Sélectionner une page

 

Salut, c’est Théo. Bienvenue dans cette nouvelle vidéo.

Aujourd’hui, je vais partager avec vous quelques moments de ma vie qui ont fait que je suis devenu indépendant financièrement grâce au web. Je vais vous raconter ma « petite histoire » en trois étapes. Donc j’ai mon passeport, une petite liasse de billets et un trousseau de clés.

Je vais vous expliquer tout ça, au travers de trois étapes, au travers de ces trois objets. Je vais vous dire comment j’ai fait pour passer de conseiller téléphonique dans un centre d’appel où c’était vraiment une grosse cage à poules, où je passais 45 appels par jour. Mes minutes, durant ma pause-déjeuner, étaient chronométrées ; durant mes pauses, c’était chronométré. Je sortais, j’étais totalement lessivé de mon boulot.

Aujourd’hui, j’aimerais vous raconter, concrètement, comment est-ce que j’ai fait pour passer de ce truc-là, j’ai également essuyé de grosses moqueries, je vais vous en parler. Donc, comment est-ce que j’ai fait pour passer de ce truc-là à, aujourd’hui, être un entrepreneur qui se sent bien, qui vit de ses business, qui développe une entreprise qui le passionne et qui continue à la développer avec plaisir, puisque ça me passionne complètement. Ça me permet de vivre et ça me permet également de m’épanouir, de me créer une retraite, de faire plaisir à mes proches et de faire ce que j’ai envie de faire. Donc, je vais vous décrire tout ça, en plusieurs étapes.

Pour la première étape, on va utiliser le premier objet qui est juste ici (le passeport). J’aurais pu également vous ramener un clavier téléphonique. Pour une bonne raison, c’est que, quand j’ai commencé à développer mes business en ligne, du moins, quand je voulais les développer, qu’est-ce qui s’est passé ?

Une période difficile : mon travail en centre d’appel

Comme je vous l’ai dit, j’étais en centre d’appels. Je vivais dans le nord de la France, dans la ville de Tourcoing et je travaillais en centre d’appels. Donc, en gros, je me levais chaque matin, j’attendais, j’étais au téléphone, j’avais un casque et puis les appels défilaient. J’étais là, je devais appuyer « OK, répondre ». J’avais des clients au téléphone qui, toute la journée, étaient agacés parce qu’ils avaient reçu leur café en retard. C’était leur seul problème de la journée et il venait m’incendier au téléphone. Et moi, j’étais là, à chaque fois, je devais essayer de désamorcer des bombes. Et en plus de ça, on me demandait de vendre des capsules de café complémentaires.

Quel fut le déclic pour changer ?

Il est sûr qu’aujourd’hui, je me suis bien éloigné de ça. Mais, c’était assez difficile à l’époque puisque j’avais envie de voyager. Je voulais également gagner plus d’argent. Je voulais également travailler quand j’avais envie de travailler. Et ça, ce n’était pas possible avec un job de salarié. Peut-être que vous vous reconnaissez, au travers de ce que je vous dis. Si c’est le cas, je vous invite, vraiment, à regarder cette vidéo jusqu’à la fin, si voulez savoir comment est-ce que j’ai fait pour passer de ce truc-là à quelque chose, aujourd’hui, de plus intéressant qui fait que je suis indépendant financièrement.

Je me suis posé la bonne question

Ce qui s’est passé, c’est que je me suis posé la bonne question.

Je me suis dit « Qu’est-ce que je veux ? Je veux être indépendant. »

Ensuite, je me suis dit : « Mais comment est-ce qu’on devient indépendant ? C’est peut-être en créant des business en ligne. » Donc là, je me suis intéressé au business en ligne.

Et ensuite, il y a quelque chose qui m’est venue très, très vite à l’esprit et c’est la question que je vais vous poser maintenant.

Pourquoi est-ce que vous souhaitez devenir indépendant financièrement ?

– Qu’est-ce qui aujourd’hui vous tient à cœur ?

– Qu’est-ce qui vous prend aux tripes quand on vous dit « est-ce que tu veux devenir indépendant ? » ?

– Qu’est-ce qui vous vient, tout de suite à l’esprit ?

– Quel est le premier avantage que vous voyez ?

Pour ma part, je vois quatre avantages.

