contribution foncière des entreprises.

 

Est-ce qu’on cotise pour la retraite avec son blog ?

C’est une des premières question que je me suis posé lorsque j’ai commencé à vivre de mon blog. Est-ce que je cotise pour ma retraite en travaillant sur mon blog ? La réponse est oui ! En revanche vous n’avez pas d’allocation chômage. Donc si vous travaillez 4 mois sur votre blog et que décidez d’arrêter, vous ne pourrez pas prétendre à l’ouverture de vos droits d’allocation de chômage.

formalité autoentrepreneurConseil : si vous voulez vous lancer avec votre blog, je vous conseille de travailler pendant 1 an ou 2 maximum en CDD et de créer votre blog en parallèle. Je sais ça demande du travail et des sacrifices mais que voulez vous, l’argent tombe rarement du ciel et votre indépendance financière non plus. Une fois que vous avez travaillé en CDD un certain temps, rendez-vous au pole emploi et percevez vos allocations chômage. Le vrai défi commence alors maintenant, vous aurez le droit à percevoir un salaire pendant un certain temps (en fonction du nombre de mois que vous avez travaillé) et pendant ce temps, vous allez travailler à 100 % sur votre blog. Ce sera votre nouveau travail à temps plein. C’est ce que j’ai fait pour me lancer et c’est ce que d’autres blogueurs ont également fait qui leur a permis de gagner leur liberté financière et ne plus dépendre d’un patron.

 

Se déclarer blogueur / auto-entrepreneur à la chambre du commerce

Maintenant que vous savez quel est le statut juridique le plus intéressant pour déclarer votre activité, je vous invite à prendre rendez-vous avec un conseiller de la chambre de commerce pour parler de votre projet, ou de votre blog s’il existe déjà. La chambre du commerce vous remettra plusieurs documents à remplir comme :

  • déclaration sur l’honneur de non condamnation
  • attestation de domiciliation
  • déclaration de début d’activité commerciale et / ou artisanale
  • demande de l’aide à la création et a la reprise d’une entreprise (optionnel)

Une fois ces documents remplis, vous pourrez retourner à la chambre du commerce remettre en main propre ces documents. Sachez vous pouvez également vous inscrire en tant qu’auto-entrepreneur sur le site officiel de l’auto-entrepreneur.

 

En conclusion, est-ce que le statut d’auto-entrepreneur est toujours intéressant en France et quels sont ses avantages ?

  • Oui le statut reste intéressant pour les blogueurs (qui gagnent déjà de l’argent avec leur blog)
  • Le statut est très simple à gérer comparé à d’autres statuts lourds administrativement
  • L’avantage principal c’est qu’à tout moment vous pouvez arrêter votre activité
  • Le second avantage, c’est que si vous aussi vous êtes dans le web, ce statut est génial car nous avons de faibles charges à déduirent