Salut ! C’est Théo. Bienvenue dans cette nouvelle vidéo. Aujourd’hui, j’aimerais vous donner des idées, des astuces et des techniques concrètes pour vous aider à grimper dans la pyramide de l’investisseur.

Alors, beaucoup de personnes souhaitent avoir de l’argent, mais une fois que vous en aurez, qu’est-ce que vous allez en faire ? Donc oui, vous allez le dépenser, vous allez ensuite l’investir, mais comment l’investir ? Comment le faire travailler pour vous ? Puisque le plus grand des luxes, c’est de ne plus avoir à travailler de sa vie ou du moins faire uniquement ce qu’on aime et tout le reste, laisser d’autres personnes le faire, c’est-à-dire déléguer, avoir des business, avoir des actifs, avoir de l’immobilier, avoir des investissements. Le but de cette vidéo, c’est de vous faire grimper sur l’échelle, sur la pyramide de l’investisseur.

La pyramide de l’investisseur

Alors la pyramide de l’investisseur, pour moi, elle est en trois paliers. Le premier palier, c’est-à-dire les dépensiers, ce sont les personnes qui ne sont pas du tout investisseurs et qui pourtant dépensent de l’argent dans des choses qui ne rapportent pas d’argent, c’est ce qu’on appelle des passifs.

Ensuite, vous avez le deuxième niveau qui est la partie épargnant, c’est-à-dire des personnes qui arrivent à s’enrichir, c’est-à-dire à mettre de l’argent de côté tous les mois, mais elles travaillent encore pour l’argent, c’est-à-dire qu’elles doivent encore aller au boulot pour avoir de l’argent qui rentre et si elles ne vont pas au boulot, l’argent ne rentre pas.

Et enfin, vous avez donc le dernier palier, le palier numéro 1 vraiment de la pyramide de l’investisseur, celui qui est tout en haut, c’est de ce fait le palier vraiment de l’investisseur, celui qui fait travailler l’argent pour lui.

Alors, bien comprendre ces deux notions différentes, gagner de l’argent, c’est-à-dire travailler pour gagner de l’argent et laisser l’argent travailler pour vous, c’est-à-dire vous investissez et l’argent vous rapporte de l’argent qui va vous servir à vivre, mais votre capital va vous servir à investir.

Donc le but de cette vidéo, c’est peut-être qu’aujourd’hui, vous, vous avez de l’argent, vous aimeriez le faire travailler pour vous. Eh bien je vais vous donner toutes les techniques que moi j’ai déjà mis en place pour m’enrichir tous les jours, tous les jours et faire fructifier mon argent quoi que je fasse jour et nuit. Même si je ne travaille pas, mon argent continue de travailler pour moi.

Comment faire fructifier son argent ?

Alors personnellement, je suis convaincu de trois raisons qui devraient vous pousser à faire fructifier votre argent dès maintenant. La première raison, c’est que vous avez certainement de l’argent qui dort, de l’argent qui ne sert à rien et pourtant cet argent pourrait vous rapporter des rentes et des bénéfices tous les mois.

Donc loin de moi l’idée de vous présenter le magnifique livret A qui va vous rapporter moins de 1 % par an, ce qui ne couvre même pas la baisse de valeur de la monnaie que vous utilisez peut-être, parce que peut-être que vous êtes au Canada, peut-être que vous êtes en France, en Belgique ou en Suisse. Si vous regardez cette vidéo, comprenez bien quelque chose, c’est que chaque année, votre monnaie dévalue ou a une plus-value, mais la plupart du temps l’inflation fait que votre argent vaut moins d’année en année.

Donc, comment faire pour réellement gagner de l’argent, réellement gagner de l’argent pour vivre, le faire fructifier ? On va en parler dans cette vidéo, mais c’est la première raison, utiliser l’argent qui dort.

Deuxième raison, tout d’abord commencez par vous générer un complément de revenu. Et pour tout le monde, même les plus gros riches de cette planète, au départ, faire fructifier son argent représentait simplement un complément de revenu au départ.