Les quatre avantages de l’indépendance financière

La liberté géographique

Vous pouvez vous barrer de l’autre côté de la planète, vous pouvez continuer à travailler sur vos business. Parce que je sais que, pour ma part, pendant un long moment, je voulais travailler dans différents pays, mais je ne comprenais pas comment est-ce que je pouvais faire pour trouver un métier dans d’autres pays. Donc là, en effet, si vous avez vos business en ligne, vous pouvez vivre dans n’importe quel pays.

La liberté horaire

Par exemple, vous voulez, peut-être, uniquement travailler la nuit ou vous voulez travailler uniquement le matin ou encore travaillez uniquement l’après-midi. C’est votre choix. Vous pouvez tout à fait choisir à quel moment vous souhaitez travailler.

L’avantage « managérial »

Le troisième avantage que je vois : c’est l’avantage « managérial ». Vous avez un patron, ça vous saoule, je le comprends très bien. Moi aussi, j’avais des patrons quand j’étais encore salarié et clairement, il y en a une paire qui m’ont saoulé. C’est un troisième avantage, il est tout à fait possible que vous vous battiez pour ça, devenir indépendant pour ne plus avoir de patron.

Gagner plus

Le quatrième avantage, c’est tout simplement le fait de gagner plus : peut-être que vous voulez gagner plus pour X raisons, simplement parce que :

– vous souhaitez faire plaisir à vos proches,

– vous souhaitez vous faire plaisir à vous-même. Il n’y a aucun mal à vouloir se faire plaisir à soi-même.

Peut-être que vous voulez, tout simplement investir :

– dans des choses qui vous tiennent à cœur,

– dans des choses que vous avez envie de faire, envie de développer

Et que ce n’est pas possible aujourd’hui.

Alors moi personnellement, je ne vais pas vous le cacher, le gros avantage que je voyais dans l’indépendance, c’était principalement l’argent. Parce que l’argent, aujourd’hui, je pense que ça achète beaucoup de choses. Ça n’achète pas le bonheur, mais bien évidemment, je préfère être triste avec de l’argent qu’être triste et pauvre en même temps.

Plus sérieusement, je préfère également pouvoir choisir ce que je fais de mon temps puisque l’argent achète le temps. Si vous avez de l’argent, vous n’êtes pas obligé de dépenser 35 heures par semaine dans un boulot. Donc forcément, qui dit argent, dit du temps complémentaire, dit forcément une liberté temporelle. Donc, encore une fois, tout ça découle de l’indépendance financière.

Comment est-ce que j’en suis arrivé à créer mes business en ligne ?

Pour revenir à ma petite histoire, donc auparavant, j’étais conseiller en centre d’appels. J’ai travaillé en centre d’appels pendant à peu près 8 mois. J’ai travaillé, deux mois, pour un centre d’appels dans le domaine du café. Donc, j’avais droit tous les jours aux clients qui étaient saoulés : « Ouais, moi, je n’ai pas reçu mon café. Comment est-ce que je fais pour boire mon café ? Vous ne comprenez pas, je commence à devenir énervé ». Je pense que je le comprenais vraiment parce qu’au téléphone, ils étaient vachement saoulés. Donc voilà, ça ne me plaisait pas, tout simplement. Donc, qu’est-ce qui s’est passé ?

J’ai commencé à créer du contenu tout en travaillant

Ce qui s’est passé, c’est que je me suis dit : « OK. Il faut que je me crée des business en ligne ».

Et chaque matin, sur la route du boulot, je vais vous mettre une vidéo maintenant à l’écran, (c’est une ancienne vidéo) qui vous prouve que, quand j’étais plus jeune, quand j’étais en centre d’appels, j’étais encore dans ma voiture, je collais ma caméra au pare-brise et sur la route du boulot, je me filmais et je filmais mes vidéos.

Ce que je faisais également, donc pour ça, je ne peux pas vous mettre de vidéo à l’écran, c’est que durant mes pauses déjeuner, je prenais un micro-cravate (comme celui qui se trouve juste ici) et je dictais mes articles de blog. Ça veut dire que durant le midi, je ne voyais personne. J’ai fait un gros sacrifice du point de vue de la sociabilité. Je me concentrais sur mes business en ligne. Tout simplement parce que je savais que c’était ça qui allait faire en sorte, que plus tard, j’aurais la vie que je voulais.

