Sélectionner une page

Salut, c’est Théo. Bienvenue dans cette nouvelle vidéo.

Aujourd’hui, je vais partager avec vous les sept meilleurs conseils du livre Plaform Scale de Sangeet Paul Choudary pour vous aider à créer votre réseau social concrètement et rapidement avec la meilleure expérience utilisateur possible.

Notre ami Sangeet Paul Choudary est quelqu’un qui travaillait en tant que consultant dans de grosses entreprises dans le domaine des réseaux sociaux et il a écrit un livre pour vous aider à créer votre réseau social d’une façon efficace et pour le lancer.

Ayez un message impactant

Le premier conseil est une observation. Les plus grandes entreprises qui ont été lancées dans le domaine des réseaux sociaux ont toujours un message fort, derrière eux. Prenons l’exemple de Facebook, de Twitter, d’Instagram. Il y a tout le temps des idées qui sont fortes et simples à la fois. La simplicité et la force de votre message feront que vous aurez un vrai aimant à consommateurs et à utilisateurs.

– Prenons l’exemple d’Instagram : leur message est simple et fort. C’est tout simplement de rendre vos photos plus belles ou de les partager. Le message est simple.

– Facebook, le but, c’est quoi ? C’est d’être interconnecté et de pouvoir s’échanger des messages rapidement. C’est encore une fois très simple.

– Twitter, c’est de pouvoir partager vos émotions.

Voilà. Le but initial est très simple.

De la même façon, si vous lancez votre propre réseau social, votre but doit être simple pour l’utilisateur et non pas seulement pour vous, en tant qu’entrepreneur, en tant que créateur du prochain réseau social à succès.

Votre produit doit réaliser l’action principale en moins de 3 actions

Mon deuxième conseil, c’est que votre produit, votre application ou votre réseau social puisse faire l’action principale en moins de trois actions. Prenons un exemple très simple. Admettons que vous vouliez créer un réseau social pour publier de belles photos. Vous devrez faire en sorte que, quand quelqu’un se connecte sur votre site, il n’ait qu’à :

– publier sa photo

– donner un nom à sa photo et

– la modifier

Retenez bien une chose. C’est que pour faire l’action principale, il faut maximum trois actions concrètes. Si vous regardez les applications à succès, ça dépendra du moment où vous regarderez cette vidéo, mais bien évidemment, vous avez certainement une application à succès en tête. Quelle est l’application que vous utilisez le plus sur votre smartphone ou sur votre ordinateur, ou quel est le réseau social que vous utilisez le plus en ce moment ? Il doit y être possible, en moins de trois actions, de pouvoir faire l’action principale.

Par exemple, vous prenez un snap avec SnapChat :

1- vous lancez l’application,

2- vous prenez un snap,

3- vous choisissez à qui l’envoyer.

Par exemple, vous commandez un taxi avec Uber :

1- vous mettez votre position

2- vous choisissez la destination, et

3- vous validez avec le taxi qui vous est proposé ou pas.

De la même façon, si vous remarquez bien, toutes les meilleures applications, tous les meilleurs réseaux sociaux peuvent être exécutés en trois étapes maximum. Plus il y a d’étapes, moins vous aurez d’utilisateurs qui resteront sur le long terme.

Permettez à vos utilisateurs de créer du contenu

Le troisième conseil, c’est de permettre à vos utilisateurs de créer du contenu et d’inciter également la création de contenu. Qu’est-ce que c’est que la création de contenu ?

Ne limitez pas le type de contenu créé sur votre réseau social

Admettons que vous lanciez un nouveau réseau social dont le thème soit, par exemple, la musique et où des musiciens vont pouvoir partager leurs dernières créations. Eh bien, si vous ne permettez aux utilisateurs que de pouvoir envoyer des fichiers audio, malheureusement, vous allez restreindre votre marché.

Alors que, si vous proposez différents types de contenus à offrir, par exemple les musiciens plutôt que de simplement mettre un son, ils pourront partager des photos d’eux en train de produire leur musique. Potentiellement, il pourrait également proposer des vidéos pour expliquer à d’autres personnes, comment est-ce qu’ils ont produit le morceau en question. Et là, vous auriez l’un des plus gros réseaux sociaux dans le domaine de la musique.