Et enfin, troisième raison, c’est qu’un jour, ça vous permettra de vivre de vos investissements. Moi, aujourd’hui, je vis principalement de mes entreprises, puisque j’adore faire ce que je fais, donc je suis encore dans mon business.

Mais le jour où je veux arrêter de travailler, eh bien j’ai assez d’actifs qui tout simplement tournent pour moi. J’ai des biens immobiliers, j’ai des business dans lesquels je ne suis absolument pas impliqué, on va reparler juste après, et j’ai des investissements financiers qui, eux, pareil, me rapportent des dividendes tous les mois, tous les mois. Donc, on va en parler juste après au travers de cette vidéo.

Les mythes de l’investissement

Avant de commencer dans le vif du sujet, j’aimerais démentir trois mythes que la plupart des personnes qui ne sont pas encore investisseurs pensent. Le premier mythe, c’est que beaucoup de personnes pensent que pour devenir investisseur, il faut beaucoup d’argent : Absolument faux.

Pour ma part, j’ai commencé à être investisseur lorsque j’ai investi mes premiers 1.000€ dans de la création de business qui ne nécessite pas mon temps, puisque ça, encore une fois, c’est le deuxième mythe, c’est-à-dire croire que pour investir il faut investir dans des grosses entreprises qui vont vous reverser des dividendes trimestrielles ou annuelles et donc la plupart du temps, rien qu’une seule part de ces entreprises peuvent coûter entre 1.000 et 6.000€.

Donc la plupart du temps, on se dit : « Oui, il faut beaucoup d’argent pour investir », complètement faux. Ensuite, on se dit qu’il faut investir dans des entreprises qui sont cotées en bourse. Encore une fois, c’est complètement faux. Et enfin, le troisième mythe, c’est l’immobilier, il faut être déjà riche. La réponse est encore non.

Pourquoi ? Puisque la plupart des investisseurs immobiliers n’ont soit pas d’apport ou soit utilisent le minimum d’apport pour avoir un maximum d’effet de levier, c’est-à-dire ça ne sert à rien ou du moins c’est moins intelligent, vous avez moins d’effet de levier en fait d’investir en cash plutôt qu’avec un crédit de la banque, c’est-à-dire que le crédit de la banque va vous aider à ne pas avancer d’argent, c’est-à-dire que vous allez créer de l’argent à partir de rien du tout.

Pour vous donner un exemple concret, admettons que vous souhaitez acheter un appartement 200.000€, eh bien plutôt que d’acheter cet appartement 200.000€ en cash et le faire fructifier en le faisant louer, donc ce que vous faites, c’est que vous découpez cette somme de 200.000€, vous les divisez en 20, c’est-à-dire que vous avez 20 parts de 10.000€.

Et donc avec ces 20 parts de 10.000€, vous faites 20 crédits à la banque pour emprunter 200.000€ si tout simplement votre situation financière vous le permet, c’est-à-dire qu’il faut un CDI ou alors qu’il faut parfois un CDD répété ou un CDD de longue durée ou alors montrer que vous avez déjà un bien immobilier et donc du coup le mettre en hypothèque.

Mais à noter que vous n’êtes pas obligé de vous lancer avec l’achat de 20 appartements d’un coup. Si vous avez même 0€ d’apport et que vous avez par exemple une situation financière qui vous permet de justifier de revenu régulier, vous pouvez emprunter auprès de la banque la somme d’à peu près 33 % de ce que vous gagnez, vous pouvez vous endetter de maximum 33 % selon les banques et la première année également, on va reparler juste après, de votre salaire. Et donc du coup vous allez pouvoir acheter un premier bien immobilier à partir de rien du tout.

Donc encore une fois, l’immobilier réservé au riche : Non. Il faut beaucoup d’argent pour investir : Non plus. Et il faut acheter des parts d’entreprise pour investir : Encore une fois, absolument pas.

Les profils d’investisseurs

Donc, je pense que parmi vous qui regardez cette vidéo, il y a vraiment deux profils d’investisseurs différents et peut-être que vous vous reconnaîtrez dans l’un de ces deux profils. Le premier profil d’investisseur, c’est, pour moi, le chercheur d’or, c’est-à-dire celui qui va être prêt à accepter plus de risques sur son capital d’investissement mais qui peut s’attendre à des rentabilités qui, en termes de pourcentage, sont largement au-dessus de la moyenne.

