L’emailing efficace – Guillaume Fleureau

Guillaume Fleureau, blogueur et directeur marketing chez Sarbacane (un logiciel d’emailing leader en France auprès des PME) est l’auteur du livre « L’emailing efficace, Toutes les techniques pour atteindre vos destinataires ». Si je vous fait ce récapitulatif, ce n’est pas parce que j’ai touché une commission de l’auteur ou quoi que ce soit d’autre. C’est plus en remerciement à Guillaume Fleureau pour ces conseils simples et applicables rapidement.

Dans ce récapitulatif de livre sur l’email marketing vous apprendrez à :

  • Augmenter la délivrabilité de vos campagnes d’emailing
  • Augmenter les taux d’ouvertures et de clics de vos newsletters
  • Eviter de vous faire black-lister votre email par les fournisseurs d’emails

 

L’emailing Marketing selon Guillaume Fleureau

 

9 conseils pour faire un emailing efficace selon Guillaume Fleureau

 

1# Utiliser une mailing liste si petite soit-elle avant que les clients refroidissent

Le premier conseil est applicables rapidement. Je l’ai moi même expérimenté avec grand succès. Au début de mon blog, lorsque je n’avais alors que 21 inscrits à mon auto-répondeur, j’ai lancé mon premier produit. Cette petite campagne d’email ne m’a quasiment rien coûté (le prix de l’abonnement à l’auto-répondeur qui est de 16 € par mois), et pourtant j’ai fait 2 ventes à 47€. La preuve que l’on peut démarrer avec une petite mailing liste.

D’ailleurs le conseil de Guillaume est qu’il FAUT commencer petit. Cela fera partie de votre apprentissage continue sur le comportement de vos inscrits. Pour améliorer continuellement vos campagnes emails, consultez toujours les résultats de vos emailings. Que ce soit le taux d’ouverture selon le titre, le taux de clic selon l’appel à l’action, mesurez tout. Il convient évidemment d’avoir au moins 700 personnes pour avoir des statistiques parlantes, mais cela viendra avec le temps. Bref, commencez petit.

 

2# Ne pas acheter des emails (ou leads) au risque d’être considéré comme spam par les fournisseurs d’emails donc de diminuer vos taux de délivrabilité

Le titre de ce conseil est un peu trompeur car on ne peut pas acheter d’email, on peut uniquement les louer pour un envois. Comme l’écris notre expert de l’email marketing, il faut l’autorisation du propriétaire de l’email pour l’utiliser en son nom. Donc vous ne pourrez que louer un fichier d’email. Cependant, même avec une location relativement « qualifiée » du fichier d’email (selon le commercial qui vous le dira), ne passez pas à l’action.

Le risque est que les adresses emails qui vont recevoir vos emails ne sont pas qualifiées n’y même intéressées. Donc vos taux d’ouvertures et de clics seront faibles.

  • Mais que ce passe t-il vraiment derrière ses statistiques ?

Si vous louez un fichier et vos taux d’ouvertures sont anormalement faibles et que certaines emails considèrent votre emailing comme courrier indésirable, les fournisseurs d’email en prendront compte. Donc lors des prochains envois d’email sur les boites tel que Gmail, Outlook et bien d’autres, vos emails passeront en spam même si c’est l’internaute qui ce sera inscrit sur votre blog.

Exemple : Admettons que vous envoyez 10’000 emails à une liste de personne qui ne vous connaissent pas pour leur proposer une offre commerciale. Naturellement, ces personnes n’ont jamais demandé à recevoir vos emails et donc la plupart suppriment directement votre email et d’autres vont le meilleur en spam. De ce fait, Gmail, Outlook, Free et bien d’autres vont détecter que vos emails sont potentiellement des spams. Quelques mois plus tard, vous regardez vos ventes et vous admirez une baisse fulgurante après l’envois d’email massif. Ne soyez pas surpris, c’est que les fournisseurs d’email placent vos emails dans les spams de vos prospects et clients.

Note : Si vous ne savez pas si vous êtes considéré comme spameur je vous invite à consulter le guide de délivrabilité de vos emailings.