Ce ne fut pas toujours facile, j’ai dû faire face aux moqueries

Alors là, je vous fais cette vidéo pour « Comment devenir indépendant financièrement » peut-être que vous vous dites : « C’est incroyable ! C’est génial ! Le mec, il vend du rêve. » Je vais vous dire un truc, ce n’est pas aussi facile que ça en a l’air. Il faut avoir une bonne partie de crocs. Il faut en avoir dans l’estomac. Tout simplement, parce que j’en ai essuyé des moqueries, ça, je peux vous l’assurer !

Le midi, durant mes pauses-déjeuner, je prenais ma caméra, j’allais faire un tour dans les lotissements. Je vais vous mettre également maintenant une vidéo à l’écran : c’est une vidéo où j’étais dans les lotissements derrière l’immeuble où je travaillais, toute la journée, en centre d’appels. Donc le midi, j’allais faire un tour ou je me filmais puis je créais du contenu comme ça. Le soir, je rentrais chez moi et je le publiais sur YouTube.

Mais qu’est-ce qui s’est passé ? Eh bien, de nombreuses fois, dans la rue, je voyais des gens qui me regardaient comme un gros débile, d’un air de dire « mais qu’est-ce qu’il fait ce gars-là, il est complètement débile, il est en train de se filmer ». Alors qu’en soi, je ne trouve pas ça forcément débile de se filmer. Mais bref, c’est tout simplement ce que se disaient les gens.

J’ai également eu, par exemple, des collègues de boulot qui me disaient « Oui, mais t’es con, tu fais ça, tu ne te rends pas compte que ça sert à rien ». Donc forcément, on essuie des moqueries parce que c’est différent. Les gens n’ont pas une approche de ce truc-là, ce n’est pas commun de faire des vidéos, de faire des articles de blog. Quand on dit qu’on crée un blog ou des articles de blog, les gens nous prennent tout de suite, pour quelqu’un qui a fait un bac littéraire et qui veut écrire un roman, alors que ça n’a rien à voir. C’est tout simplement pour partager une passion.

Je n’ai pas cessé de créer du contenu pour autant

Ce que j’ai fait, c’est que j’ai créé du contenu sans cesse. Je ne me suis pas arrêté à toutes les moqueries, les potentielles non pas insultes, on ne va pas aller jusque-là, bien que j’en aie essuyé (pas énormément, mais j’en ai eu quelques-unes). Alors oui, vous aurez des commentaires négatifs, vous aurez des pousses rouges, donc des pouces vers le bas sur YouTube. Vous aurez des gens qui vont lire vos articles de blog et qui vont vous envoyer un e-mail, simplement, pour vous dire que vous êtes une merde. Donc oui, ça va très, très loin. Mais ne vous arrêtez pas à ça, parce que ce qu’il y a derrière, c’est quoi ? C’est quelque chose de magnifique et je vais vous en parler tout de suite.

Le passeport vers la liberté

Ce qui vient juste après ça, c’est quoi ? C’est le premier objet que je tiens dans ma main. C’est un passeport. Le passeport, qu’est-ce qu’il m’a permis ? Le passeport représente quelque chose d’important pour moi puisque le premier tampon que j’ai eu sur mon passeport, c’était pour partir en Thaïlande. Aujourd’hui, je peux vous assurer qu’il y a un bon nombre de tampons sur mon passeport. Et tout ça, c’est grâce à quoi ?

Ce fut possible grâce à mes business en ligne

C’est grâce à mes business en ligne. Donc, je ne me suis pas arrêté à toutes les moqueries. Ce que j’ai fait, c’est que j’ai travaillé très dur, j’ai créé du contenu. Ce contenu a commencé à me rapporter de l’argent quand j’ai commencé à vendre des formations en ligne. Ces formations en ligne ont été mises en avant, grâce à tout le contenu que j’ai créé. Et donc, une fois que vous avez ça qui est en place, ce qui est bien, c’est que :

– vous avez la liberté géographique,

– vous avez la liberté également horaire,

– vous avez la liberté managériale. Il n’y a plus personne qui vous emmerde.

– vous avez également plus d’argent.