Maintenant, vous avez également un deuxième profil d’investisseur qui est l’investisseur qui a un peu plus d’argent, qui est prêt à avoir un capital d’investissement plus important, qui veut la plupart du temps faire fructifier son patrimoine sans pour autant prendre énormément de risque.

Donc là, on parle de entre 5 et 10 % de rentabilité par an sur un capital d’investissement classique et donc les chercheurs d’or qui, eux, seront plus sur des rentabilités comme entre 150 et 400 % sur une année mais avec un capital d’investissement beaucoup plus léger mais avec plus de risques.

Donc selon votre profil d’investisseur, vous ne devez pas investir de la même façon votre argent pour le faire fructifier de manière sécurisée ou alors justement rechercher un petit peu des mines de pétrole. Je vais vous donner ça au travers de trois leviers, donc trois leviers que moi-même j’utilise qui est l’investissement financier, donc pas seulement la bourse mais aussi la bourse, ça peut être l’immobilier et enfin l’entrepreneuriat.

Donc pour moi, déjà la première étape, c’est pour vous de définir quel est le levier que vous allez utiliser. Si, tout comme moi, au début, vous n’avez pas beaucoup d’argent, c’est-à-dire moins de 1.000€ à investir, ce que je vous recommande, c’est de vous concentrer sur l’entrepreneuriat. Si vous avez un capital entre 1.000 et 10.000€, moi, ce que je vous recommande, c’est d’investir dans l’immobilier.

Et enfin, si vous avez donc un profil d’investisseur qui est beaucoup long terme, ce que je vous recommande, c’est de combiner l’immobilier et les investissements financiers comme la bourse ou encore des rendements un peu plus volatiles sur des monnaies qui sont virtuelles, on en reparlera peut-être dans une prochaine vidéo, mais d’avoir une partie de votre capital qui va être à risque entre guillemets et une grande autre partie de votre capital qui va être plus sécurisée avec des matières premières, avec de l’immobilier qui là va vous sécuriser sur le long terme.

Plan d’action

Avant toute chose, tout investisseur doit comprendre qu’il ne sert strictement à absolument rien de se lancer sans suivre ce plan d’action concret très rapide en trois étapes.

  • Première étape : Vous vous formez.
  • Deuxième étape : Vous faites une stratégie.
  • Troisième étape : Vous passez seulement à l’action.

Alors ça, ça vaut dans tous les domaines : entrepreneuriat, investissement financier, immobilier.

Alors moi, je vous dis ça, mais ça n’a pas toujours été le cas pour moi, j’en ai payé les frais, mais heureusement pour moi, je l’ai payé à petite échelle et c’est pour ça que je le dis très tôt dans cette vidéo, parce que je ne voudrais pas que ça arrive à même mon pire ennemi, c’est de perdre de l’argent sur un investissement qui n’est pas maîtrisé, sur lequel vous n’avez pas de connaissance.

Alors moi, lorsque j’ai commencé à investir, c’était quand j’avais 17 ans. J’avais travaillé pendant les vacances, j’étais animateur en centre aéré, donc un job en soi pas le plus facile du monde. J’avais gagné 1.000€ par mois pendant deux mois, j’avais gagné un petit peu plus, j’avais gagné genre 2.400€ sur deux mois et j’ai utilisé seulement 400€ et j’ai pris 2.000€ et je les ai investis en bourse et j’ai tout perdu au bout de la première semaine.

Qu’est-ce que ça m’a appris ? Ça m’a appris que ça ne sert à rien d’investir, de passer à l’action directement si on n’a pas de stratégie et même en amont ça ne sert à rien d’essayer d’établir une stratégie si on n’a pas de réelles connaissances, au moins les bases, pour commencer à établir une stratégie.

Donc, c’est comme si vous souhaitiez obtenir un résultat mais que vous ne savez pas dans quel sens partir, vous êtes complètement perdu et vous allez faire tout l’inverse, c’est-à-dire au lieu de faire fructifier votre argent, vous allez faire comme moi au début, je l’ai perdu.