 

3# Ne pas récupérer les emails trouvées sur internet sans l’accord des propriétaires des emails (risque de piège de fournisseurs d’emails)

Comme expliqué dans le conseil précédent, vous avez besoin de l’accord des propriétaires des adresses emails. Si vous ne le faites pas et que vous utilisez les adresses que vous trouvez sur internet, préparez-vous à être blacklisté par le fournisseur d’email concerné. Certaines boîtes emails sont volontairement laisser sur internet et sont piégées par les fournisseurs d’emails. Donc prenez garde, et veiller toujours à avoir l’accord de la personne avant de lui envoyer un email (même s’il est très pertinent).

J’ajoute que certaines emails deviennent « morte » au delà d’un certain moment. Admettons que vous n’utilisiez pas votre email chez Gmail pendant 5 ans, cette boite aura de forte chance d’être fermée. Ensuite, le fournisseur d’email se réserve le droit d’infecter l’adresse email en question d’un petit cookie qui fait que lorsque vous enverrez un email de nombreuse fois à cette personne, Google va considérer votre adresse email comme spam. Cela fait la transition vers le prochain conseil.

Si vous on pousse le conseil à son maximum, je vous invite à lire l’article que j’ai écris sur le livre « Permission marketing » de Seth Godin qui donne d’excellents conseils sur la permission par email.

 

4# Mettre à jour sa liste d’inscrits pour augmenter sa délivrabilité

Mettez à jour votre liste d’emails si vous voulez éviter de :

  1. Payez un service plus cher auprès de votre logiciel d’email ou votre prestataire alors que vous n’avez pas besoin d’envoyer des emails à ceux qui n’ouvrent jamais vos emails
  2. Évitez d’être considéré comme spameur auprès des fournisseurs d’adresses emails
  3. Augmenter vos taux de conversion par email

 

C’est très simple et ça m’a fait économiser 120 € (je sais, c’est pas grand chose mais quand même). En supprimant ceux qui n’ont jamais ouvert un seul de mes emails, j’ai déjà supprimé 10% de mes inscrits (sur une base de ~2500 inscrits). J’ai ensuite envoyé un email à ceux qui n’avaient pas ouvert de mes emails depuis au moins 3 mois en les prévenant que j’allais les désinscrire de ma liste de diffusion. J’ai ainsi pu supprimer encore 10 % de mes inscrits qui étaient purement inactif et qui me coûtaient de l’argent. En diminuant ma liste de prêt de 500 personnes, je me suis éviter une hausse de ma facture auprès de mon logiciel d’email marketing.

Cette action très simple va également permettre aux fournisseurs d’email de savoir que mettez à jour votre collecte d’email, donc potentiellement d’améliorer votre notoriété et donc augmenter vos chances de ne pas être considéré comme spammeur.

Naturellement, vous allez augmenter vos taux d’ouverture et vos taux de clics, ça paraît logique. Même si je sais que vous pensez d’abord au volume de vente plutôt qu’à la pertinence de vos emails. Mais pensez pour vos clients un instant et voyez sur le long terme, cela vous réussira (vous et vos campagnes d’emailing).

 

5# Mettre des objets d’emails courts

Je cite l’auteur « une étude montre que ce sont les plus ouverts ». Nous n’avons pas la source mais je ne remet pas en doute cette analyse. Cela ne m’étonne en rien, les emails les plus pertinents et courts sont les plus ouverts.

J’ai rectifié de nombreux emails automatiques que j’envois à mes inscrits et en effet, mon taux de clic à légèrement augmenté avec des titres de moins de 40 caractères comme le conseil le directeur marketing de Sarbacane. Ce conseil est simple et applicable rapidement, donc je vous invite à réduire ce qui peut-être supprimé dans l’objet de vos emails.

 

6# Utiliser l’email associée à votre nom de domaine

Les fournisseurs d’emails regardent également si l’envois d’email massif est fait à partir d’une adresse email associé à un nom de domaine.

Cela va en faire rire plus d’un mais pendant longtemps, j’ai toujours utilisé ma boite email Outlook pour faire mes emails de masse. Depuis que j’utilise l’email qui est associé à mon nom de domaine, j’ai énormément augmenté mon Mail Score. Le changement a était radical car mes taux d’ouvertures ont décollés.

Si vous n’avez pas d’email en @votresite je vous invite à vous rendre sur le site où vous avez loué votre nom de domaine. Généralement vous avez le droit à des adresses emails offertes avec votre hébergement ou votre nom de domaine. Si ce n’est pas le cas, sachez qu’une adresse email avec votre nom de domaine ne coûtera jamais plus de 5€ (à vie, et en fonction de votre utilisation de cette email).