Mais pas beaucoup plus, puisque vous allez voir également que plus d’argent veut aussi dire, indirectement, avoir plus de responsabilités. Je vous en parlerai un petit peu après.

Donc déjà premièrement, j’ai travaillé pendant un an en tant que salarié. Et pendant cette année de salariat, j’ai développé mes business en ligne. Une fois que ça a été fait, je m’en souviendrai toujours, janvier 2015 : je suis parti en Thaïlande.

Et qu’est-ce qui s’est passé ? Je gagnais 3 500 d’euros par mois. Donc, je suis parti en Thaïlande pour vivre avec mes 3 500 euros par mois et j’ai développé mes business en ligne.

Plus je créais du contenu, plus il y avait du monde sur mon site

Qu’est-ce qui s’est passé progressivement ? J’ai analysé que plus je créais du contenu, plus j’avais de monde sur mon site internet. Il ne faut pas être sorti d’une école de commerce pour savoir ça, mais il faut le faire. Une fois que vous l’avez fait, une fois que vous avez du contenu, vous récupérez des e-mails de personnes qui sont intéressées par votre thématique, ou vous récupérez, par exemple, des abonnés sur votre chaîne YouTube, du trafic sur votre site internet, peu importe la plateforme que vous utilisez.

Et qu’est-ce qui vient ensuite ?

L’argent

C’est là qu’on va utiliser le deuxième objet qui se trouve ici. C’est tout simplement l’argent. L’argent va venir couler à flots. Si vous savez créer votre contenu et que vous vous mettez à l’action.

– Inutile, aujourd’hui, d’acheter toutes les formations qui sortent sur internet,

– Inutile d’avoir les meilleurs coachs,

– Inutile d’avoir les meilleurs contacts.

Je vais vous dire quelque chose, pendant quasiment neuf mois, j’ai créé du contenu, sans même adresser un seul e-mail à de potentiels partenaires. Et je peux vous assurer encore autre chose, même maintenant, au bout d’un an de création de chaîne YouTube, de contenu, etc., je n’ai jamais envoyé un e-mail pour aborder un partenaire. C’est tout le temps les partenaires qui sont venus à moi.

Comment est-ce que c’est possible ?

Créer massivement du contenu sur votre thématique

Tout simplement parce que j’ai créé du contenu en masse, j’ai créé du contenu sur quasiment 80 % de tous les mots-clés sur ma thématique. Une fois que vous faites ça, forcément, vous avez une audience et forcément les partenaires viennent à vous. Donc, ne perdez pas votre temps à essayer d’avoir les meilleurs contacts.

Ne perdez pas votre temps à vous chercher des excuses

Ne vous trouvez pas comme excuses d’avoir :

– les meilleurs contacts avant de commencer

– la meilleure situation financière

– le plus de temps possible dans votre journée

– le meilleur boulot

– la meilleure caméra possible.

Moi, quand j’ai commencé, je me filmais avec la GoPro la plus pourrie des pourries. Je l’avais payée 100 euros. J’avais également acheté un téléphone portable, c’était un iPhone 4, à l’époque. C’était vraiment quelque chose qui filmait très, très mal. Il y avait des bandes noires sur le côté de mes vidéos. C’était vraiment dégueulasse. Tout ça pour vous dire que vous n’avez pas besoin d’un bon matériel pour commencer à démarrer une chaîne YouTube, un blog, pour créer des produits, etc.

Une fois que j’avais ça en place, donc une fois que j’ai créé mon contenu et que j’ai récupéré pas mal d’argent, ce qui s’est passé, c’est que j’ai beaucoup voyagé. J’ai voyagé en Malaisie, dans toute la Thaïlande, au Portugal, en Espagne, en Italie et là maintenant, je suis à Malte.

le trousseau de clés – la récompense de la persévérance

Une fois que je suis venu à Malte, c’est là qu’intervient le dernier objet que l’on a ici, qui n’est autre que mon trousseau de clés. C’est, tout simplement, la clé d’une magnifique villa qui se trouve à Malte que je vais vous mettre maintenant à l’écran. C’est une villa de plus de 450 mètres carrés, avec une piscine, une salle de jeu, etc.