Donc à l’inverse, maintenant, ce que je fais, c’est que je me forme ou je me fais accompagner. Et seulement après, je fais une stratégie et j’investis à la fin. Et le résultat, c’est quoi ?

Pour prendre quelques exemples concrets, sur mon premier achat immobilier, je l’avais acheté 150.000€. Je me suis fait accompagner par un professionnel de l’immobilier qui est venu avec moi sur place. J’ai suivi trois formations. Les trois formations m’ont coûté à peu près 3.500€. Mais une erreur d’achat immobilier et votre bien, il peut être dévalué dès le premier mois de -20.000€ si vous ne savez pas négocier. Donc, rien que ça, ça m’a fait gagner beaucoup d’argent.

L’optimisation fiscale

Il y a également l’optimisation fiscale. Aujourd’hui, moi, j’ai des bons comptables, j’ai des bons experts fiscalistes. Et ça, aujourd’hui, si moi-même, je le faisais, si je fais seulement une erreur, eh bien imaginez les répercussions que ça peut avoir en termes d’incidence fiscale. C’est des sommes qui se calculent en centaine de milliers d’euros.

Donc, bien comprendre que bien s’entourer, bien se former, établir une stratégie. Et seulement à la fin, passez à l’action. Vraiment, c’est à appliquer dans tous les domaines. Et si vous ne le faites pas, je pense que ça ne sert à rien d’essayer de faire fructifier votre argent. N’allez pas plus loin dans cette vidéo si vous n’êtes pas capable de prendre conscience de l’importance de se former, d’apprendre des choses, puisque c’est vraiment comme ça que vous allez progressivement faire fructifier votre argent.

Commencer tot

La troisième étape pour faire fructifier son argent, c’est de commencer à investir le plus tôt possible même de toutes petites sommes.

Pourquoi ? Vous avez développé une compétence chez vous qui va s’appeler, en anglais, du money management. En français, je traduirais ça plutôt comme de la gestion de risque ou de la gestion d’investissement mais à un plus petit niveau. C’est pour que je trouve qu’en anglais, c’est pas mal. Money management, ça… voilà, la gestion de votre argent, gestion de votre capital, gestion de votre portefeuille, vous appelez ça comme vous voulez.

Mais il est bien important de comprendre que vous allez développer des compétences et qu’émotionnellement en fait, c’est là où va se passer le plus grand travail. C’est-à-dire qu’aujourd’hui, pour moi, un bon investisseur, ce n’est pas quelqu’un qui a les meilleures stratégies, c’est quelqu’un qui, émotionnellement, est détaché de son argent, c’est-à-dire qu’au bout d’un moment, vous n’allez plus forcément être accroché à vos euros comme vous l’étiez au début, c’est-à-dire que, entre guillemets, permettez-moi l’expression, mais quand on n’est pauvre, perdre 100€, ça fait mal au ventre, par contre, quand on gagne 1.000€ par jour, ça fait beaucoup moins mal au ventre de perdre 100€. Donc, on est émotionnellement beaucoup plus détaché.

Pourquoi est-ce qu’on dit que les riches ne font que s’enrichir d’année en année ? En effet, c’est parce qu’ils ont de plus en plus d’argent. Mais pourquoi est-ce qu’ils ont de plus en plus d’argent ? C’est parce qu’émotionnellement ils sont détachés de leur argent qu’ils se forment et qu’ils passent à l’action. Donc bien comprendre une chose, c’est que, encore une fois, les émotions, ça a un grand impact sur vous-même, sur vos décisions.

Et si vous êtes trop proche de votre argent, malheureusement, c’est ce qui arrive la plupart du temps aux personnes qui investissent des grosses sommes d’argent dès le départ. Émotionnellement, elles n’ont aucune expérience dans l’investissement. Donc, je sais que ça peut paraître un petit peu bizarre, mais l’émotion c’est vraiment important dans la gestion de votre argent, de votre capital.