Permettez la diffusion du contenu publié sur votre réseau social

Autre chose, vous devez également savoir proposer de diffuser ailleurs le contenu qui a été publié sur votre réseau social. Par exemple, admettons que les consommateurs sur votre réseau social en question publient une photo, eh bien, il faut que cette photo soit également publiable sur d’autres réseaux sociaux qui peuvent s’associer à votre nouveau réseau social. Par exemple, c’est très simple, vous prenez les trois réseaux sociaux les plus connus et vous devez faire en sorte que quand quelqu’un crée du contenu sur votre réseau social, il puisse le partager sur ses trois réseaux préférés.

Récompensez les bons créateurs de contenu

Et autre chose que vous pouvez faire également, et ça, j’adore ça, c’est le fait de récompenser les personnes qui créent le plus de contenu ou le contenu de meilleure qualité ou le plus original possible. Donc, récompensez les créateurs de contenu.

Par exemple, YouTube envoie des trophées aux personnes qui ont le plus d’abonnés. À vous de trouver comment récompenser les meilleurs créateurs de contenu. Mettez-les en avant, mettez-les sur un piédestal, comme ça, les personnes vont se battre pour créer un maximum de contenu. Et c’est ça qui fera vivre votre réseau social.

Retenez bien une chose, c’est que d’après une statistique de Sangeet Paul Choudary, seulement 5 % des consommateurs, des utilisateurs de votre réseau social créeront 80 % du contenu qui va être créé. Donc, à vous de savoir augmenter ces 5 %, et si vous êtes entre 5 et 10 %, c’est déjà pas mal.

Facilitez l’interaction entre vos utilisateurs

Mon quatrième conseil, c’est de faire en sorte que les utilisateurs puissent facilement interagir entre eux. Par exemple, s’il était très difficile d’envoyer un message à quelqu’un sur votre réseau social préféré, bien évidemment, vous ne le feriez pas. Ce qu’il faut absolument faire, c’est qu’il faut rendre l’interaction facile entre vos utilisateurs.

Prenons un exemple très simple. Sur l’un des réseaux sociaux que le plus utilisé, Facebook, (ça dépend après quel est le vôtre), il y a évidemment plein de possibilités d’interagir avec les personnes :

– on peut aimer leurs photos,

– on peut dire nos émotions,

– on peut commenter,

– on peut envoyer des messages privés,

– on peut mettre des messages d’une façon publique à quelqu’un sur « son mur », sur « son journal », on appelle ça comme on veut.

– on peut également envoyer (je sais que maintenant ça ne fait plus trop, mais avant ça se faisait pas mal) ce qu’on appelle les poke. C’est simplement pour envoyer une notification à la personne, pour lui dire que vous êtes présent et que vous attendez de ses nouvelles. Alors il y a plein de significations par rapport à ce truc-là…

Le but, c’est de comprendre comment faire en sorte que vos utilisateurs puissent interagir souvent et d’une façon différente pour animer un petit peu votre réseau social.

Investissez au départ

Le cinquième conseil, c’est d’investir au départ pour lancer votre nouveau réseau social. Prenons un exemple très simple. C’est une statistique qui a été, encore une fois, écrite dans le livre : sur tous les sites de rencontres, il y a en moyenne trois quarts d’hommes et seulement un quart de femmes. Alors que faire lorsqu’il y a beaucoup plus d’hommes que de femmes ? Ce qui va se passer, c’est qu’au lancement de votre réseau social, admettons que vous ayez un site de rencontre et que vous le lanciez, si les premiers hommes arrivent sur le site de rencontre et qu’il n’y a aucune femme, qu’est-ce qui va se passer ? Ils vont, tout simplement, s’en aller. C’est aussi simple que ça.