Persévérer

Pourquoi est-ce que je vous dis ça ? Ce n’est pas simplement pour vous dire : « Regardez ce que j’ai ! ». C’est pour vous dire aujourd’hui :

– Ne vous arrêtez pas à toutes les moqueries que vous pouvez essuyer.

– Ne vous arrêtez pas à tous les gens qui vont vous dire que c’est une mauvaise idée, qu’il ne faut pas le faire.

– Ne vous arrêtez pas à toutes les excuses que vous pouvez vous trouver.

– Ne vous arrêtez pas à ce que vous disent les autres, à propos de votre rythme de travail, à propos de vos motivations.

Trouvez simplement ce qui vous motive. Comprenez aujourd’hui ce qui fait que vous vous levez chaque matin. Qu’est-ce qui fait que vous serez prêt à vous motiver une heure plus tôt tous les matins ?

Je sais que moi, par exemple, je serai hyper motivé pour me lever une heure plus tôt, tous les matins :

– si je sais qu’un an plus tard, une Lamborghini m’attendra dans mon garage.

– si je sais que je peux vivre et continuez de vivre, par exemple, avec le train de vie que j’ai actuellement.

– si je sais que derrière, ça va me permettre d’offrir un train de vie de « ouf » à mes parents, de payer leurs retraites.

Donc, aujourd’hui, concentrez-vous sur le pourquoi, sur ce qui vous motive. Ça peut être également l’ego. Je connais également des personnes dans ma thématique qui font ça principalement pour l’ego : parce qu’ils veulent avoir plus d’abonnés sur YouTube, plus de vues, etc.

Moi personnellement, je n’en ai rien à faire, ce qui m’intéresse le plus, clairement, je vous le dis en toute honnêteté, c’est l’argent qui rentre sur mon compte en banque. Parce que l’argent permet plein de choses. Rien à voir avec le bonheur, s’il vous plaît, tous les pseudo-donneurs de conseil sur le bonheur et l’argent, évitez-moi vos commentaires. Parce qu’aujourd’hui, je ne dis pas que l’argent, c’est le bonheur. Je dis simplement qu’aujourd’hui l’argent permet pas mal de choses et notamment de la liberté. Et moi, c’est ça qui m’a motivé. Forcément, quand j’étais salarié, je n’étais pas du tout motivé pour me lever le matin parce que j’étais un petit peu comme un prisonnier. Je n’avais aucune liberté et je n’avais aucune possibilité, ou du moins très peu, d’avoir un salaire évolutif, d’avoir de nouvelles responsabilités.

Donc, de la même façon, si comme moi, vous en avez marre qu’en France, il faille des diplômes ou une expérience de futur PDG, et que vous ne trouvez pas un boulot de caissier dans un supermarché. Si comme moi, vous en avez marre, par exemple, de vous dire : « OK, j’ai envie de me déchirer au boulot, mais je ne sais pas dans quelle direction aller ». Alors, je vous invite à regarder dans la description de la vidéo et sur le lien qui apparaît juste ici, sur le bouton vert qui apparaît sur votre écran, si vous êtes sur ordinateur.

Qu’est-ce qu’il y a sur ce bouton ? Ce qu’il y a sur ce bouton, c’est, tout simplement, plus d’une heure de formation offerte pour vous aider à créer vos business en ligne. Il faut dire qu’aujourd’hui, je ne fais ça pas totalement par altruisme. Mais aussi parce que, comme je vous l’ai dit, mes business en ligne me rapportent beaucoup d’argent. Et aujourd’hui, tout ça, c’est grâce à mes business en ligne. Tout ça, je vous l’explique gratuitement au travers de 30 thématiques de blog qui rapportent, plus une heure de formation. Tout ça, c’est offert sur le lien qui apparaît juste en dessous dans la description. Vous m’en direz des nouvelles ! N’hésitez pas non plus à me faire un retour sur tout ce qui est offert dans cette formation totalement gratuite.

Encore une fois, réfléchissez bien, si aujourd’hui, vous êtes encore devant cette vidéo, à la fin de cette vidéo, en train de regarder ce que je vous dis maintenant, c’est certainement que vous êtes beaucoup plus motivés que la moyenne des gens. Donc, donnez-vous les moyens. Le lien apparait juste en dessous et on se retrouve de l’autre côté pour votre heure de formation.

Ciao !