Donc dès le départ, dès que vous avez une petite centaine d’euros, lancez-vous dans l’entrepreneuriat, si vous avez un peu plus d’argent, l’immobilier ou la bourse et lancez-vous. Même des petits investissements, faites-les. Vous allez apprendre à gérer votre argent, gérer les émotions, gérer aussi la perte parfois d’argent, puisque pour en gagner, il faut également apprendre à en perdre, et vous allez également apprendre à sentir les opportunités et les saisir.

La gestion du risque

Un entrepreneur, un investisseur, ils sont identiques sur un point, c’est la gestion du risque. Pourquoi est-ce que les personnes travaillent toute leur vie pour des patrons ? Parce que tout simplement la plupart du temps, les personnes n’ont pas appris à l’école, et d’ailleurs l’école ne l’apprend pas, à créer un business qui génère plus d’argent, plus de profits que des salaires alors qu’à l’école on apprend à travailler pour un salaire. Donc vraiment, formez-vous dans les livres, formez-vous dans des formations, formez-vous en étant accompagné par X ou Y personne.

Pour ma part, comment est-ce que je me forme ? Dans les livres, je suis des formations. Aujourd’hui, j’ai un environnement autour de moi, c’est-à-dire que j’ai pas mal d’amis proches qui sont dans le business, qui sont dans l’investissement, qui sont dans l’immobilier. Donc forcément, moi, j’ai cet avantage.

Mais lorsque je ne l’avais pas, je regardais énormément de vidéos YouTube pour m’imprégner de l’état d’esprit des gens. Ce que je faisais, c’est que je lisais énormément de livres, j’écoutais des podcasts, je me formais… voilà.

Aujourd’hui, j’ai fait quelques séminaires, je ne peux pas vous dire grand-chose dessus, parce que moi, honnêtement, je n’en fais pas beaucoup. Honnêtement, je suis un peu flemmard, donc je ne vais pas me déplacer non plus dans les séminaires. Mais tout ça pour vous dire que, honnêtement, formez-vous, faites des petits investissements et surtout diversifiez-vous.

Au bout d’un moment, moi, c’est ce que je vous recommande, c’est que dès que vous commencez à générer des compléments de revenu avec un investissement, testez d’autres investissements. Vous allez vous diversifier un maximum et développer ce qu’on appelle la diversification de votre portefeuille et du coup vous allez diminuer le risque, c’est-à-dire que si vous avez par exemple cinq investissements différents, eh bien s’il y en a un qui n’est pas rentable, eh bien admettons qu’il y en a quatre autres qui sont rentables, eh bien vous êtes gagnant si vous avez investi à part équitable.

Diversifier ses investissements

Donc moi, ce que je vous recommande, c’est de diversifier vos investissements pour la gestion du risque et pour vous également, émotionnellement, vous allez être déjà prêt, vous ne pouvez pas vous retrouver avec un capital d’investissement qui passe de 10.000€ à 0€ ou du jour au lendemain, vous n’allez pas tout perdre. Donc, comprenez bien ça et à partir du moment où vous avez compris l’importance de la diversification de votre portefeuille, vous ferez des miracles sur le long terme.

Pour vous donner un exemple très concret, si vous aviez uniquement investi par exemple sur une action, par exemple, prenons l’action Shopify, admettons que vous croyez énormément au dropshipping, vous avez investi dans l’action Shopify. Il y a une annonce qui est sorti il n’y a pas longtemps du cabinet d’investissement Citron Research. Le PDG de ce cabinet d’investissement a fait une intervention publique en disant que Shopify était une arnaque et que c’était basé sur un système pyramidal uniquement par des affiliés et que du coup l’action ne valait en fait réellement rien, qu’il y avait une bulle. Une bulle, c’est en gros une surélévation… une sur-cotation en fait d’une… ça peut être une devise, une matière première, bref, un investissement.

Et donc du coup ce qu’il s’est passé, c’est que si vous aviez toutes vos actions, tout votre capital d’investissement dans l’action Shopify, eh bien juste après ce discours, l’action Shopify a fait une énorme dégringolade. Il y a eu ce qu’on appelle une correction, c’est-à-dire que ça a baissé énormément. Et donc du coup si vous aviez votre capital d’investissement là-dedans, vous perdiez ce jour-là 20, 30, 40 % de votre capital en deux jours.