Alors comment faire ? Vous pouvez faire de la publicité auprès des femmes et ainsi automatiquement attirer des hommes qui potentiellement vont payer, puisque ce sont les hommes qui dépensent le plus d’argent sur les sites de rencontres. Donc retenez bien une chose, si vous voulez lancer un réseau social, vous devez savoir pourquoi est-ce que vos utilisateurs sont venus. Une fois que vous avez compris ça, vous allez déterminer ce dont votre entreprise a besoin pour répondre à l’envie de vos utilisateurs et vous devez investir pour répondre à ce besoin.

Par exemple, dans le domaine des sites de rencontres, ça va être de payer des femmes pour les attirer sur son site de rencontre pour en retour automatiquement attirer des hommes.

Créez du contenu viral

Pour le sixième conseil, ce que je vous recommande, c’est de travailler un maximum sur la viralité de vos contenus. Prenons un exemple très simple. Il faut absolument que les personnes qui sont sur votre réseau social puissent montrer qui elles sont.

Alors pour ça, j’avais adoré ce livre, je ne me rappelle plus qui l’avait écrit, mais il s’agit du livre Contagious, c’est le livre d’un consultant qui avait travaillé pour Facebook, Microsoft, etc. qui travaille sur la viralité des entreprises. Et il disait une chose très simple qui résume une bonne partie du livre, c’est que : si vous voulez faire en sorte que vos contenus soient viraux, vous devez faire en sorte que les contenus que les personnes partagent montrent qui elles sont et quelles sont les valeurs de ces personnes.

Par exemple, moi sur Facebook, je vais partager des choses qui montrent que je suis un entrepreneur. Parce qu’au « fond de moi », j’aime bien montrer que je suis un entrepreneur. Même si consciemment, je n’en ai rien à faire, inconsciemment, je sais que parfois, j’aurais envie de le montrer. Donc, même si, en effet, on n’a pas forcément tous envie de le montrer de la même façon, il y a toujours cet aspect de viralité qui est important. Et donc, vous devez pouvoir permettre à vos utilisateurs de montrer aux autres utilisateurs qui ils sont et quelles sont leurs valeurs.

Relancez les utilisateurs inactifs

Mon septième conseil, c’est de réactiver les anciens utilisateurs ou ce qu’on appelle les utilisateurs « morts ». Retenez bien une chose, c’est que, comme dans le business, il est beaucoup plus facile de relancer d’anciens clients plutôt que d’en rechercher de nouveaux. De la même façon, si vous lancez un réseau social, il est beaucoup plus facile de réactiver des utilisateurs qui se sont inscrits une fois et qui sont partis pour X raisons, plutôt que de chercher à avoir de nouveaux utilisateurs.

De la même façon, ce que vous devez comprendre, c’est qu’une fois que vous avez un fichier d’e-mails, ou une fois que vous avez compris comment recontacter les utilisateurs qui sont morts, vous allez pouvoir les réactiver.

Alors, il existe plein de façons de réactiver des utilisateurs qui sont morts, qui sont K.O. Mais retenez bien une chose, la meilleure façon de relancer des utilisateurs qui sont morts, c’est que les autres utilisateurs réactivent ou relancent ces personnes-là. Comment est-ce qu’on peut faire ? Encore une fois, on revient au conseil précédent, c’est-à-dire qu’il faut permettre aux utilisateurs de pouvoir communiquer, interagir entre eux. Une fois que vous avez compris ça, les utilisateurs actifs en question vont relancer automatiquement les utilisateurs inactifs. C’est aussi simple que ça.

Donc, si vous voulez lancer votre réseau social, vous avez un lien qui apparaît dans la description de la vidéo et le lien qui apparaît juste ici, si vous êtes son ordinateur. Si vous êtes sur smartphones et tablettes, ça se passe dans la description où je vous montre, je vous détaille et je vous donne 101 idées de business où je vous détaille comment faire pour vous lancer dans le business en partant de zéro.

Donc je vous explique tout ça, je vous donne des plans d’action concrets, des liens utiles, etc., en fonction de ce que vous souhaitez lancer. L’idée du réseau social, par exemple, est annoncée dans les 101 idées de business, où je vous donne des liens complémentaires. Vous retrouverez tout cela dans la description de la vidéo et je vous souhaite tout le succès que mérite votre futur réseau social, en espérant peut-être être dessus, s’il est cool.

Ciao !