 

7# Mettre un nom d’expéditeur claire (exemple : prénom – site internet)

Ce conseil ne peut s’appliquer que si vous avez utiliser une adresse email associée à votre nom de domaine (voir le conseil précédent).

Avant de découvrir ce conseil, l’intitulé de mes emails était simplement « Théophile ». Maintenant que j’utilise l’email associé à mes noms de domaines, je préfère cette formulaire « Théophile – Bloginfluent ». Encore une fois, cette action va augmenter vos taux d’ouverture pour une raison simple : vos inscrits par emails se rappelleront de vous et savent pourquoi ils vont ouvrir l’email.

Admettons que je vois votre email le matin et que je ne vois que « Benoit ». J’ai certainement dans mon entourage un ami qui s’appelle Benoit (on connait tous un Benoit..). Si je vois son email, je vais l’ouvrir dès que je le vois dans ma boite email. Si je suis surpris (positivement) de me rappeler que c’est vous, je vais lire l’email depuis mon smartphone mais je ne vais pas cliquer car l’affichage sur mon Iphone n’est pas optimisé. Alors que si je vois « Benoit de -votre site-« , je ne vais pas nécessairement l’ouvrir tout de suite. Je préfère garder les emails non lus qui m’intéressent pour les ouvrir une fois que je serais disponible et en condition pour lire votre email ou regarder votre vidéo de vente.

A vous de jouer, optez pour une formule qui rappelle à vos inscrits qui vous êtes. Pour cela, optez pour une formule très simple, votre prénom suivi de votre site.

 

8# Proposer aux inscrits de vous ajouter au carnet d’adresse

  • Comment éviter 99% des antispam en un clic ?

Demandez dès l’inscription à votre newsletter que l’inscrit vous ajoute à son carnet d’adresse. Justifiez que c’est pour s’assurer que vos prochains meilleurs conseils risquent de ne pas être envoyé si l’inscrits ne vous ajoutent pas à son carnet d’adresse.

Pour ma part, dès que quelqu’un s’inscrit sur mon blog, il voit une page lui indiquant ceci :

carnet d'adresse email

Vous voyez que j’avertie l’inscrit en lui demandant de vérifier dans ses spams mais également de m’ajouter à son carnet d’adresse pour « ne louper aucun tutoriel ». Je vous invite aussi à mettre en avant qu’ils pourraient louper vos promotions (si vous en faites). Les internautes détestent louper de bonnes occasions.

 

9# Varier votre séquence d’emails marketing

Plus vos emails sont pertinents, plus vos taux d’ouverture, de clic et de transformation vont augmenter.

Il est inutile d’envoyer uniquement des emails dans le but de vendre vos produits. Je suis sûr que ça vous est déjà arrivé : vous vous inscrivez à une newsletter et vous ne recevez que des emails commerciaux et rien de valeur gratuitement. Alors qu’à long terme, je suis sûr que vous ouvrez plus souvent les emails des blogs qui ont peut-être un aspect commercial moins présent dans leur séquence d’emails.

Je vous invite à varier les emails de votre auto-répondeur de cette façon :

  1. Premier jour : présentation de votre histoire et de votre activité + offrir du contenu gratuit de qualité
  2. Deuxième jour : offrir du contenu toujours gratuitement et dire que vos inscrits peuvent continuer de bénéficier de vos conseils gratuits mais qu’ils peuvent aussi avoir des résultats plus rapides en achetant un de vos produits
  3. Troisième jour : offrez encore du contenu gratuit et proposez d’aller plus loin

 

Le conseil le plus important que je pourrais donner aux blogueurs est de toujours offrir des conseils gratuit, même lorsque vous présentez une offre commerciale. Par exemple si vous vendez une formation, donnez en le contenu principal. Je sais que ça peut faire peur mais souvenez-vous de cet extrait de film qui vous donnait envie d’aller voir le film. Et bien les scénaristes mettent dans la bande annonce les scènes les plus intéressantes. Donc de la même façon, vous pouvez proposer du contenu payant tout en offrant une partie gratuitement.

Cette technique vous permettra d’augmenter durablement vos taux de transformation par email.