Donc, bien comprendre la diversification de votre business, même chose avec l’immobilier aux États-Unis en 2008-2009 avec la crise des subprimes. Si vous aviez énormément d’immobilier et de capital d’investissement dans par exemple les banques qui faisaient des crédits immobiliers, eh bien vous étiez sûr que fin 2009 vous aviez perdu 20, 30 %, 40 % de votre patrimoine du jour au lendemain.

Alors pour moi, si je devais vous donner un plan d’action concret pour tout simplement faire fructifier votre argent en partant d’absolument rien du tout, ce que je vous recommande, c’est de démarrer un business. Une fois que vous avez démarré votre business, vous le déléguez, vous en sortez le plus rapidement possible. Vous vous reversez des salaires, c’est-à-dire que vous êtes salarié de votre propre boîte. Et du coup grâce à ce salaire, vous allez pouvoir emprunter pour investir dans l’immobilier. Une fois que vous avez investi dans l’immobilier, ce que je vous recommande, c’est de ne plus vous reverser de salaire de votre boîte.

L’immobilier

Et donc du coup vous allez me dire : « Oui, mais je ne pourrai plus réemprunter. » Si, vous allez pouvoir emprunter dans une autre banque en hypothéquant votre premier bien, c’est-à-dire que vous allez pouvoir dire : « Moi, j’ai déjà un bien immobilier. »

Ce bien immobilier, en effet, soit il est déjà fini d’être payé ou soit il n’est pas encore payé, ça dépend de ce que vous avez comme situation, soit encore en CDD ou en CDI dans votre boîte ou soit vous avez de l’argent de côté que vous pouvez également vous reversez en dividende avec votre entreprise. Vous achetez un autre bien donc soit en cash avec les dividendes de votre entreprise ou soit vous empruntez auprès d’une autre banque en hypothéquant votre premier bien immobilier.

Et une fois que vous avez un certain nombre de biens immobiliers et que par exemple vous avez une dizaine de biens immobiliers et que vous avez des biens immobiliers qui sont en train de se payer tout seul grâce aux loyers des locataires, moi ce que je vous recommande, c’est qu’une fois que vous avez assez pour vivre et que votre business tourne et que votre immobilier tourne, le reste de votre argent, vous le prenez et vous mettez 80 % dans la bourse, c’est-à-dire tout simplement des investissements plus ou moyen long terme et 20 % de votre capital d’investissement, vous pouvez jouer avec sur des investissements beaucoup plus volatiles qui pourraient vous faire exploser mais également qui pourraient vous faire perdre une partie de votre capital de ces 20 %.

Donc moi, c’est ce que je vous recommande. Personnellement, c’est le plan d’action que je suis. Aujourd’hui, j’en suis dans la phase où j’achète des biens immobiliers en cash vu que je ne peux plus emprunter. Du coup le reste de mon argent, je commence déjà à investir une toute petite partie, puisque ça m’amuse, honnêtement, ces fameux 20 % dans des choses qui sont un peu plus volatiles.

Écoutez. Si vous êtes encore en train de regarder cette vidéo, c’est certainement que vous êtes intéressé pour faire fructifier votre argent. Si vous partez de zéro, je vous recommande de regarder dans la description de la vidéo, vous avez un lien qui apparaît, vous cliquez dessus, vous entrez votre e-mail et vous allez pouvoir recevoir six vidéos de formation totalement gratuites qui vont vous expliquer comment créer un business ultra rentable.

Pour ma part, j’ai utilisé ce business plan une dizaine de fois. Je l’ai moi-même fait trois fois et ensuite je l’ai délégué sept fois, plutôt comme ça. Et ensuite, grâce à cet argent, j’ai pu investir dans l’immobilier et maintenant dans d’autres investissements beaucoup plus volatiles.

Tout ça c’est totalement disponible gratuitement sur le lien qui apparaît dans la description de la vidéo ou sur le lien qui apparaît juste ici.